UA-71725595-1 UA-71725595-1
Accueil Montpellier Malbosc Euromédecine | Tous les blogs de Montpellier | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


28/09/2017

Euromédecine - Fête de rentrée du centre d’animation du village Père Soulas

Le centre d’animation de proximité du Mas des Moulins organise la fête de rentrée du village, l’occasion pour tous de se rencontrer, de découvrir les activités proposées, et de s’y inscrire en tant que participant… ou bénévole !

Le public pourra ainsi mieux connaître les activités du Centre d’animation : ateliers Pouss’ culture et projets artistiques ; séjour nature aventure et découverte ; projet poulailler, l’aventure commence ; projet d’échanges de savoirs et de services. Activités auquelles il faut ajouter celles des associations partenaires : ateliers d’écriture, L’Etabli - JPAZ ; APASS, renforcement musculaire ; chorale « Accroche coeur »

La soirée se terminera par un repas partagé : « On met les p’tits plats dans les grands, à chacun d’apporter sa petite recette ! » ; et en  musique avec le groupe « Chansons swing »

Rendez-vous ce vendredi 29 septembre à 18 h dans la cour du marronnier du Mas des Moulins, 2452 avenue du Père Soulas à deux pas de l’arrêt Château d’Ô Tram ligne 1.

19:08 Publié dans Actualités, Associations, Famille | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : montpellier, euromédecine, village du pere soulas | | | |

22/09/2017

Euromédecine – La belle initiative de trois jeunes Montpelliéraines :aide humanitaire et solidarité avec Karmic Humanity

Au lendemain de ses pérégrinations en Asie, Cynthia Belle en est revenue avec l’envie chevillée au cœur de participer à une action humanitaire. Pourquoi ? « Tout simplement parce que ces voyages ont été faits de rencontres avec des personnes qui m'ont réellement touchée, dans des des lieux qui m'ont émerveillée ». Dans un premier temps en 2014 elle organise des voyages solidaires (avec stage sophrologie, méditation) pour découvrir ces personnes et ces lieux magiques. Ces initiatives ont été l’occasion de moments de partage avec les populations et a permis de leur apporter une aide. Il en a été ainsi très concrètement pour financer une fondation d’aide aux enfants handicapés à Bali, et le suivi médical d’une opération.

P1330154.JPG

Cynthia et Elsa ont créé Karmic Humanity

Travailler sur le long terme

« Aprés ces rencontres de cœur qu’étaient ces voyages solidaires, j’ai souhaité m'engager sur le long terme. Avec deux amies, Elsa et Valentine, toutes passionnées de voyage, de culture, porteuses d'espoir , de solidarité et de partage, nous avons créé une association humanitaire de proximité Karmic Humanity ». Elle a pour objet le développement et le soutien financier et humain de projets éducatif, social, sanitaire, culturel en partenariat avec d'autres associations. Encore faut-il recueillir des fonds. Toutes trois ont déjà organisé deux événements l’un au Mas de Riri sur les bords du Salagou le « Karmic Fest’ », un second le vide grenier au Mas des Moulins.

Trois projets déjà lancés

Deux projets ont été définis. L’un au Cambodge est d’organiser et pérénniser des ateliers artistiques thérapeutiques auprès de victimes de syndrome de stress post traumatique. L’autre en Inde du sud consiste à favoriser l'accés à l'éducation pour les enfants issus d'un environnement défavorisé. « Et puis, si le soutien financier le permet, nous soutiendrons financièrement un clown humanitaire, actuellement en tournée, pour l'aider à continuer de donner des sourires dans les camps de réfugiés.

Cynthia Belle s’apprête à partir pour un voyage de plusieurs mois en Asie. « Je participerai comme bénévole à 2 missions humanitaires et partirai à la recherche d'autres lieux qui necessitent la mise en place d'aide ».

Suivre les avancées de l’ association https://www.facebook.com/KarmicHumanity

15:00 Publié dans Associations, Education | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : montpellier, euromédecine, karmic humanity | | | |

07/08/2017

Euromédecine – Sportif toute sa vie : à 93 ans Charles Mérard entretient sa forme en salle de sports

*Petite rétrospective d’articles publiés par Midi Libre et non insérés sur le blog Malbosc-Euromédecine

Vendredi 31 mars 2017

Silhouette élancée, crinière blanche et un sourire qui ne le quitte pas, Charles Mérard, 93 printemps, est seul de son âge salle des sports Saint Roch. Pour garder la forme, il vient 3 fois par semaine. Charles dit sa passion sportive et son parcours de vie avec une grande modestie.

