UA-71725595-1 UA-71725595-1
Accueil Montpellier Malbosc Euromédecine | Tous les blogs de Montpellier | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


08/09/2017

Euromédecine - Jean Delonca, champion de France Universitaire s’incline 1/4 de finale Championnat d’Europe

Jean Delonca, combattant dans le club Montpelliérain du Jita Kyoei Judo 34 est étudiant à l’UFR STAPS où il vient de valider une licence Entrainement sportif. Il a décroché son précieux sésame pour *Coimbra en devenant champion de France Universitaire des 90 kg en mars dernier. Ce titre, qui désespère les Montpelliérains depuis près de 20 ans, a été un véritable déclic puisque Jean a enchainé plusieurs résultats probants.Ce fut d’abord une 5ème place au tournoi international de Barcelone en -100kg suivi d’une qualification pour les championnats de France 1ère division en novembre prochain.

1JudokaBis.jpg

 Jean Delonca sur le podium des championnats de France Universitaires

C’est donc en pleine confiance que Jean, accompagné de son coach Jean-Yves Cassan, représentait l’Université de Montpellier à Coïmbra fin juillet. Après avoir hérité d’un tirage au sort difficile il remporte une victoire par ippon sur le représentant espagnol. Il doit ensuite défier le combattant portugais devant son public, réussit cependant à s’imposer et atteint les quarts de finale.

Opposé au favori de la compétition, un polonais habitué des joutes internationales 7ème des championnats du monde 21ans en 2015. Jean Delonca finit par s’incliner face au futur champion d’Europe. Une blessure l’empêchera de défendre pleinement ses chances en repêchages.

 "Le mérite d'allier performance et containte des études"

Jean-Yves Cassan, directeur du service des sports de l’Université et responsable de l’activité judo au SUAPS soulignant cette belle prestation insiste sur « le mérite de ces étudiants qui parviennent à allier la performance sportive et les contraintes des études ».

*La ville portugaise de Coimbra, connue pour son Université séculaire a accueilli les épreuves de judo du 24 au 27 juillet. L’EUSA, la fédération européenne du sport universitaire organise chaque année les championnats d’Europe des Universités. Cette compétition prestigieuse regroupe des épreuves dans 19 sports sur 14 sites différents accueille des sportifs européens de 20 nations et 170 Universités.

08:45 Publié dans Education, Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : judo, université, jean delonca, championnat europe | | | |

03/09/2017

Malbosc - Le marché transféré place Saint Fiacre mercredi 13 septembre

Les commerçants du marché ne cachent pas leur satisfaction du nouvel emplacement aménagé pour les accueillir. D’une même voix ils se félicitent de la qualité de son aménagement (arbustes, bacs à fleurs, poubelles…). Ils soulignent aussi le fait que ce transfert rend leurs étals visibles du tramway. Autant de facteurs qui auront une incidence sur sa fréquentation d’autant que la capacité d’accueil des commerces est plus importante. Jusqu’alors ils étaient tout juste une dizaine avec un turn-over important, leur nombre devrait passer dans un premier temps à une douzaine, voire davantage.

P1330145.JPG

Un chantier différé de 30 mois

Le compte à rebours interminable de l’aménagement de l’entrée. Cette dernière pierre à l’aménagement de l’entrée phare du quartier était attendue des Malbosciens depuis bien longtemps. Le projet annoncé dès 2009 lors de l’inauguration de la Maison pour Tous Rosa Lee Parks, décline ainsi sa programmation : construction d’un bureau de poste dès 2013 pour une ouverture en septembre 2014. Il sera inauguré en avril 2016. Parallèlement l’aménagement de la Place Saint Fiacre et le déplacement du marché sont programmés pour une mise à disposition au 1er trimestre 2015. Ce sera fait à la mi septembre 2017.

L’ombrière oubliée ?

Il faut cependant noter l’absence à ce jour de l’ombrière de 400 m2 pourtant programmée dans le projet (ci-dessous) et déjà évoquée lors de l’inauguration de la MpT.

