UA-71725595-1 UA-71725595-1
Accueil Montpellier Malbosc Euromédecine | Tous les blogs de Montpellier | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


03/09/2017

Malbosc - Le marché transféré place Saint Fiacre mercredi 13 septembre

Les commerçants du marché ne cachent pas leur satisfaction du nouvel emplacement aménagé pour les accueillir. D’une même voix ils se félicitent de la qualité de son aménagement (arbustes, bacs à fleurs, poubelles…). Ils soulignent aussi le fait que ce transfert rend leurs étals visibles du tramway. Autant de facteurs qui auront une incidence sur sa fréquentation d’autant que la capacité d’accueil des commerces est plus importante. Jusqu’alors ils étaient tout juste une dizaine avec un turn-over important, leur nombre devrait passer dans un premier temps à une douzaine, voire davantage.

P1330145.JPG

Un chantier différé de 30 mois

Le compte à rebours interminable de l’aménagement de l’entrée. Cette dernière pierre à l’aménagement de l’entrée phare du quartier était attendue des Malbosciens depuis bien longtemps. Le projet annoncé dès 2009 lors de l’inauguration de la Maison pour Tous Rosa Lee Parks, décline ainsi sa programmation : construction d’un bureau de poste dès 2013 pour une ouverture en septembre 2014. Il sera inauguré en avril 2016. Parallèlement l’aménagement de la Place Saint Fiacre et le déplacement du marché sont programmés pour une mise à disposition au 1er trimestre 2015. Ce sera fait à la mi septembre 2017.

L’ombrière oubliée ?

Il faut cependant noter l’absence à ce jour de l’ombrière de 400 m2 pourtant programmée dans le projet (ci-dessous) et déjà évoquée lors de l’inauguration de la MpT.

Aménagement.jpg

« La maison pour tous Rosa-Lee Parks vient marquer l’entrée du quartier Malbosc, dont elle constitue l’une des dernières réalisations. Conçue par le service architecture de la Ville, elle s’inscrit dans la trame tracée par l’architecte en chef de la ZAC, François Kern. Il a lui-même dessiné l’ombrière monumentale qui coiffe l’édifice, et qui trouvera son symétrique de l’autre côté de la place centrale. » (Moniteur N° 5539 du 22/01/2010).

Une MpT amputée depuis bientôt 3 ans de la moitié de ses locaux suite aux inondations, et bien à la peine aujourd’hui. l’on ne sait encore rien de son devenir.

17/03/2013

Malbosc – Des habitants disent comment ils vivent leur ZAC et l’architecte comment il l’a conçue

Un film donne à voir « une image singulière de l’urbanisme de demain » à Rennes, Lille et Montpellier. La ZAC de Malbosc est au centre d’un documentaire « La ville autrement » diffusé par Marjane Production depuis décembre 2012. Ses auteurs Gérard Thurnauer et Allan Wisniewski* y rappellent que plus de la moitié de la population mondiale et 80% des Français vivent dans des aires urbaines, avec leurs corollaires d’étalement urbain, de dépendance automobile, de crise du logement, de ségrégation urbaine… Autant de symptômes qui caractérisent de plus en plus la plupart des villes.

montpellier,malbosc,gerard thurnauer,françois kern,serm montpellier,allan wisnievski,images plus,tv rennes,lille,rennes,saint jacques de la lande,euralille

La ZAC de Malbosc un chantier de 10 ans pour des équipements et 2300 logements, 

quelque 7000 Montpellièrains y résident aujourd'hui

« Pourtant, affirment-ils, depuis une quinzaine d’années, quelques urbanistes, architectes, élus et habitants se sont investis dans des réalisations architecturales qui préfigurent peut-être le visage de la ville du futur. A l’échelle de différents quartiers de Lille, Rennes et Montpellier, ce documentaire propose de mettre en regard trois réalisations qui présentent une image singulière de l’urbanisme de demain ». Il s’agit précisément des quartiers de La Morinais de Saint Jacques de La Lande près de Rennes, du Bois habité à EuraLille et de la ZAC de Malbosc. Ce documentaire restitue les libres propos des habitants, des architectes et des élus lors de leurs déambulations dans ces trois quartiers.

