UA-71725595-1 UA-71725595-1
Accueil Montpellier Malbosc Euromédecine | Tous les blogs de Montpellier | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


19/10/2017

Malbosc - Des inaccessibilités dénoncées mais toujours pas reconnues. Le déni de la ville face au quotidien des handicapés

Philippe Goumand, résident du quartier et handicapé, est particulèrement sensible aux inaccessibilités. D’autant que trois ans durant il a travaillé au sein de l’Association tourisme et handicaps du Gard, délivrant le label des prestations touristiques adaptées. Aujourd’hui, il met naturellement son expertise pour améliorer le quotidien de cette population. A Malbosc comme ailleurs la loi pour « l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées » (2005) impose aux Etablissements Recevant du Public (ERP) d’être accessibles à tous les usagers et ce quel que soit le type de handicap ».

P1330314.JPG

Philippe Goumand face aux difficultés d'ouverture

de la porte battante du Bureau de Poste

L’expertise de Philippe Goumand

Il a ainsi relevé des inaccessibilités au niveau du tout récent bureau de poste : « Pas de bandes podotactiles au droit des passages piétons. Pas de bandes podotactiles et contrastées de ces passage piétons à la porte du bureau de poste*. Boîte aux lettres trop haute. Porte battante impossible à manoeuvrer en fauteuil roulant et difficile à manoeuvrer pour une personne valide mais encombrée (caddie de course, poussette, etc.). Salle au premier étage sans élévateur pour y accéder…» Il a renouvelé ces observations à nombre d’élus. Certains lui ont dit les avoir relayées, d’autres ont tout simplement nié ses assertions, et rien n’a changé !

P1330312.JPG

Seul recours l'aide bienvenue d'un usager de La Poste

Une invitation à vérifier ensemble

Philippe Goumand, homme affable et réservé, s’est ému de ce déni qu’il qualifie de « faux et archi-faux ». N’en déplaise aux édiles les handicapés ont des droits, comme tous les citoyens, ils entendent qu’ils soient respectés tout simplement. Il leur a donc adressé une invitation : « Retrouvons nous à l'heure et au jour qui vous conviendront devant le bureau de poste! (Je vous recommande de louer une canne blanche et un fauteuil roulant). Et vérifions ensemble si ce bureau de poste est bien aux normes ! » Manque de civilité ? Aucun d’entre eux n’a pris la peine de répondre à son invitation.

*A noter que la nouvelle mairie est dotée de ces bandes podo-tactiles.

* Lire l'édition de Midi Libre du mercredi 18 octobre "Accéder à La Poste ? Mission impossible pour les handicapés".

NB.Philippe Goumand rappelle les textes en vigueur imposants aux communes de prévoir des bandes podotactiles au droit des passages piétons et souligne « qu’en cela la ville de Montpellier est en infraction (Décret 2006-1657 du 21 décembre 2006 et arrêté de 2007 L'implantation des bandes podotactiles est rendue obligatoire aux abaissés de trottoir des passages piétons lors de travaux sur voirie) ».

Voir aussi : http://www.cotita.fr/IMG/pdf/accessibilite_reglementationvoirie.pdf

 

10:40 Publié dans Actualités, Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

Malbosc - Une ZAC qui n’en finit pas…d’être terminée ! Il y a 13 ans les premiers résidents s’y installaient

L’édification de la ZAC de Malbosc fut un temps très généreuse en poses de premières pierres et inaugurations diverses. Parions qu’une évaluation au doigt mouillé dépasserait la cinquantaine ! Bien nombreuses, mais pourquoi pas après tout car elles annonçent quand même de bonnes nouvelles. Elles sont d’autant plus appréciées quand il s’agit de réalisations parfois bien longtemps attendues comme le récent bureau de poste.

montpellier,malbosc,Bureau de poste,maison pour tous,

Cheminement piéton de la rue de Malbosc à l'avenue de Fès à l'état brut

D’ailleurs aujourd’hui se profilent peut-être d’autres manifestations de ce genre. Une petite revue de détails permet d’en noter quelques unes. Tenez par exemple le chemin piétonnier, face à la crèche de la Petite Sirène, qui devrait rejoindre la rue de Malbosc. Jamais aménagé et même pas débroussaillé, alors qu’il est au pied de l’ultime immeuble flambant neuf de la ZACtout juste livré.

