UA-71725595-1 UA-71725595-1
Accueil Montpellier Malbosc Euromédecine | Tous les blogs de Montpellier | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


06/07/2017

Alco - La mixité sociale réussie, une réalité au collège Rabelais fruit d’un travail collectif

Philippe Cros et Sylvie Macaux égrènent leurs derniers jours au collège François Rabelais. Le binôme de direction, principal et principale adjointe, y a respectivement travaillé 8 et 4 années. La prochaine rentrée Philippe Cros la fera au collège Arthur Rimbaud de Celleneuve, et Sylvie Macaux au collège La Regordane à Ghénolac dans le Gard. Un choix délibéré pour chacun : Philippe Cros en zone d’éducation prioritaire et Sylvie Macaux en zone rurale. Ce départ est évidemment propice à un bilan.

College François Rabelais,philippe cros,Montpellier,

Philippe Cros et Sylvie Macaux quittent le collège

D’emblée Philippe Cros revendique un bilan éminemment positif, soulignant avec force : « qu’il appartient à tous : l’ensemble du personnel s’y est impliqué. L’équipe de professeurs s’y très investie, toujours prête à prendre des initiatives, à innover. Et puis nous avons été soutenus par l’association de parents d’élèves très dynamique et toujours présente ».

De plus le collège dispose d’atouts indéniables comme les sections bilangues : anglais/allemand, anglais / chinois international dès la classe de sixième ; sections européennes anglais, allemand ou espagnol ; option lettres anciennes (latin et grec) dès la classe de cinquième…

Apprendre autement et progresser

Sans compter l’éventail des initiaves déployés dans différents domaines. Il en est ainsi du projet Erasmus pour former des citoyens européens par l’enseignement conjoint des mémoires de la Grande Guerre, piloté par Sylvie Macaux avec une équipe de professeurs. Il faut aussi citer les réalisations vidéo de "Rabelais Tout Court" des élèves  de 3e qui avec leurs courts métrages participent au festival Festimages. En matière sportive on peut noter la section handball et l’option d’escalade (superbe palmarès cette année). « Ces activités offrent aux élèves l’opportunité de dépasser leurs difficultés et de progresser. Pour le coup ils apprennent autrement ».

Le collège François Rabelais est à la confluence des quartiers La Mosson, Malbosc et Petit Bard, « La mixité sociale sur notre établissement n’est pas qu’une formule c’est la réalité. », revendique Philippe Cros.Ecoles, collèges et lycées ont tous leur réputation ; le collège François Rabelais n’y échappe pas, et d’aucuns l’appellent « le petit Joffre » de Montpellier.Pourquoi pas en effet? L’excellence n’est pas l’apanage des seuls établissements huppés et bien dotés du centre ville. Bien d’autres en périphérie y travaillent au quotidien.

06:32 Publié dans Actualités, Education | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : college françois rabelais, philippe cros, montpellier | | | |

02/05/2016

Depuis 5 ans les collégiens apprennent l’escalade à Rabelais. En 2016 ils sont 52 dont 18 en option sportive à pratiquer.

Séquence d’entraînement ce jeudi soir pour l’équipe d’Amine, Andrea, Fiona, Marie, Mélissa, Noha, Ryan, et Théodore. Après un échauffement, ils s’équipent de harnais et mousquetons pour progresser encore et encore sur le mur d’escalade avec les conseils de Bruno Zammit, professeur d’EPS et de Julien Landais enseignant de mathématiques et grimpeur amateur.

Sans titre.jpg

L'équipe 2016 avecBruno Zammit, professeur d’EPS

Le collège Rabelais a la chance de disposer de cet équipement depuis 2012. Il suscite d’ailleurs un bel engouement puisque 52 collégiens l’utilisent, dont 18 en option escalade. Pourquoi ce choix de l’escalade ? « Parce que on l’aime », disent-ils d’une même voix. Mais encore ? « Parce j’en avais envie ; j’ai essayé et ça m’a plu ; petit, j’adorais l’accro-branche, je n’ai pas hésité … ». Et puis, ils se font plus sérieux. « Par rapport à d’autres sports la pratique de l’escalade apporte une sensation particulière, unique. Surtout, c’est une discipline où entre partenaires on se fait confiance ! » 

Un programme d’entraînement soutenu 

Bruno Zammit et Julien Landais insistent sur ce point. « Nous faisons un travail important sur la cohésion d’un groupe où la confiance est essentielle. Un groupe soudé génère de l’énergie pour tous. » L’autre aspect important qu’ils soulignent aussi tout deux, au-delà du cliché réducteur du mur d’escalade en salle : « Cette discipline sportive est un sport de pleine nature, un sport de découverte qui demande une approche globale ». Un travail qui se fait avec le club Scalata Nature, limité à 2 ou 3 fois l’an.

montpellier,collège françois rabelais,option handball

La motivation est déterminante pour l’option d’escalade. Les collégiens s’engagent à respecter la régularité et la fréquence d’un programme contraignant d’entraînements avec des créneaux hebdomadaires de 4 h et 5 h/semaine. 

5 saisons de progression en compétition ! 