Aménagement.jpg

« La maison pour tous Rosa-Lee Parks vient marquer l’entrée du quartier Malbosc, dont elle constitue l’une des dernières réalisations. Conçue par le service architecture de la Ville, elle s’inscrit dans la trame tracée par l’architecte en chef de la ZAC, François Kern. Il a lui-même dessiné l’ombrière monumentale qui coiffe l’édifice, et qui trouvera son symétrique de l’autre côté de la place centrale. » (Moniteur N° 5539 du 22/01/2010).

Une MpT amputée depuis bientôt 3 ans de la moitié de ses locaux suite aux inondations, et bien à la peine aujourd’hui. l’on ne sait encore rien de son devenir.

31/08/2017

Euromédecine – Vide grenier au village du Père Soulas dimanche 3 septembre

Le centre d’animation du village du Père Soulas organise un vide grenier/vide dressing en partenariat avec l'association "Karmic Humanity" ce premier dimanche de septembre. Si vous avez fait du tri chez vous cet été et que vous êtes intéressé n’hésitez pas à y participer avant la rentrée. Il y aura également des stands de créateurs, des ateliers pour enfants, une vente de vinyles..., le tout rythmé par une ambiance musicale soul et musiques du monde. Buvette et restauration sur place.

Les bénéfices iront à l'association "Karmic Humanity" qui participe à des actions humanitaires, élabore et/ou soutient des projets à visée de développement sanitaire, social, éducatif, culturel en Inde et au Cambodge.

Dimanche 3 septembre de 10 h à 19 h vide grenier au Centre d'animation 2452 avenue du Père Soulas, cour du marronnier (tout proche du rond-point du Château d’Ô). Réservation des stands, 5euros l’emplacement, au 06 18 80 18 47

17:49 Publié dans Actualités, Associations, Loisirs/Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vide-dressing, village pere soulas, karmic humanity | | | |

20/08/2017

Malbosc - L’ambition de la Compagnie des Grands Enfants : « Faire du théâtre une aventure de vie ! »

*Petite rétrospective d’articles publiés par Midi Libre et non insérés sur le blog Malbosc-Euromédecine. Mardi 30 mai 2017. Malbosc/Figuerolles – La compagnie des grands Enfants célèbre les films. "Dans les maisons pour tous faire du théâtre tout un cinéma".

Eric Doussaud, comédien, lecteur et chanteur, est à l’origine de la Compagnie des Grands Enfants. Il anime deux ateliers de formation théâtrale à la Maison pour Tous Joseph Ricome et à Rosa Lee Parks. Il y propose de découvrir ou de se perfectionner au théâtre, en recréant des extraits de films célèbres « I like movies : Faites du théâtre tout un cinéma ! »

P1320028.JPG

Juste avant une des dernières séquences de travail avant la première qui sera jouée dans 3 semaines jours , les acteurs s’accordent un moment pour dire ce qu’est le théâtre pour eux. Pierrick, Zohra, Minouma,Marie, Christophe, Joëlle, Zoraima, Francesca…, tous partagent avec le même bonheur une même passion. Certains s’inscrivent dans cette pratique théâtrale depuis parfois plusieurs années, d’autres depuis peu.

Le théâtre un choix, une passion

Pourquoi ce choix ? : « J’avais des amis qui en faisaient ; je l’ai expérimenté par curiosité et j’ai eu envie de continuer ; j’en faisais très jeune j’ai repris il y a 2 ans ; au collège en expérimentant … ». Et les intérêts qu’ils y trouvent sont d’évidence multiples : « Jouer m’apporte un bien-être ; étrangère, c’est ma première expérience en France, et de plus cela me procure des bouffées d’adrénaline ; je découvre l’intensité de ce type d’exercice ; sans théâtre je ne suis pas moi…. » Au-delà de toutes ces motivations ou intérêts, tous partagent le sentiment d’appartenance à une vraie troupe de théâtre. « C’est comme si nous étions une famille ; j’ai un problème physique et je voulais cependant faitre du théâtre avec tout le monde. Ici personne ne me l’a fait sentir, nous sommes tous concentrés dans une atmosphère d’entraide et partage… » Et puis souligne un autre : « Avec Eric on se sent bien dès le premier cours. Il n’y a pas de jugement ».