Les sports, une passion de toute votre vie ? « Né à Oran en 1923, tout jeune j’aime le sport. Je commence par nager dans le port de plaisance d’Oran. Il n’y a pas de piscine, notre bassin de natation est délimité par des cordes tirées entre 2 chalands. Je fais aussi de la gymnastique, face à un miroir je me muscle avec des haltères, c’est à la mode ! Plus tard j’opte pour l’aviron et vis intensément la rivalité entre l’équipe d’Oran et celle du port d’Arzew faite de pêcheurs. « Il y avait des costauds avec de sacrés biscotteaux. Ils ne gagnaient pas toujours !».

charles mérard,salle de sports saint roch,euromédecine

 Charles Mérard avec Philippe Cazal, son coach en séance de musculation tirage-nuque

Mobilisé à 20 ans, trois ans durant vousparticipez à la libération de la France ? « J’ai 20 ans en 1943. Je suis affecté dans une compagnie de Force Terrestre Anti-aérienne de la 1ère Armée Française commandée par le général de Lattre de Tassigny. Après le débarq ?uement en Provence nous arrivons à Marseille pour effectuer un périple avec la 2e DB dans les Vosges et en Alsace. Nous redescendrons dans le Sud Ouest pour contenir, en appui des résistants FFI, les poches allemandes de Royan et l’ïle de Ré. Nous rejoignons ensuite les forces d’occupation en Allemagne. Février 1946, je suis démobilisé et c’est le retour au pays ! »

Et puis après le retour en Algérie viendra l’exil ? « C’estl’indépendance de l’Algérie. En 1963, avec mon frère nous réglons les problèmes de notre petite entreprise d’installation de sanitaires. Nous avons de la chance, nous ne partons pas en catastrophe. Après des années professionnelles difficiles à Paris, j’intègre une entreprise à Montpellier. Mais Oran, j’y pense toujours, mes souvenirs sont là-bas ! »

A l’heure de la retraite vous décidez d’entreprendre un parcours sportif remarquable ? « Je la prends pile poil à 60 ans, grâce à la mesure de François Mitterand. Je pratique le tennis au club de Juvignac 4 fois par semaine. Repéré par le professeur pour mon coup droit, mon revers et mon geste académique, il me propose de m’occuper des gosses très nombreux. A 66 ans, je passe avec succès les épreuves d’éducateur 1er degré pour les entraîner.

Ensuite je fais du VTT et du cyclotourisme avec des randos de 70/90 km, c’est vraiment sympa ! Je m’essaie aussi au ski dont j’ai tant rêvé, mais là je ne suis pas bon ! Je reprends la natation, la randonnée pédestre… Aujourd’hui j’entretiens ma forme en salle des ports. Jusqu’à quand ? Chaque année je prends l’avis de mon médecin !

 

16:07 Publié dans Associations, Loisirs/Culture, Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : charles mérard, salle de sports saint roch, euromédecine | | | |

30/07/2017

Euromédecine – Les résidents de l’Ehpad partagent réflexion philosophique et découverte de l’Opéra

*Petite rétrospective d’articles publiés par Midi Libre et non insérés sur le blog Malbosc-Euromédecine.

Mardi 7 mars 2017. 

Un programme d’activités est proposé chaque mois aux résidents de l’Ehpad des Monts d’Aurelle. « Il en a été ainsi en février où deux d’entre elles ont été remarquables, souligne Ocëane Degraeve animatrice au sein de l’établissement. Tout d’abord un café philo, organisé par le psychologue Olivier Gros, sur les représentations et clichés que se font les différentes générations ». Les élèves du Lycée Turgot, tout proche de l’Ehpad, y ont  participé en voisins.

PhotoCféPhilo.png

Dans un premier temps les lycéens ont été invités à s’exprimer sur leur perception des qualités et défauts des personnes âgées, puis à préciser leurs attentes d'une personne âgée et ce qu'ils pourraient lui apporter. Lors des échanges qui ont suivis résidents et lycéens se sont interrogés, non sans humour, si les uns plus jeunes seraient « impolis et généreux » et les autres plus âgées se montreraient « râleurs et affectueux ». Ces échanges et interrogations ont nourri une réflexion commune, qui a permis d’écarter les clichés et de mieux percevoir les différences de chacun.

