UA-71725595-1 UA-71725595-1
Accueil Montpellier Malbosc Euromédecine | Tous les blogs de Montpellier | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


20/12/2017

Malbosc – La Ville érige en règle l’inégalité de traitement des enfants : les écoliers de François Mitterand en font les frais

Alors que tous les acteurs de l’école, parents d’élèves et enseignants, demandent le maintien d’une ATSEM,ils ont pour toute réponse de la ville une fin de non-recevoir. « Les classes mixtes Grande section – CP dans lesquelles les enfants de Grande section ne sont pas majoritaires, ne peuvent pas bénéficier de cet accompagnement ».

Qu'en pensent les mamans du conseil municipal ?

Première réaction, face à cette décision qui institue un traitement inégalitaire, celle de mamans des enfants qui ont le coeur gros. Elles voudraient simplement que les mamans, élues au conseil municipal, expriment leur sentiment devant cette injustice.

Porte-parole des parents, Jean-Baptiste Raynaud souligne lui : «Que la ville assume pleinement sa politique de suppression de postes et de gestion du personnel. On voit bien que finalement la gestion comptable prime sur le bien-être des enfants et la qualité éducative et aussi l'égalité des chances ».

Des enfants privés d'accompagnement

D’ailleurs la teneur du courrier de Gaëlle Bradamantis, direction de l’Education, adjointe au Chef de Service Ressources, responsable du Pôle Communication et Evènementiel est explicite. « La Ville de Montpellier a fait le choix de positionner un poste d’ATSEM par classe d’école maternelle, ce qui représente 350 ATSEM positionnées dans les écoles de la Ville et un pool de plus d’une centaine d’ATSEM afin d’assurer les remplacements. Les classes mixtes Grande section – CP dans lesquelles les enfants de Grande section ne sont pas majoritaires, ne peuvent pas bénéficier de cet accompagnement ». Toutefois, face aux contraintes d’organisation décrites par les parents d’élèves : « Nous avons convenu de maintenir une ATSEM trois demi-journées par semaine ».

Qu'en est-il du label de l'UNICEF « Ville amie des enfants » ?

« Ces 3 demi-journées sont évidemment insuffisantes, rappelle Jean-Baptiste Raynaud. Les enjeux concernent le bien être des enfants et leurs conditions d'apprentissage dans des classes charnières que sont le CP et la GS. La classe fonctionne donc dans des conditions dégradées 3 jours (6 demi-journées) dans la semaine avec les problèmes de sécurité et d'organisation que cela entraine : récréations dans des lieux et à des horaires différents pour les GS et les CP. Rappelons également qu'un enfant en fauteuil en roulant sans AVS et un enfant autiste sont présents dans cette classe, le retrait d'un adulte dans la classe est d'autant plus scandaleux! » Ces arguments ne sont apparemment pas retenus.

Le label « Ville amie des enfants » décerné tout récemment par l’UNICEF en prend un coup.

01/12/2017

Malbosc – Suppression brutale d’une ATSEM à l’école François Mitterand : émoi et protestation des parents

 Dès le 11 novembre les parents d’élèves ont, en vain, alerté l’élue de la ville en charge de ces problèmes au sujet d’une éventuelle suppression d’un poste d’ATSEM* de la classe à deux niveaux : grande section de maternelle et CP. La réponse est tombée ce lundi : confirmation de la suppression du poste. Cette décision les interroge. Tout simplement « Parce que la création de cette classe GS / CP n’a été décidé que lorsque l’attribution d’une ATSEM a été confirmée ».

 montpellier,malbosc,ecole françois mitterand,suppression atsem

Ouisseme Bennigh, Jean-Baptiste Raynaud  et Alexandre Pueyro, des parents d’élèves préoccupés par la suppression d'un poste  d'ATSEM

Elle remet donc en cause l’organisation de la classe et du reste de l’école. Au-delà des tâches élémentaires (goûter, hygiène des enfants) du quotidien, elle crée un réel problème de sécurité pour les écoliers. D’où une double interrogation. « Les temps de récréation des enfants de Grande Section et de CP ne sont pas les mêmes et ne se déroulent pas aux mêmes endroits. L’ATSEM assurait jusqu’à présent la sécurité des enfants lors des temps de transition. Comment l’enseignante seule pourra-t-elle gérer les récréations ? D’autant que cette classe accueille également un enfant en fauteuil roulant. Sans ATSEM, comment faire ?