Communication minimaliste sur des chantiers d’importance

Plus important reste l’avenir de la maison pour tous Rosa Lee Parks. Amputée de la moitié de ses locaux depuis trois ans par l’épisode cévenol de l’automne 2014 qui l’a inondée (ainsi que l’Ehpad et une dizaine d’immeubles de l’avenue de Fès). Aujourd’hui la seule réponse se limite à « Oh vous savez c’est une question d’assurances… ». L’audience de la MPT s’en ressent, elle perdu des activités et le nombre de ses adhérents a fondu de moitié.

L’autre chantier annoncé est celui de la réalisation d’un réseau spécifique des eaux pluviales. La seule information connue des malbosciens se résume aux indications roses posées sur les trottoirs de l’avenue de Fès et les rues adjacentes.

L’accessibilité aux handicapés de ce quartier tout récent reste une préoccupation des résidents concernés. Si des chemins adaptés ont été réalisés sur le parc, certains d’entre eux ne leur sont plus, accesibles, des dalles avec le temps se sont soulevées. Plus étonnant le tout récent bureau de poste ne respecte pas l’obligation d’accès aux personnes handicapées. Les élus, niant l’évidence, réfutent ce constat !

Ce relevé parcellaire souligne pour le moins un certain manque de suivi de l’état du quartier, et une communication minimaliste. Un peu curieux quand on sait que Philippe Saurel, un temps élu responsable de ce quartier, un temps adjoint à l’urbanisme, connaît ce quartier dans ses moindres détails.

La réunion publique du quartier Hôpitaux-Facultés de ce jeudi apportera peut-être quelques informations

10:27 Publié dans Actualités, Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : montpellier, malbosc, bureau de poste, maison pour tous | | | |

03/09/2017

Malbosc - Le marché transféré place Saint Fiacre mercredi 13 septembre

Les commerçants du marché ne cachent pas leur satisfaction du nouvel emplacement aménagé pour les accueillir. D’une même voix ils se félicitent de la qualité de son aménagement (arbustes, bacs à fleurs, poubelles…). Ils soulignent aussi le fait que ce transfert rend leurs étals visibles du tramway. Autant de facteurs qui auront une incidence sur sa fréquentation d’autant que la capacité d’accueil des commerces est plus importante. Jusqu’alors ils étaient tout juste une dizaine avec un turn-over important, leur nombre devrait passer dans un premier temps à une douzaine, voire davantage.

P1330145.JPG

Un chantier différé de 30 mois

Le compte à rebours interminable de l’aménagement de l’entrée. Cette dernière pierre à l’aménagement de l’entrée phare du quartier était attendue des Malbosciens depuis bien longtemps. Le projet annoncé dès 2009 lors de l’inauguration de la Maison pour Tous Rosa Lee Parks, décline ainsi sa programmation : construction d’un bureau de poste dès 2013 pour une ouverture en septembre 2014. Il sera inauguré en avril 2016. Parallèlement l’aménagement de la Place Saint Fiacre et le déplacement du marché sont programmés pour une mise à disposition au 1er trimestre 2015. Ce sera fait à la mi septembre 2017.

L’ombrière oubliée ?

Il faut cependant noter l’absence à ce jour de l’ombrière de 400 m2 pourtant programmée dans le projet (ci-dessous) et déjà évoquée lors de l’inauguration de la MpT.

Aménagement.jpg

« La maison pour tous Rosa-Lee Parks vient marquer l’entrée du quartier Malbosc, dont elle constitue l’une des dernières réalisations. Conçue par le service architecture de la Ville, elle s’inscrit dans la trame tracée par l’architecte en chef de la ZAC, François Kern. Il a lui-même dessiné l’ombrière monumentale qui coiffe l’édifice, et qui trouvera son symétrique de l’autre côté de la place centrale. » (Moniteur N° 5539 du 22/01/2010).

Une MpT amputée depuis bientôt 3 ans de la moitié de ses locaux suite aux inondations, et bien à la peine aujourd’hui. l’on ne sait encore rien de son devenir.

