UA-71725595-1 UA-71725595-1
Accueil Montpellier Malbosc Euromédecine | Tous les blogs de Montpellier | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


25/12/2017

Malbosc - Omar, Nisrine, Yousra ne fêteront pas Noël à la maison : début décembre un incendie a endommagé leur habitat

La famille Lhassini gardera un bien mauvais souvenir de cette fin d’année 2017. Tôt le matin du mardi 5 décembre des émanations de fumée s’infiltrent dans sa maison et réveillent Mohamed Lhassini. Il repère qu’elles proviennent du cellier du chauffe eau solaire et qu’elles augmentent rapidement. Toute la famille évacue aussitôt le logement, les pompiers sont appelés et interviennent aussitôt.

montpellier,malbosc,incendie,ACM,

Mohamed Lhassini devant le cellier d'où serait parti l'incendie

Le pire a été évité mais les dégâts conséquents nécessitent des expertises qui déterminent des travaux conséquents : cloison à refaire, remplacement du chauffe-eau, dépollution, réfection de peintures…  Le chantier se termine ce vendredi soir 22 décembre, il faudra bien tout le week-end pour réaménager une maison sens-dessus-dessous après les travaux, et Noël se fera ailleurs.

Une vie scolaire perturbée

Durant tous ces jours la vie familiale va être bouleversée car le chantier des travaux nécessite un relogement d’urgence qui se fait à l’hôtel, d’autant plus difficile qu’il faut aussi assurer les repas à l’extérieur. Une situation qui perturbe bien évidemment la vie scolaire d’Omar, 8 ans à l’école primaire, et de Nisrine et Yousra, collégiennes de 12 et 14 ans. Au-traumatisme de l’incendie s’ajoute le quotidien d’une vie morcelée, préjudiciable à leur scolarité. « Je regrette pour mes enfants, qu’ACM n’ait pas mis à notre disposition un logement d’urgence de leur parc immobilier, souligne Mohamed Lhassini. Cela s’est d’ailleurs fait lors des incendies de La Valsière ».

Pour le bailleur social ACM le relogement est du ressort de l’assurance du locataire. En ce qui le concerne, ses services ont fait preuve de réactivité en intervenant le matin même de l’incendie, puis, suite aux expertises, en organisant l’ensemble, dans les meilleurs délais, des travaux préconisés.

22:30 Publié dans Actualités, Famille, Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : montpellier, malbosc, incendie, acm | | | |

07/03/2012

Malbosc – Résidence Derain : une lutte sans fin pour obtenir réparation des malfaçons

Construites par les ACM, les maisons de la résidence Derain souffrent de malfaçons (Midi libre juin 2011), en particulier de présence d’eau importante dans les vides sanitaires. La dernière vague de froid a eu pour effet de geler cette eau et celui de la conduite d’eau de la maison de Bartha et Raphaël Berthuit. Ce désagrément d’importance a ravivé leur irritation devant l’inertie du promoteur qui n’a toujours pas exécuté les travaux nécessaires pour remédier aux malfaçons déjà reconnues.

Interpellé sur ce point lors de la dernière réunion publique de la ZAC du Coteau, BarthaBERTHUIT.jpgl’adjoint à l’urbanisme Michaël Delafosse s’était engagé à faire le point avec la SERM sur le respect par le promoteur de ses obligations.  « Mais rien n’a bougé, s’inquiète Bartha Berthuit. Cette présence d’eau induit une atmosphère humide permanente dans notre habitation, de plus les champignons prolifèrent sur l’isolation du vide sanitaire, ce qui accentue l’insalubrité ».

Aujourd’hui Bartha Berthuits’interroge sur le pourquoi de cette inertie alors même que sur ce point et quelques autres les expertises ont reconnu ces malfaçons.  Elle a de plus adressé nombre de courriers aux élus successifs responsables du quartier Hôpitaux-Facultés qui l’ont assuré avoir fait part de ses doléances à la SERM et au promoteur. Des courriers qui apparemment n’ont pas eu d’effet. Si Bartha Berthuit a parfois l’impression de se heurter à un mur, elle n’est pour autant pas femme à baisser les bras : « je me battrais pour faire respecter mes droits ».

15:00 Publié dans Actualités, Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : montpellier, malbosc, residence derain, acm, michael delafosse, zac coteau | | | |

28/01/2012

Malbosc - ZAC du Coteau : la ville garantit une vraie concertation au long terme ; les participants de la réunion publique sur la réserve.

La parole a été longuement donnée aux quelque 40 participants de cette réunion publique après une présentation générale du projet, ce jeudi 19 janvier à La Mosson. Une deuxième réunion, organisée dans le cadre de la concertation, préalable à la révision simplifiée du plan local d’urbanisme, sur la ZAC du Coteau. Aucun intervenant ne s’est opposé à cette volonté de la ville de répondre aux besoins de résidences par cette ZAC, mais nombre d’interrogations ont révélé une inquiétude sur sa conception.