L’autre événement marquant de ce mois restera la sortie culturelle à l'Opéra Berlioz pour le spectacle « Y Olé » de José Montalvo. Entre danse typique espagnole, accompagnée de castagnettes et break danse, les résidents ont découvert un spectacle magnifique qui retrace l'enfance de José Montalvo. Cette découverte artistique les a ravis.

13:54 Publié dans EHPAD, Loisirs/Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ehpad orpea, montpellier, euromédecine | | | |

30/04/2017

Euromédecine - Des lycéennes rencontrent des professionnels d'une Ehpad pour connaître l’éventail des métiers en Ehpad

Riche d'informations la rencontre d’élèves du Lycée Privé Turgot avec des membres du personnel de l'Ehpad des Monts d'Aurelle. Une quinzaine d’élèves de classe 1ères d’Aide Soins et Service à la Personne (ASPP), accompagnées de leur professeur, ont écouté et dialogué avec les professionnels de l’Ehpad des Monts d’Aurelle dont un psychologue, animatrice, aide Soignante et aide médico-psychologique.

1Ehpad.JPG

Isabelle et Audrey expliquent leurs métiers

Ainsi Isabelle et Audrey, après avoir chacune précisé leur cursus de formation, leur ont parlé de leur métier déclinant l’ensemble des taches effectuées auprès des résidents. « Notre mission, en lien avec l’infirmière, est de prendre en charge des personnes qui ont perdu leur autonomie partielle ou totale ». Lorsque l’une assure son service du matin cela se traduit par exemple par recueillir des informations auprès de la personne assurant le service de nuit, et aussitôt effectuer une première visite auprès de chacun pour observer ce qui va ou pas. « Au besoin nous faisons remonter les informations et en rendons compte à l’infirmière ». Puis commence le travail : assurer l’hygiène corporelle, toilette, habillement, la prise des repas…

Les questions des lyéennes ont entre autres concerné les cursus de formation, le travail en unité protégée, les horaires de travail… Ainsi ces horaires font que l’on est du matin ou d’après-midi ; le travail est différent en unité protégée (Alhzeimer) et revêt une autre dimension. A une question sur la relation avec les personnes qu’elles ont en charge, Isabelle et Audrey confirment son importance : « Bien évidemment il faut qu’il y ait du lien entre nous, mais il faut cependant savoir garder une certaine distance… ».

Les échanges se font aussi avec quelques résidents dont Guy, président du Conseil de Vie Sociale au sein de la structure, et Paulette. Tous deux donnent leur appréciation sur la qualité de vie au sein de l’établissement, qui n’empêche pas d’éprover parfois un sentiment de solitude. Et puis l’atmosphère se fait plus gai lorsque Paulette et Guy, tous deux Tchis, entonnent le Ptit quinquin. Les lycéennes ne seront pas en reste en leur proposant de chanter ensemble La vie en rose.

2Quinquin.jpg

Tous deux Tchis, Paulette et Guy entonnent le ptit Quinquin

La majorité de ces lycéennes souhaitent travailler auprès des petits enfants. Mais leur professeur souligne que : «D’ici la fin de l’année, après de plus amples informations sur le métier, nombre d’entre elles changeront probablement d’avis pour travailler auprès des personnes âgées ».

11:23 Publié dans Actualités, Education, EHPAD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : montpellier, euromédecine, ehpad monts d'aurelle | | | |

07/01/2017

Euromédecine – Le Centre d’animation du village du Père Soulas développe une dynamique avec un large éventail d’activités pour tous, petits et grands

Elsa Lanaro, responsable du centre d’animation du village du Père Soulas et Sébastien Leydier, animateur, présentent ses objectifs, activités et développement dans le quartier.

La singularité de ce Centre d’animation ?