montpellier,malbosc,gerard thurnauer,françois kern,serm montpellier,allan wisnievski,images plus,tv rennes,lille,rennes,saint jacques de la lande,euralille

Michel et l'équipe de tournage, Malbosc été 2012

Il en est ainsi à Malbosc où Hélène note la densité de la population qui n’empêche en rien le calme du quartier. Michel, qui vient d’accèder à un logement neuf dans ce quartier en construction, dit sa fierté d’y accueillir ses amis. Mylvia insiste sur la qualité de vie d’un quartier qui dispose de services de commerces et d’équipements scolaires et culturels, l’intérêt de sa mixité où les logements du parc social ne déparent pas d’avec ceux du parc privé. Jean Galindo, le seul  habitant du  Malbosc d’avant la ZAC, vit toujours dans le mas Beau Soleil de ses parents. Il avoue lui sa surprise d’un univers de béton et d’immeubles alors qu’il espérait voir fleurir à la place des vignes que cultivait son père de petits mas avec leurs tuiles rouges.

Leurs propos, plutôt positifs ou mesurés, laissent cependant percer l’inquiétude  d’une possible dégradation du quartier si l’on n’en prend pas soin.

« Offrir des espaces qui fabriquent du bien-être », une préoccupation des architectes

L’autre intérêt de ce film est d’y entendre les architectes décliner les ambitions de leur projet. François Kern l’explique très précisément pour la ZAC de Malbosc. L’aménagement du lit du Verdanson s’est ainsi fait par un chapelet de petits bassins de rétention dont l’un d’entre eux constitue un amphithéâtre à l’aplomb de la Maison pour Tous. Ou encore la rue Edmond Alphand  qui reprend la courbe de niveau du terrain avec l’habitat individuel superposé et ses terrasses… Et au-delà des défis techniques à relever, il reste à répondre aux attentes des habitants. Gérard Thurnauer lui insiste sur l’indispensable dialogue de l’architecte avec les constructeurs et les habitants pour conclure d’un jolie formule : « L’intérêt de ce type d’habitations est d’offrir des espaces qui fabriquent du bien être ».

montpellier,malbosc,gerard thurnauer,françois kern,serm montpellier,allan wisnievski,images plus,tv rennes,lille,rennes,saint jacques de la lande,euralille

Bassin de rétention du Verdanson et amphithéâtre pour la fête de la MpT

Ces paroles tranchent bien évidemment avec le discours dithyrambique des promoteurs très souvent uniques interlocuteurs des habitants. On ne sait si les Malbosciens partagent l'image que ce film donne de leur quartier. A ce jour, même si la ville de Montpellier dispose d’un exemplaire, aucune diffusion n’est programmée. Une projection publique pourrait peut-être alimenter la réflexion collective engagée pour Montpellier 2040 ?

montpellier,malbosc,gerard thurnauer,françois kern,serm montpellier,allan wisnievski,images plus,tv rennes,lille,rennes,saint jacques de la lande,euralille

*Gérard Thurnauer, architecte, est l’un des fondateurs de l’Atelier d’architecture et d’urbanisme de Montrouge (1958) on lui doit entre autres le quartier du parc à Saint Quentin-en-Yvelines. Allan Wisniewski, documentariste, est auteur de nombreux films, dont certains traitent des questions éducatives.