2ZACcoteauRP.JPG

La densité des habitations et leur hauteur ont ainsi été dénoncées. Jean-Pierre Fredouille au nom de l’association CEVEN a lui insisté sur la préservation du paysage des hauts de Malbosc, et la liaison piétonne entre les Cévennes et le quartier Mabosc, desservant collège, lycée et groupe scolaire.

Autre motif d’indignation : la communication de la ville sur sa politique en matière de promotion et de respect de la biodiversité, clamée si fort et guère respectée sur le terrain, Bernard Marin citant pour preuve l’arrachage tout récent d’oliviers.

Adjoint à l’urbanisme, Michaël Delafosse répondra précisément à chaque question. Entre 1DELAFOSSEbis.jpgautres en ce qui concerne l’habitat : « il épousera la pente du coteau, d’une hauteur modeste sur la crête, il sera plus haut et plus dense au bas, à proximité de l’accès au tramway ». Il a aussi indiqué que la liaison piétonne reliant le quartier Cévennes au parc Malbosc, proposée par l’association CEVEN, était retenue.

Au terme de ces réponses, longues et argumentées, il s’est voulu rassurant : « Nous ne sommes qu’au début de la concertation. Nous avons la volonté d’associer les habitants ». L’illustration de cette volonté politique se traduira ainsi par la présence de 2 représentants, l’un du quartier Malbosc et l’autre de La Mosson, au jury du concours lancé pour la ZAC du Coteau. Ces assurances, plutôt bien accueillies, n’ont pas pour autant convaincues l’assistance.

 

Les gros soucis des résidences de La Palmeraie et Derain

 Directement impactés par la réalisation du groupe scolaire François Mitterand, des habitants de La Palmeraie ont interpellé l’adjoint à l’urbanisme sur les nuisances qu’ils subissent déjà. En effet à leur stupéfaction ils ont vu s’édifier à l’aplomb de leur maison un mur de 7 m de hauteur avec des ouvertures.

1jardinPALMERAIE.JPG

La grande ombre d'un mur de 7 m au fond des jardins 

Pourtant au mois de mai lorsqu’ils avaient part de leurs inquiétudes auprès des services de la ville, ceux-ci les avaient rassurés et pris des engagements. « Nous avons fait confiance et aujourd’hui nous sentons trahis et floués… » disent d’une même voix Céline Cazorla et Rainer Wannicke.

3ZACcoteauRP.jpg

Autre interpellation, celle d’habitants de la résidence Derain (réalisation ACM) concernée par l’ouverture des voies de circulation desservant  la ZAC du Coteau et dont les habitations souffrent de malfaçons importantes. Malgré de multiples courriers et réunions, le promoteur ne tiendrait pas ses engagements.

Ces interventions ont évidemment alimenté les doutes de bien des participants sur la qualité de la concertation. « Vous dites nous écouter, mais qu’en sera-t-il ensuite ? »

 

 

Michaël Delafosse s’est engagé à faire le point avec la SERM sur le respect par le promoteur de ses obligations pour la résidence Derain. Pour ce qui est de la Résidence de La Palmeraie le point a depuis été fait lors d’une rencontre sur le terrain des élus de la ville et résidents et une réunion, avec les propriétaires concernés, est programmée le 10 février afin envisager des aménagements pour réduire les nuisances est programmée début février.

16/07/2011

Malbosc Résidence Derain :« Nous aurons confiance quand ACM répondra à nos questions »

L’association de défense de la Résidence André Derain réagit vivement au communiqué des ACM. Elle affirme en préambule : « Nous ne remettons nullement en cause le rapport d’expertise, mais ce sont les procédés et pressions des ACM qui sont soulevés. Et en ce qui concerne la réunion du 2 mars 2011 : « Elle s’est faite à l’initiative des résidents et non des ACM. Son but était de lever quelques incompréhensions concernant le rapport d’expertise. Mais Beaucoup d’autres questions ont été soulevées ce jour là notamment l’infiltration d’eau par le patio… Aucune réponse n’a été apportée à cet élément et des interrogations subsistent ».

 

montpellier,malbosc,résidence derain,acm,malfaçons

 Une baignoire sans son habillage depuis la livraison de la maison.

L’autre interrogation des propriétaires porte sur la délégation de paiement demandée aux propriétaires par les ACM.  « Or, dans le compte rendu de réunion du 2 mars 11, ACM « recommande » la délégation de paiement,  puis dans le courrier du 09 mai elle « impose » la remise de tous les accords d’indemnités et délégation de paiement en contrepartie du démarrage des travaux ». Or affirment-ils « ni propriétaire, ni assureur n’ont eu connaissance de cette initiative d’ACM. Que peut cacher ce fait de demander une délégation de paiement sans l’accord du propriétaire ? »

De plus soulignent-ils, alors qu’ACM évoque uniquement les travaux du vide sanitaire dans leur courrier à aucun moment ils ne font état et ni ne donnent des réponses sur les réserves émises dans les villas pour lesquels des dizaines de courriers ont été leur ont été adressées, en vain !

Et de conclure : « Dans ces conditions, il devient difficile de faire confiance… sauf si ACM répond à nos questions ».