Egalité de traitement pour tous

A ces deux questions légitimes s’ajoute un autre en terme d’enseignement et d’apprentissage. « Le double niveau GS/CP demande un travail spécifique que l’enseignante de nos enfants mène avec une grande qualité. Comment pourra-t-elle continuer à enseigner avec le même niveau de qualité si elle doit prendre à sa charge toutes les tâches confiées auparavant à l’ATSEM ? » Et de conclure que cette absence va dégrader considérablement les conditions de travail et d’apprentissage des enfants. De plus cela pose également un problème d’égalité de traitement, entre les élèves puisque les autres classes continuent à bénéficier de la présence d’une ATSEM dans leur classe.

Montpellier « Ville amie des enfants » ?

Relevant que l’UNICEF a décerné le titre de «Ville amie des enfants» à Montpellier pour son action en matière de réussite éducative, les parents d’élèves « attendent que cette politique se traduise concrètement en faveur du bien être de nos enfants, de leurs conditions d’apprentissage, du respect de leurs enseignants et de tous les adultes qui les accompagnent au quotidien à l’école ».

*Agent technique spécialisé des écoles maternelles

25/05/2016

Malbosc – Cross des écoliers de Rabelais et Mitterrand, les derniers applaudis comme les premiers

L’esprit sportif, le vrai fait du respect des règles et de fair-play, reste la caractéristique essentielle de cette grande journée sportive. Elle a réuni tous les élèves, plus de 500, des écoles François Rabelais et François Mitterrand. Les écoliers, entraînés régulièrement à la course longue en ont fait preuve en le respectant scrupuleusement.

P1030924.JPG

Il y a eu bien sûr un classement, mais tous, les plus lents comme les plus rapides, ont effectué le même parcours, tous chaleureusement encouragés et applaudis. Dix enfants sont montés sur le podium, la première fille et le premier garçon de chaque niveau de chaque niveau du CP au CM2. Un cadeau pour chaque classe a récompensé l'effort de tous les élèves et leur investissement. Il faut noter aussi que quelques classes ont couru pour l'association ELA qui lutte contre les leucodystrophies. Une sensibilisation en amont avait été faite sur ces maladies génétiques. 

P1030965.JPG

« Un superbe temps, aucun blessé, de belles courses, des ateliers sportifs à disposition, des rafraichissements…, et une bonne ambiance ont fait la réussite de cette quatrième édition du cross de Malbosc », aux dires des organisateurs. Le concours de bonnes volontés y est pour quelque chose : celles des étudiants STAPS qui interviennent dans l'année auprès des élèves et des parents venus en nombre aider tôt le matin et tout au long de la matinée. Tous ont été vivement remerciés ainsi que les institutions : Ville de Montpellier, services techniques, service des Espaces verts, Hérault Sport, Croix Rouge.

 

19:39 Publié dans Actualités, Education, Famille, Sport | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : montpellier, malbosc, ecole rabelais, ecole françois mitterand, ela | | | |

23/12/2013

Des écoliers s’approprient le quartier avec l’exposition du 10e anniversaire du quartier Malbosc

Les 21 élèves du cours moyen 2ème année de l’école François Mitterrand accompagnés de leur maître se sont retrouvés à la Maison Pour Tous Rosa Lee Parks afin de découvrir les panneaux de l’exposition du 10e anniversaire de la ZAC. Dix ans c’est l’âge de ces enfants qui, pour la plus grand nombre, n’ont connu que les habitations actuelles et les constructions scolaires.