09/08/2017

Cévennes - Obsèques de Jean-Pierre Fredouille fondateur de CEVEN* : le souci du bien commun chevillé au cœur

 *Petite rétrospective d’articles publiés par Midi Libre et non insérés sur le blog Malbosc-Euromédecine

 Les obsèques de Jean-Pierre Fredouille ont été organisées par sa famille en présence d’une foule d’amis ce mercredi 19 avril 2017 en l’église Saint-Esprit. Homme de Foi il s’est investit dans les taches pastorales de sa paroisse. Il a aussi grandement contribué avec d’autres bénévoles a édifié le presbytère puis la Maison Marcel Collo. Une cérémonie fraternelle et amicale qui s’est terminée par le témoignage de François Gaubert évoquant « l’action de Jean-Pierre à la tête de CEVEN*, trente années de dévouement à la cause publique ».

association Cévennes,Jean-Pierre Fredouille,François Gaubert,

Jean-Pierre Fredouille, toute une vie

le souci du bien commun chevillé au cœur

En quelques mots tout simples il retracé le parcours militant de Jean-Pierre Fredouille sur trois axes indissociables. « Homme de conviction : tu étais celui du tout, du maximum, de ne rien céder. Pour toi, tout était lié : le développement, l’environnement, l’aspect social et culturel, la Foi en l’Homme et en Dieu. Homme de confiance : ta parole donnée était une règle intangible et l’amitié la clé de voûte de toute action. Homme de combat : tu étais tenace, pugnace, perfectionniste, travailleur inlassable et désintéressé ».

Un environnement marqué de son empreinte

Toujours soucieux de l’environnement et de la qualité de vie les bénévoles de l’association Ceven y ont œuvré plus de 30 ans durant. A ce titre ils se sont intéressés très tôt à la préservation de l’aqueduc Saint Clément. Jean-Pierre Fredouille s’y est naturellement investi. François Gaubert l’a rappelé . « Et puis tu as eu l’idée folle d’établir un chemin piétonnier sur les 8 km reliant le centre de Montpellier à la source du Lez en suivant l’aqueduc de Pitot. Ce fut le poin d’orgue de ton engagement ». Il s’est traduit par une série d’initiatives : débroussaillage, recherches historiques, réunions de deux associations amies, adjonction d’organismes en charge de jeunes en réinsertion*, organisation des journées du patrimoine, de promenasdes commentées, co-auteur de deux livres sur l’aqueduc….

« Que ce soit dans le quartier, mais aussi à Saint Clément de Rivière et à Montpellier, Jean-Pierre tu as marqué ainsi de ton empreinte notre environnement ».

Et de conclure par formuler un vœu à l’intention des élus : « Que le tracé de l’aqueduc s’appelle : sentier Jean-Pierre Fredouille. Ce ne serait justice !».

 

*CEVEN : Comité pour l'Environnement Urbain et la Nature. Partenariat avec l’APEA : Association de Prévention pour l’Enfance et l’Adolescence APEA

09/12/2016

Assemblée générale de CEVEN* ce samedi 10 : une volonté toujours affirmée de sauvegarder l’aqueduc

Comme chaque fin d’année les membres de l’association CEVEN tiennent leur assemblée générale au mois de décembre. Une date emblématique pour la cause à laquelle ils oeuvrent depuis plus de 30 ans : la sauvegarde de l’aqueduc Saint Clément qui, il y a cela 251 ans, faisait couler l’eau vive à Montpellier.

Cette réunion est d’importance cette année 2016. La demande d’inscription au Patrimoine régional de l’Aqueduc Saint Clément a été actée par la ville de Montpellier, une responsabilité qui lui incombait car elle est propriétaire de l’aqueduc de sa source au Peyrou. Cette demande devrait normalement être réalisée officialisée par la Ville de Montpellier lorsque les Services concernés de la Direction Paysage et biodiversité auront finalisé le dossier.

CheminAqueduc.png

La ville de Montpellier a rendu accessible l'aqueduc

en débroussaillant le chemin jusqu'aux frontières de Saint Clément de Rivière

Mais la mission que s’est donnée CEVEN n’est pas encore terminée. Il reste à préserver ce patrimoine au-delà des frontières de Montpellier jusqu’à la source du Lez : un cheminement piétonnier sur la totalité du tracé de l’aqueduc.

Afin de poursuivre cette démarche militante, l’ordre du jour propose aux adhérents la transformation de CEVEN en une branche d'activité de l’association SOS Lez Environnement s'occupant uniquement de l'aqueduc St CLément sur tout son tracé (Peyrrou-source du Lez)et des itinéraires piétonniers du Nord Ouest de Montpellier.