09:00 Publié dans Actualités, Associations, Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : montpellier, malbosc, résidence derain, acm, malfaçons | | | |

Malbosc – Précisions des ACM sur les « désordres » de la résidence Derain

Suite à l’article du Midi Libre du 2 juillet, ACM apporte quelques précisions. « Dès juillet 2009 ACM a fait une déclaration de sinistre « Dommages Ouvrage » auprès de son assurance suite aux désordres constatés au niveau des vides sanitaires de la résidence ». L’instruction du dossier s’est avérée longue et complexe : plusieurs expertises ont eu lieu au cours de l’année 2010 et leurs rapports ont été communiqués. « A la suite du rapport définitif, ACM a organisé, le 2 Mars 2011, une réunion d’information avec les propriétaires, les Directions Patrimoine et Production de l’Office, le maître d’œuvre et l’entreprise chargée de réaliser les travaux. Lors de cette réunion, et en fonction des préconisations de l’expert, la liste des travaux prévus a été présentée aux habitants : condamnation de la trappe à l’intérieur des logements avec création d’un accès extérieur, vidage et nettoyage du vide sanitaire (non prévu dans le rapport de l’expert mais pris en charge par ACM, de même que la vérification des réseaux pluviaux et d’assainissement), gestion des eaux de pluie, ventilation des vides sanitaires… »

Vide sanitaire 16.jpg

L'état d'un vide sanitaire aujourd'hui.

Pour ce faire, l’assurance a adressé les accords d’indemnités aux propriétaires. Lors de la réunion du mois de mars, il a été indiqué aux propriétaires qu’une délégation de paiement devait être signée en faveur de l’assureur qui effectuera les règlements à l’entreprise chargée des travaux, et ce après validation du maître d’œuvre.

« Cette procédure permet de se conformer strictement aux prescriptions techniques du rapport d’expertise et d’avoir la possibilité d’exercer les recours nécessaires dans le cas où ces prescriptions ne mèneraient pas à un résultat probant ». L’assurance est dans l’attente de cette délégation de paiement.

07:00 Publié dans Actualités, Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : montpellier, malbosc, acm, résidende derain, malfaçons | | | |

05/07/2011

Malbosc-L’association de défense demande des assurances aux ACM

Face aux dérobades de leur promoteur les habitants de la Résidence Derain s’organisent

Mais comment peut-on vivre dans une maison dont le vide sanitaire est constamment rempli d’eau, jusqu’à 80 cm parfois ? « Mal. Cette eau est source d’humidité, de moisissures et d’odeurs nauséabondes. En effet la trappe d’accès, située dans  le vestibule et quelque peu inesthétique, ne comporte pas de joint d’étanchéité ». Ce désordre a été retenu par leur promoteur qui dans un premier temps leur propose simplementd’évacuer l’eau ! « Or elle provient des eaux pluviales qui coulent dans le patio et se déversent par les regards à l’intérieur du vide sanitaire. De plus la trappe d’accès serait maintenue à l’intérieur de la villa… » A cette proposition inacceptable pour les résidents s’ajoute une condition : qu’ils reversent aux ACM l’indemnisation perçue pour qu’elle confie les travaux à une entreprise : « Nous n’avons plus confiance ».

P1090733.JPG

Pascal Savin, Assia Kenouche, Bartha et Raphaël  Berthuit

Pourtant l’histoire commence un peu comme un conte de fées. En 2009 en février, 13 familles emménagent dans les maisons individuelles de la Résidence Derain construite sur les hauts de Malbosc. Six mois plus tard comme promis 9 d’entre eux deviennent propriétaires.. A cette occasion les constats effectués à l’entrée sont repris,les travaux ou finitions non encore effectués sont précisément relevés. Les résidents sont confiants.

Et les mois passent, quelques interventions sont encore faites, mais la liste reste impressionnante. Des réunions avec ACM ont bien lieu pour faire le point, les paroles sont rassurantes. Mais les procès verbaux ne reprennent pas l’intégralité des engagements. Les résidents s’en inquiètent, il leur faudra nombre de rencontres et d’appels téléphoniques pour qu’il y soit remédié.

La confiance n’existe plus

Aujourd’hui, après s’être émoussée au fil des mois, la confiance n’existe plus. Les résidents viennent de créer « l’Association de défense de la résidence André Derain ». Elle a rassemblé nombres de documents : lettres recommandées, états des désordres, compte-rendus des réunions, engagements des ACM, interventions auprès des institutions… Pascal Savin et les membres du bureau disposent d’un solide dossier pour faire valoir leurs droits. « Et malgré tous nos déboires, le quartier nous plait, nous nous y sentons bien à Malbosc ! »

Liste non-exhaustive de malfaçons. Terrasses de bois dans les jardins non réalisées, absence de peinture entre autre derrière les radiateurs, huisseries de la porte d’entrée trop étroites, problème de fermeture des fenêtres, insonorisation faible, radiateurs qui se décrochent…

Vide sanitaire 15.jpg

 

Baignoire 5.JPG

Depuis deux ans la baignoire attend toujours son habillage

09:03 Publié dans Actualités, Associations, Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : montpellier, malbosc, euromedecine, acm, residence derain, malfaçons | | | |