« Depuis 2012, nos résultats en compétition UNSS sont à la hauteur de nos espérances ». Ces résultats sont d’autant plus remarquables que les équipes de Rabelais comptent uniquement des élèves de 6e, 5e et 4e. « Nous en sommes particulièrement fiers en particulier aux académiques où ils étaient en compétition avec des élèves ayant un an de plus, tant en entrainement que physiquement ».

montpellier,collège françois rabelais,option handball

Résultats. 2012. 8e départemental et 13e académique. 2013. 5e et 7e départemental et 6e académique. 2014. 1er et 5e départemental et 1er et 3e académique. 2015. 1er, 2e et 7e départemental et 2ème et 4e académique. 2016. 1er, 2e et 4e départemental et 1e (établissement et scratch) et 2e académique.

montpellier,collège françois rabelais,option handball

16/02/2014

Malbosc - Préavis de grève au collège François Rabelais ce mardi 18 février

Parents d’élèves, enseignants et personnels de la vie scolaire du collège François Rabelais, sont vent debout depuis qu’ils ont appris que le nombre d’heures d'enseignement, allouées à leur établissement, ne permettraient plus d’assurer pour la prochaine rentrée scolaire « la diversité d’offre d’enseignements et la qualité d’accompagnement : ouverture linguistique, sections sportives, soutien aux élèves en difficulté ». Alors même soulignent-ils qu’il est considéré par tous les acteurs de l’éducation comme un modèle de réussite dans l’intégration d’élèves d’origines sociales et culturelles très diverses.  

34 h de cours hebdomadaires supprimées aux élèves ! 

Les heures supprimées – en 2 ans 34 h de cours hebdomadaires – étaient l’une des clefs de cette réussite. « Cette décision est d'autant plus incompréhensible et scandaleuse qu'elle va à l'encontre des déclarations gouvernementales affirmant que l’Éducation est une priorité ». De ce fait les projets d'aide aux élèves en difficulté ne pourront plus être menés à bien. « Et pourtant notre collège est au confluent de quartiers dans lesquels une majorité de familles connaissent des difficultés sociales et économiques considérables »

Faute d’obtenir des garanties sur la restitution de ces moyens, les personnels de vie scolaire et les enseignants, soutenus par les parents d’élèves, cesseront le travail à partir de ce mardi 18 février.

25/03/2013

Malbosc – 300 collégiens de Rabelais s’informent auprès des professionnels et des formateurs

Le forum des métiers s’inscrit dans un cursus d’informations et réflexion. Quelque 300 élèves des classes de 4e et 3e ont participé au Forum des métiers organisé par le collège Rabelais ce samedi 16 mars. « Ce forum, souligne le Principal Philippe Cros, n’est pas qu’un événement ponctuel. Il s’inscrit directement dans le parcours découverte des métiers mais aussi dans le cadre de l’orientation ».

1FORUM.jpg

Les élèves de l’option DP3h l’ont soigneusement préparé avec leurs professeurs, adressant les courriers aux familles et aux intervenants potentiel et en s’impliquant dans l’organisation et l’accueil de tous. Professeurs et parents d’élèves se sont mobilisés pour élargir l’éventail des filières : sport, défense, sécurité, santé, social, architecture BTP, administration, finances….  En matière de métiers dans une salle l’architecte côtoyait, l’artisan maçon, paysagiste, plombier et les ingénieurs de la Comeca, dans une autre le médecin, le chercheur, le kinésithérapeute ou l’infirmière, dans une autre encore le boulanger-pâtissier ou le chef d’entreprise… 

2FORUM.jpg

Tous avaient bien volontiers répondu à l’invitation de Philippe Cros : « Venez partager avec les élèves votre expérience, votre parcours en répondant aux questions qu’ils se posent sur le métier que vous exercez au quotidien ».

Plus d’une trentaine de métiers étaient ainsi représentés. Chaque élève avait pour objectif de rencontrer 3 professionnels de son choix, d‘échanger et de le questionner pour rédiger ensuite une fiche de métier précise et bien renseignée.

Cette  initiative qui rassemble professionnels, élèves, professeurs et parents crée une véritable synergie entre les différents acteurs du monde de l’entreprise et du collège.

Le Forum des métiers en images*

L’éventail d’une trentaine de métiers était présenté par des intervenants bénévoles choisis parmi les parents volontaires ou des professionnels connus du collège. Parallèlement des familles pouvaient rencontrer la conseillère d'orientation psychologue.  Pour compléter leur information les élèves disposaient de projection video de métiers au Centre de documentation et d’information.

montpellier,malbosc,college françois rabelais,forum des métiers,philippe cros,comeca        montpellier,malbosc,college françois rabelais,forum des métiers,philippe cros,comeca       montpellier,malbosc,college françois rabelais,forum des métiers,philippe cros,comeca

montpellier,malbosc,college françois rabelais,forum des métiers,philippe cros,comeca        montpellier,malbosc,college françois rabelais,forum des métiers,philippe cros,comeca       montpellier,malbosc,college françois rabelais,forum des métiers,philippe cros,comeca

                                               montpellier,malbosc,college françois rabelais,forum des métiers,philippe cros,comeca

 * Cliquer sur la photo pour l'agrandir