Un spectacle comme un bilan d’une expérience de vie

Eric Doussaud le confirme : « J’invite à ne pas se juger soi-même ni les autres. Ainsi s’instaure une ambiance légère qui donne envie de sortir des choses. Ici le théâtre est un loisir, un apprentissage. Le jeu n’empêche pas la rigueur ». Le spectacle présenté n’est pas achevé, mais l’état d’un travail en cours dont la fin de saison fixe un terme arbitraire. « Il pourra ainsi être plein de maladresses et d’hésitations, mais intéressant par cela même, comme bilan d’une expérience de vie, avec ses découvertes et ses lacunes, ses moments de conflit, d’abattement ou d’enthousiasme... 

« I like movies » Faites du théâtre tout un cinéma ! »

Cette année Eric Doussaud a décidé de faire un spectacle total en réunissant ces deux groupes : un « théâtre puzzle » qui aurait un lien commun et des scènes particulières. montpellier,malbosc,cie des grands enfants,eric doussaud

Pour créer le lien, fil conducteur du spectacle, il s’est inspiré du film de Jean-Pierre Mocky : «La grande lessive» (1968), où un professeur, excédé de voir ses élèves dormir le matin au lieu de suivre les cours à l’école, décide de former un commando pour saboter les antennes de télévision. Ainsi, à l’aide de ce prétexte actualisé avec Internet, sont recréés des extraits de La tête en friche (Jean Becker - 2010), Le diable s’habille en Prada (David Frankel - 2006), Pulp Fiction (Quentin Tarantino - 1994), * C’est arrivé près de chez vous (Rémy Belvaux - 1992)…. Samedi 3 Juin 2017 à 21 heures, I like movies » (faites du théâtre tout un cinéma !), Théâtre Gérard Philipe, 7 rue Pagès Montpellier, entrée libre.

14/08/2017

Malbosc - Mémoires de la Grande Guerre. Un travail des collégiens de Rabelais avec leurs correspondants allemands.

*Petite rétrospective d’articles publiés par Midi Libre  non insérés sur le blog Malbosc-Euromédecine. Le samedi 6 mai 2017 : Mémoires de la grande guerre pour former des citoyens européens. Malbosc - Un projet où l’élève est au cœur de ses apprentissages

Fin mars les 3e du collège Rabelais ont reçu leurs correspondants allemands du Helmholtz gymnasium de Heidelberg. Ensemble, ils ont travaillé sur la mise en scène de leurs écrits sur la fraternisation et la rébellion des soldats de la première guerre mondiale. Ce projet s’inscrit dans le projet Erasmus « Former des citoyens européens par l’enseignement conjoint des mémoires de la grande guerre ». Les élèves français s’étaient déplacés à Heidelberg avec un passage préalable à Verdun sur les lieux de mémoire. Deux évènements phare ont ponctué leur séjour à Montpellier, en présence de Monsieur Zedler, principal du Helmholtz gymnasium.

1gredeguerre.jpg

La représentation du spectacle créé à partir de leurs écrits, et présenté à la géode du lycée Jean Monnet devant un public nombreux de parents, professeurs. Après avoir souligné « la grande qualité du travail des élèves », Philippe Cros, principal et Sylvie Macaux, principale adjointe leur ont remis ainsi qu’à leurs professeurs leur Europass. Ce document européen atteste des compétences acquises par les élèves lors de ce projet.

Un olivier de 100 ans arbre de la paix

Et puis la plantation d’un arbre de la paix au collège Rabelais, un olivier de 100 ans, fut un autre symbole d’importance de commémoration du centenaire de la grande guerre. Accompagnée de la lecture des écrits des collègiens, elle a suscité une grande émotion.

IMG_5845.JPG

Ce projet se poursuivra encore à l’occasion de la Comédie du livre le 19 mai. Les élèves présenteront à nouveau leur spectacle sur la première guerre mondiale, ainsi que le recueil des textes français et allemands produits les deux dernières années scolaires.

L’élève au cœur de ses apprentissages

Face à une situation inédite pour eux : se mettre dans « la peau » d’un personnage ayant vécu la grande guerre et écrire sur ce dont il est témoin à partir d’éléments historiques résultant d’investigations dans leur propre famille et/ou dans des centres de ressources documentaires. Les élèves échangent leurs écrits avec leurs camarades allemands afin de croiser les regards sur cette période de l’histoire et théâtralisent dans les deux langues français et allemand leurs écrits. L’élève, ainsi au cœur de ses apprentissages, met en œuvre des méthodes pédagogiques innovantes.