MM2.jpg

Michel Morel du comité de quartier

propose aux écoliers les panneau photos de l'exposition

Le vif intérêt pour les photos de garrigue, de terres, de vignes, de champs de blé a engendré bon nombre de questions sur ces terres et sur le mode de vie de la famille qui y vivait. L’observation des panneaux et grandes photos qui ont circulé dans le groupe ont permis aux enfants de se retrouver dans les diverses manifestations organisées par le Comité de quartier. De plus les documents distribués aux enfants devraient facilite une appropriation de leur lieu de vie.

 

MM3.jpg

La construction du quartier en photos

 

 

01/02/2013

Malbosc - Bientôt des solutions pour remédier à l’insécurité de la rue de Malbosc ?

A plusieurs reprises les responsables du Comité de quartier, des parents d’élèves, des résidents ont alerté les élus des problèmes récurrents d’insécurité (agressions, vol de vélo, vol de téléphone) de la rue de Malbosc. Les parents d’élèves se sont émus de leur accroissement le trimestre dernier et ont demandé début décembre une concertation et des solutions pérennes.

P1180434.JPG

Cette rue chemine sur les hauts de la colline et dessert le collège Rabelais et le lycée Jean Monnet et nombre de collégiens et lycéens l’empruntent à pied ou à vélo. Même si quelques travaux ont été effectués, éclairage et dégagement des abords, aucun aménagement d’importance n’a été réalisé, sa viabilisation n’est pas faite sur quelque 500 m, depuis le groupe scolaire François Mitterand jusqu’à la Halle de sports. Jusqu’à présent elle reste fermée à la circulation automobile et cette situation devrait perdurer jusqu’en 2017. En effet cette rue est en zone d’urbanisation, alors que la ZAC de Malbosc se termine, la ZAC du Coteau devrait commencer. Or cette ouverture à la circulation est probablement l’un des éléments clés pour remédier à l’insécurité.

Ce vendredi 1er février lors de sa visite du quartier Hôpitaux Facultés, Mme le Maire rencontrera les membres du conseil d’administration du collège Rabelais, dont les représentants des parents qui attendent l’annonce des solutions pour éradiquer l’insécurité de la rue de Malbosc.

03/07/2011

Malbosc – Le bungalow du chantier du futur groupe scolaire incendié

DSC03300.JPG

 Sur les hauts de Malbosc le bungalow du chantier est en flammes à 19 h 30 ce mardi 28 juin. La police municipale est sur les lieux rapidement et les pompiers interviennent à 19 h 44. L’Algeco brûle et la végétation commence à prendre feu, l’incendie est maitrisé 20 minutes plus tard, devant nombre de curieux.

 P1100138.JPG

L’ouverture partielle de l’école François Mitterrand est annoncée pour la rentrée scolaire 2012 avec 3 classes de maternelle et 5 classes en primaire. Hélène Mandroux a posé la première pierre du chantier de cet équipement le 10 mai 2011. Depuis il n’a guère avancé, il semble même arrêté.Pour preuve le bungalow de chantier est resté fermé.

Il a subi un premier acte de vandalisme un après-midi de la mi-juin. Selon le témoignage d’une habitante du quartier qui se promenait, un groupe de quelques jeunes l’a vandalisé sous ses yeux, cassant une vitre et saccageant le mobilier. Elle les a interpellés leur demandant d’arrêter … sans succès. Ce mardi il est parti en fumée.

 

P1090058.JPG

 Pose de la première pierre du groupe scolaire le 10 mai 2011

  P1090869.JPG

Aujourd'hui une rangée de parpaings a été enlevée et le parchemin volé. 

19:02 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : montpellier, malbosc, école françois mitterand, vandalisme, incendie, hélène mandroux | | | |