*CEVEN : Comité pour l'Environnement Urbain et la Nature

Assemblée générale CEVEN samedi 10 décembre à 10 h 30 à la Maison pour tous Fanfonne Guillierme, Rue des Avant-Monts. Bus n°6 : arrêt Les Cévennes

 

30/06/2016

Aqueduc Saint Clément - Le bel ouvrage d'Henri Pitot prochainement préservé dans son intégrité

La ville instruit le dossier d’inscription au Monuments historiques. La demande d’inscription à l’inventaire supplémentaire de Monuments historiques (ISMH) de l’ensemble de l’aqueduc Saint Clément du Peyrou à la source du Lez est actée par la ville de Montpellier. La Direction Paysages et biodiversité de la ville a en charge l’élaboration du dossier qui sera transmis à la DRAC. Cette solution préconisée par l’association CEVEN satisfait ses initiateurs Jean-Pierre Fredouille et François Gaubert. «L’affaire est bien lancée, le dossier reprendra l’essentiel de ce nous avons recensé en tant que patrimoine architectural. De plus la partie biodiversité que nous avions évoquée sera enrichie ».aqueduc.jpg
L'aqueduc en puzzle offert aux enfants de Malbosc
lors d'une chasse à l'oeuf pour leur faire découvrir ce patrimoine 
 
Ouvrage remarquable et emblématique de Montpellier, l’aqueduc Saint Clément, réalisé par Henri Pitot a été inauguré il y a 250 ans. De sa source au Peyrou son cheminement de 17 km appartient à la ville de Montpellier. Depuis quelque 30 ans l’association CEVEN alerte la ville sur l'intérêt de sauvegarder l’intégralité de ce patrimoine. Cette démarche a été relayée par le collectif de l’aqueduc depuis quelques années.
 
L'urgence indispensable de l'inscription
 
Plus le temps passait, plus l'urgence se faisait grande. En 2015, François Gaubert et Jean-Pierre Fredouille publiaient « Défense et illustration de l’aqueduc Saint Clément. A cette occasion les auteurs dénonçaient : FgaubertJPfredouille4.jpg«L’urbanisation destructrice, comme la construction d’immeubles à l’aplomb du tracé de l’aqueduc sans protection particulière ainsi que les nombreuses atteintes directes à l’ouvrage : bornes détruites, volées, destructions des dalles, sans compter les dommages faute d’entretien… ».A tous ces maux ils ajoutaient le cheminement piéton impossible à certains endroits du fait de clôtures interdisant l’accès des promeneurs.
 
Trente ans durant l’association CEVEN s’est dépensée pour se faire entendre : chantiers de débroussaillages, organisation de balades découvertes ; sans compter les interventions auprès des élus ou à l’occasion des débats sur le POS, le PLU et les enquêtes publiques. Elle n’a jamais manquée de ténacité sur le long terme.
Parallèlement elle vient d’obtenir satisfaction sur le court terme. Lors des journées 2016 du patrimoine la ville a pris l’engagement de faire le nécessaire pour que le cheminent de l’aqueduc soit accessible au public sur tout le territoire de la ville.
 

4Aqueduc.JPG

Le cheminement piéton impossible : un tennis clôturé construit à l'aplomb d'une borne.
 
Un patrimoine touristique cohérent à valoriser
 
François Gaubert apprécie cette avancée considérable. Il en a parlé à la commission Patrimoine du conseil régional (où il siège au titre du FN), elle pourrait s’en inspirer pour inciter à l’élargir à l’ensemble des aqueduc de la région.
 
Corres ML 06 88 14 24 13

Sans titre.jpg

Une superbe allée bordée d'oliviers à découvrir !

 
 

14/06/2016

Malbosc - Réunion publique sur l’abattage de pins mercredi 15 juin

La ville de Montpellier organise une réunion publique d’information sur l’abattage de 22 pins envahissants qui dégradent le bâti rue Paul Choulot, et sur la replantation d’arbres et arbustes prévus à l’automne 2016.

Mercredi 15 juin à 19 h école élémentaire François Mitterrand, 1330 rue Henri Lagattu.

08:17 Publié dans Actualités, Nature/Environnement, Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |