UA-71725595-1 UA-71725595-1
Accueil Montpellier Malbosc Euromédecine | Tous les blogs de Montpellier | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


22/01/2018

Malbosc – Galette du comité de quartier

Malbosc Bouge souhaite une bonne année 2018 à tous et invite à partager la galette des rois ce mardi 23 janvier de 18 à 20h à la Maison Pour Tous Rosa Lee Parks.

09:03 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

21/01/2018

Malbosc – Plusieurs brassées de sapins récoltées

Premier de la liste des parc à sapins de la ville de Montpellier, à deux pas du tramwway, celui de la rue Jean-Baptiste Laquintinie a suscité l’intérêt de nombre de Malbosciens. Plus d’une rotation ont été nécessaires pour emporter tous ces arbustes qui ont bien fait rêver les enfants.

P1050831.JPG

Cette opération gagnera à être renouvelée. Manifestement l’initiative de la ville a connu une bonne audience, même si quelques (rares) riverains ont encore négligemment déposé leurs sapins sur les trottoirs de Malbosc.

11:55 Publié dans Actualités, Nature/Environnement | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

Malbosc – Une volonté de l’Ehpad de Languedoc Mutualité : développer des partenariats pour favoriser le décloisonnement

Le Cantou de l’Ehpad avait un petit air de fête ce mercredi de décembre. Aux décorations du lieu s’ajoutaient les pots de fleurs du loto organisé par l’association d’aide aux malades VMEH*. Répartis autour des tables, les résidents observaient leurs cartons tout en écoutant attentivement les numéros annoncés par Marie-Christine Nicol et vérifiés auprès des participants par Isabelle Sarrazin.

P1050733.JPG

Marie-Christine Nicol de l'association VEMH

à l'initiative de ce loto des fleurs

Et bien évidemment au fil du temps on entendait à voix haute nombre de « quines » pour chaque ligne recouverte. Ce qui, après vérification, valait un petit pot de fleurs au gagnant, et s’il récidivait, une friandise.Il fallait bien garder des fleurs pour d’autres ! L’ambiance était joyeuse, les uns se réjouissaient de la chance des autres, et toute l’assistance applaudissait.

 

P1050724.JPG

Affectées à l’Unité protégée, Coralie et Charlotte veillent

à la participation de chacun.

« Une ouverture, une bouffée d’air pour tous ». La particularité de cette animation est qu’elle a lieu au sein de l’unité protégée de l’Ehpad. « Les autres résidents invités aussi à y participer y ont répondu favorablement. C’est une volonté délibérée de l’établissement de développer ce type de démarche pour le décloisonner », souligne Béatrix Gander l’animatrice. « C’est aussi une ouverture, une bouffée d’air pour tous, d’autant que des membres des familles des résidents y participent ». Un goûter partagé réunissait tous les participants. « Cette première animation annonçe deux autres, ajoute-t-elle, toutes fruit d'un partenariat actif entre notre EHPAD et nos partenaires ».

P1050736.JPG

Il en a été ainsi du goûter de Noël avec les élèves du Lycée Turgot accompagné de chants en communs, d’un diaporama de ce qui a été fait ensemble toute l’année durant, d’un défilé et d’un karakoé. Un Noël fêté plus tard encore avec une démonstration d'instruments par les enfants de l'école de musique de la maison pour Tous Rosa lee Parks. Des enfants qui bien sûr n’ont pas manqué de chanter Noël.

*Visite des Malades dans les Etablissements Hospitaliers. Ses missions se déclinent ainsi : être un lien privilégié avec l’extérieur ; être porteur d’espoir ; être à l’écoute de celui qui se sent exclu ; apporter un soutien moral dans l’isolement ; distraire en animant et participant à des fêtes. En complément aux visites, en accord avec les responsables des établissements, l’association propose :séances de lecture, scrabbles, revues de presse, échanges en groupe ou en individuel, animations musicales, théâtrales…

Contact vmehmontpellier@gmail.com

 

 

14/01/2018

Malbosc – Éric Gohier et Marco Libro : « Deux personnalités riches et de belles âmes » à l’affiche du café littéraire ce mardi 16

Avec le comité de quartier Malbosc Bouge et la MPT Rosa Lee Parks, Régine Nobécourt-Seidel propose une superbe année riche en nouvelles découvertes littéraires. « Nous choisissons délibérément toujours des talents d’ici, des personnalités riches et de belles âmes qui ont fait le choix de ne pas succomber aux charmes de la vie parisienne ».

Reg Chap Bleu(1).jpg

Régine Nobécourt-Seidel

L’année 2018 commencera ainsi par une spécialité frontignanaise : « Le roman policier et le roman noir célébrés depuis 20 ans à Frontignan par le Festival International du Roman Noir (FIRN)». Deux écrivains bien ancrés dans le terroir animeront la soirée du mardi 16 janvier. « Comme Marco Libro qui, souligne Régine Seidel, vaut bien la reine du genre, Fred Vargas, avec son héros récurrent que l’on suit avec un bonheur fébrile de roman en roman ».

Les frissons du polar noir

Ancien enseignant Marco Libro commence à écrire dès les premiers jours de sa retraite, et le plaisir se transforme en passion. « Cet auteur de polars livre le fruit de sa plume depuis 2009, avec L'homme du canal ou le nettoyage Hongrois, Fric-Frac à Frontignan, Treize lunes de sang, Omerta 69, Media Motus, Trauma3. Roman à énigme, thriller ou nouvelle, il explore dans ses fictions réalistes les obscures errances de l'esprit humain". Roman à énigme, thriller ou nouvelle, il explore dans ses fictions réalistes les obscures errances de l'esprit humain ».

Quant à Éric Gohier, l’autre talent d’ici, Régine Seidel dit de lui : « qu’il ne compte plus ses premiers prix aux concours qu’il tente régulièrement. Son humour le public séduira à coup sûr ». Après avoir été marin-pêcheur pendant près de vingt ans, il peut consacrer plus de temps à l'écriture. Ecrivain prolifique il est l’auteur de plusieurs recueils de poésie, 7 romans et un peu plus de 250 nouvelles. Il a obtenu nombre de concours littéraires, et décroché entre aures les prix Alterpublishing du roman 2014, pour “Porte-moi”, le prix Albertine Sarrazin en 2015

Café littéraire, entrée gratuite, mardi 16 janvier 19 h 30 Maison pour tous Rosa Lee Parks, Tram ligne 1 arrêt Malbosc.

13/01/2018

Malbosc - L’excellence des résultats des 3 BTS du lycée Jean Monnet


Chaque année la manifestation de remise des diplômes de BTS rassemble les anciens et nouveaux étudiants. L’ambiance était d’autant plus joyeuse que les résultats de cette promotion étaient plus que satisfaisants et même remarquables. En effet le taux de réussite atteignait 89 % en communication, 97 % en Négociation et relation clients et, en Design Graphique grimpait à 100% !

1DiplomeBis.jpg

« Des résultats plus que satisfaisants, soulignait l’équipe des professeurs. De plus certains d’entre eux poursuivent leurs études et les autres ont déjà intrégré le monde du travail ». Le corps enseignant et la direction du lycée, très fiers de ce taux de réussite, n’ont pas manqué de les féliciter encore davantage.

2DiplomeBis.jpg

Taux de réussite remarquable. L’établissement Jean Monnet « Lycée de toutes les cultures » offre plusieurs formations post-bac très demandées. « Avec un taux de réussite au-dessus de la moyenne nationale, les trois BTS proposés au sein de l'établissement connaissent une demande grandissante d'année en année ».

3DilpomeBis.jpg

Une belle rencontre diplômés, étudiants,professeurs. Issue de promotion de 1ère année de BTS Communication, l'équipe organisatrice habillée de costumes, bretelles, bandana, nœud papillon ou encore tout accessoire "old school" avait choisi le thème des années 50 pour. Une soirée agrémentée de diaporamas, photos souvenirs et surtout de discussions et d’échanges sur leur nouvelle vie entre les anciens étudiants et leurs professeurs

20:38 Publié dans Actualités, Education, Famille | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lycée jean monnet, montpellier, bts | | | |

25/12/2017

Malbosc - Omar, Nisrine, Yousra ne fêteront pas Noël à la maison : début décembre un incendie a endommagé leur habitat

La famille Lhassini gardera un bien mauvais souvenir de cette fin d’année 2017. Tôt le matin du mardi 5 décembre des émanations de fumée s’infiltrent dans sa maison et réveillent Mohamed Lhassini. Il repère qu’elles proviennent du cellier du chauffe eau solaire et qu’elles augmentent rapidement. Toute la famille évacue aussitôt le logement, les pompiers sont appelés et interviennent aussitôt.

montpellier,malbosc,incendie,ACM,

Mohamed Lhassini devant le cellier d'où serait parti l'incendie

Le pire a été évité mais les dégâts conséquents nécessitent des expertises qui déterminent des travaux conséquents : cloison à refaire, remplacement du chauffe-eau, dépollution, réfection de peintures…  Le chantier se termine ce vendredi soir 22 décembre, il faudra bien tout le week-end pour réaménager une maison sens-dessus-dessous après les travaux, et Noël se fera ailleurs.

Une vie scolaire perturbée

Durant tous ces jours la vie familiale va être bouleversée car le chantier des travaux nécessite un relogement d’urgence qui se fait à l’hôtel, d’autant plus difficile qu’il faut aussi assurer les repas à l’extérieur. Une situation qui perturbe bien évidemment la vie scolaire d’Omar, 8 ans à l’école primaire, et de Nisrine et Yousra, collégiennes de 12 et 14 ans. Au-traumatisme de l’incendie s’ajoute le quotidien d’une vie morcelée, préjudiciable à leur scolarité. « Je regrette pour mes enfants, qu’ACM n’ait pas mis à notre disposition un logement d’urgence de leur parc immobilier, souligne Mohamed Lhassini. Cela s’est d’ailleurs fait lors des incendies de La Valsière ».

Pour le bailleur social ACM le relogement est du ressort de l’assurance du locataire. En ce qui le concerne, ses services ont fait preuve de réactivité en intervenant le matin même de l’incendie, puis, suite aux expertises, en organisant l’ensemble, dans les meilleurs délais, des travaux préconisés.

22:30 Publié dans Actualités, Famille, Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : montpellier, malbosc, incendie, acm | | | |

20/12/2017

Malbosc – La Ville érige en règle l’inégalité de traitement des enfants : les écoliers de François Mitterand en font les frais

Alors que tous les acteurs de l’école, parents d’élèves et enseignants, demandent le maintien d’une ATSEM,ils ont pour toute réponse de la ville une fin de non-recevoir. « Les classes mixtes Grande section – CP dans lesquelles les enfants de Grande section ne sont pas majoritaires, ne peuvent pas bénéficier de cet accompagnement ».

Qu'en pensent les mamans du conseil municipal ?

Première réaction, face à cette décision qui institue un traitement inégalitaire, celle de mamans des enfants qui ont le coeur gros. Elles voudraient simplement que les mamans, élues au conseil municipal, expriment leur sentiment devant cette injustice.

Porte-parole des parents, Jean-Baptiste Raynaud souligne lui : «Que la ville assume pleinement sa politique de suppression de postes et de gestion du personnel. On voit bien que finalement la gestion comptable prime sur le bien-être des enfants et la qualité éducative et aussi l'égalité des chances ».

Des enfants privés d'accompagnement

D’ailleurs la teneur du courrier de Gaëlle Bradamantis, direction de l’Education, adjointe au Chef de Service Ressources, responsable du Pôle Communication et Evènementiel est explicite. « La Ville de Montpellier a fait le choix de positionner un poste d’ATSEM par classe d’école maternelle, ce qui représente 350 ATSEM positionnées dans les écoles de la Ville et un pool de plus d’une centaine d’ATSEM afin d’assurer les remplacements. Les classes mixtes Grande section – CP dans lesquelles les enfants de Grande section ne sont pas majoritaires, ne peuvent pas bénéficier de cet accompagnement ». Toutefois, face aux contraintes d’organisation décrites par les parents d’élèves : « Nous avons convenu de maintenir une ATSEM trois demi-journées par semaine ».

Qu'en est-il du label de l'UNICEF « Ville amie des enfants » ?

« Ces 3 demi-journées sont évidemment insuffisantes, rappelle Jean-Baptiste Raynaud. Les enjeux concernent le bien être des enfants et leurs conditions d'apprentissage dans des classes charnières que sont le CP et la GS. La classe fonctionne donc dans des conditions dégradées 3 jours (6 demi-journées) dans la semaine avec les problèmes de sécurité et d'organisation que cela entraine : récréations dans des lieux et à des horaires différents pour les GS et les CP. Rappelons également qu'un enfant en fauteuil en roulant sans AVS et un enfant autiste sont présents dans cette classe, le retrait d'un adulte dans la classe est d'autant plus scandaleux! » Ces arguments ne sont apparemment pas retenus.

Le label « Ville amie des enfants » décerné tout récemment par l’UNICEF en prend un coup.