La ville autrement. Durée 57 minutes. Auteur : Gérard Thurnauer - Allan Wisniewski. Réalisation : Allan Wisniewski. Diffusion : Image Plus - TV Rennes – LCM. © Marjane Productions – 2012

25/11/2011

Malbosc- Bientôt à la Télé ? La ZAC au centre d’un film documentaire

« Action !», Michel Heywang s’engage sur le chemin qui le mène à la station de tram, rejoint la boulangerie du quartier et remonte ensuite sur les hauts de Malbosc où il réside. A ses côtés, Allan Wisniewski l’invite à commenter son parcours : comment il se sent à Malbosc, le pourquoi du choix de ce quartier, sa façon d’y vivre, ce qu’il apprécie ou ce qui l’insupporte… Son parcours et ses propos sont fidèlement enregistrés par Sébastien Duhamel* opérateur de prise de vue et Clément Llorca, preneur de son.

montpellier,malbosc,alan wisniewski,inrp,serm,françois kern,philippe thinès

Enregistrement du parcours commenté de Michel Heywang.

C’est l’heure de la pause méridienne dans le quartier et l’équipe de tournage suscite intérêt et questionnement. « C’est la Télé ? Cela passera-t-il ce soir ou demain ? » Eh non ce n’est pas pour le journal télé : « mais le tournage d’un documentaire », précise gentiment Allan Wisniewski, le réalisateur.

L’équipe de tournage suivra ainsi les parcours librement commentés de d’Hélène Kaplinski, et de Mylvia Houguet et recueillera le témoignage de Jean Galindo qui vit toujours dans son mas Beau Soleil d’avant la ZAC. En contrepoint de leurs propos, la parole a aussi été donnée à l’architecte François Kern,  à Sylvie Ferro et Arnaud Diguet, responsables de  la SERM et à l’élu du quartier Philippe Thinès. Des interventions qui expliquent la décision politique, le rôle et la mission d’aménageur de la SERM, l’ambition et les contraintes de la ZAC de Malbosc.

montpellier,malbosc,alan wisniewski,inrp,serm,françois kern,philippe thinès

Sébastien Duhamel opérateur de prises de vue et spécialiste du steadicam. 

C’était, au début de l’été dernier, le tournage des premières images d’un film documentaire, un 52 minutes, consacré à trois quartiers tout neufs ou réhabilités à Rennes, Lille et Montpellier. « La ville autrement » n’est peut-être pas le titre définitif de documentaire mais il en donne le sens : « Je propose une approche plus globale à partir de ces exemples. Les projets, déterminés par des politiques, sont ensuite pensés et construits par des urbanistes et des architectes puis sont livrés aux habitants. Comment vont-ils s’approprier leur nouveau quartier ? Quel usage vont-ils en faire ? ». Réalisé en partenariat avec l’INRP (Institut National de Recherches Pédagogiques), il sera mis, accompagné de modules, à disposition d’équipes pédagogiques des classes collège et lycée. Il est en cours de montage pour être diffusé au printemps 2012.

 Alan Wisniewski, documentariste, est auteur ou co-auteur de nombreux films, dont certains traitent des questions éducatives, comme « Le temps classe-relais, un rétablissement scolaire ». Extrait du document INRP :  Donner à réfléchir sur le quotidien et les enjeux d'une classe relais : « Allan Wisniewski est marqué par l'influence du cinéma vérité de Raymond Depardon, Frédérique Wiseman et par l'école anglaise du documentaire. Il inscrit ses films dans la mouvance du cinéma d'intervention sociale et déclare surtout "faire un cinéma citoyen" ».

Il est aussi l’auteur de « Pologne, chronique d'un retour oublié (1947-1990) », où la petite histoire d’une chronique familiale sur trois générations illustre et rejoint la grande Histoire.

*Site de Sébastien Duhamel professionnel de l’image : photographe, opérateur de prises de vue et spécialiste du steadicam  http://www.sebastienduhamel.com/

Préparatifs et scènes de tournage

montpellier,malbosc,alan wisniewski,inrp,serm,françois kern,philippe thinès

 

montpellier,malbosc,alan wisniewski,inrp,serm,françois kern,philippe thinès

 

montpellier,malbosc,alan wisniewski,inrp,serm,françois kern,philippe thinès