Notre première mission est de créer du lien entre les résidents du « village du Père Soulas et les 70 enfants accueillis au sein de la Maison d’enfants à caractère social (MECS) pour qu’ils ne vivent pas cloisonnés dans l’institution au sein du village. Le pôle animation développe ainsi des activités sportives, culturelles, ludiques, et organise des événements tant pour ces enfants que pour les résidents du village. Le centre d’animation possède un agrément de la CAF en tant qu’espace de vie sociale. Nous proposons aussi des activités ouvertes à tous. Ce qui favorise la création de lien qu’il faut ensuite développer et entretenir. Chacun y apporte sa pierre.

FOTOanimateurs.jpg

Elsa Lanaro, responsable du centre d’animation et Sébastien Leydier, animateur,

L’éventail des activités  proposées ?

Nous avons la chance de disposer d’un certain nombre d’équipements comme une piste de Sécurité routière, un terrain de sports, une salle de spectacle, une bibliothèque, ainsi que des espaces partagés, dédiés à des activités. Chaque année le programme des activités s’élargit. Cette saison par exemple nous travaillons sur un projet d’accompagnement scolaire avec des bénévoles dont des étudiants résidents, et ce mois-ci nous proposons un atelier de « bébés lecteurs ». Nous développons aussi des animations durant les vacances scolaires.

Nous hébergeons également des associations pour des activités hebdomadaires. Un programme recense les activités et les événements organisés par le centre d’animation ainsi que par les associations partenaires, par exemple : les activités de l’Atelier parents-enfants, de l’Association Art et Eveil, du Chœur « Du vent dans les voix », de la Chorale « Accroche Chœur », de l’Eveil musical, le Qi Gong

L’intérêt de ce développement d’activités ?

Ces initiatives offrent un maillage d’activités que nous souhaitons pérenniser, elles permettent de tisser et développer du lien au-delà des seuls résidents du village avec les quartiers de Malbosc, le Petit Bard ou encore la Paillade. Nous travaillons avec un réseau de partenaires extérieurs et notamment avec deux institutions proches comme le Domaine d’Ô et la Maison pour Tous Rosa Lee Parks.

Contact Centre d’animation Village du Père Soulas 04 67 04 25 29, Tram ligne 1 arrêt rond point du Château d’Ô.

Le Village du Père Soulas

La Maison d’enfants à caractère social (MECS) Bon secours a succédé à l’ancien orphelinat catholique créé par le Père Soulas au début du 19e siècle. Son environnement s’est enrichi par la construction d’un complexe immobilier de 270 logements, avec un Comité de résidents, qui constitue un véritable quartier résidentiel.

La MECS est gérée par une association laïque Mas des Moulins. Elle s'appuie sur une organisation autour de trois pôles. Le pôle éducatif garantit la prise en charge des jeunes au sein de la Maison d'Enfants Bon-Secours et des services extérieurs.L'Union Montpelliéraine d'Economie Sociale (UMES) assure des prestations services auprès de la Maison d'enfants ; la gestion du resto/self et l'entretien du Village ; facilite pour les jeunes l’observation d’activités professionnelles. Quant au Centre d'animation de proximité, il favorise les solidarités de voisinage et le lien social au sein du Village du Père Soulas.

FresqurPsoulas.png

Anthony, Jennifer, Melissa, délégués des enfants de la MECS Bon Secours, ont choisi chacun de développer un projet collectif en 2016 à l’occasion du Festival LezArts dans la rue. Jennifer a opté pour une fresque à peindre sur le mur du local vélos du Centre d’animation.

07/12/2016

Euromédecine – « 1,2,3 Soleil » avec la troupe des « Passerelles d’Ô »

La troupe de théâtre des Passerelles d’Ô, établissement de l’ADAGE.S (Association de développement d’animation et de gestion d’établissements spécialisés) se produit le vendredi 9 décembre à l’espace culturel au CHU la Colombière. Un spectacle mis en scène par Romain Lagarde en collaboration avec Charlotte Perrin de Boussac de la Compagnie des toiles cirées.

A123 SOLEILfONTAINESdo.jpg

« 1, 2, 3 soleil » ? C’est un jeu. Les joueurs ? C’est eux. Eux ? Ceux pour qui, un beau matin, peut-être bien que celui-là il était moche, quelqu'un a sonné la mauvaise cloche. Qu’importe ! C’est avant un tout pour eux un prétexte de partager le temps d’un instant un « autrement », histoire de faire un pied de nez au mauvais sort.

Entrée Libre. CHU de Montpellier Site de la Colombière, Pavillon 37, 39 avenue Charles Flahault .