09/08/2017

Cévennes - Obsèques de Jean-Pierre Fredouille fondateur de CEVEN* : le souci du bien commun chevillé au cœur

 *Petite rétrospective d’articles publiés par Midi Libre et non insérés sur le blog Malbosc-Euromédecine

 Les obsèques de Jean-Pierre Fredouille ont été organisées par sa famille en présence d’une foule d’amis ce mercredi 19 avril 2017 en l’église Saint-Esprit. Homme de Foi il s’est investit dans les taches pastorales de sa paroisse. Il a aussi grandement contribué avec d’autres bénévoles a édifié le presbytère puis la Maison Marcel Collo. Une cérémonie fraternelle et amicale qui s’est terminée par le témoignage de François Gaubert évoquant « l’action de Jean-Pierre à la tête de CEVEN*, trente années de dévouement à la cause publique ».

association Cévennes,Jean-Pierre Fredouille,François Gaubert,

Jean-Pierre Fredouille, toute une vie

le souci du bien commun chevillé au cœur

En quelques mots tout simples il retracé le parcours militant de Jean-Pierre Fredouille sur trois axes indissociables. « Homme de conviction : tu étais celui du tout, du maximum, de ne rien céder. Pour toi, tout était lié : le développement, l’environnement, l’aspect social et culturel, la Foi en l’Homme et en Dieu. Homme de confiance : ta parole donnée était une règle intangible et l’amitié la clé de voûte de toute action. Homme de combat : tu étais tenace, pugnace, perfectionniste, travailleur inlassable et désintéressé ».

Un environnement marqué de son empreinte

Toujours soucieux de l’environnement et de la qualité de vie les bénévoles de l’association Ceven y ont œuvré plus de 30 ans durant. A ce titre ils se sont intéressés très tôt à la préservation de l’aqueduc Saint Clément. Jean-Pierre Fredouille s’y est naturellement investi. François Gaubert l’a rappelé . « Et puis tu as eu l’idée folle d’établir un chemin piétonnier sur les 8 km reliant le centre de Montpellier à la source du Lez en suivant l’aqueduc de Pitot. Ce fut le poin d’orgue de ton engagement ». Il s’est traduit par une série d’initiatives : débroussaillage, recherches historiques, réunions de deux associations amies, adjonction d’organismes en charge de jeunes en réinsertion*, organisation des journées du patrimoine, de promenasdes commentées, co-auteur de deux livres sur l’aqueduc….

« Que ce soit dans le quartier, mais aussi à Saint Clément de Rivière et à Montpellier, Jean-Pierre tu as marqué ainsi de ton empreinte notre environnement ».

Et de conclure par formuler un vœu à l’intention des élus : « Que le tracé de l’aqueduc s’appelle : sentier Jean-Pierre Fredouille. Ce ne serait justice !».

 

*CEVEN : Comité pour l'Environnement Urbain et la Nature. Partenariat avec l’APEA : Association de Prévention pour l’Enfance et l’Adolescence APEA

07/08/2017

Euromédecine – Sportif toute sa vie : à 93 ans Charles Mérard entretient sa forme en salle de sports

*Petite rétrospective d’articles publiés par Midi Libre et non insérés sur le blog Malbosc-Euromédecine

Vendredi 31 mars 2017

Silhouette élancée, crinière blanche et un sourire qui ne le quitte pas, Charles Mérard, 93 printemps, est seul de son âge salle des sports Saint Roch. Pour garder la forme, il vient 3 fois par semaine. Charles dit sa passion sportive et son parcours de vie avec une grande modestie.

Les sports, une passion de toute votre vie ? « Né à Oran en 1923, tout jeune j’aime le sport. Je commence par nager dans le port de plaisance d’Oran. Il n’y a pas de piscine, notre bassin de natation est délimité par des cordes tirées entre 2 chalands. Je fais aussi de la gymnastique, face à un miroir je me muscle avec des haltères, c’est à la mode ! Plus tard j’opte pour l’aviron et vis intensément la rivalité entre l’équipe d’Oran et celle du port d’Arzew faite de pêcheurs. « Il y avait des costauds avec de sacrés biscotteaux. Ils ne gagnaient pas toujours !».

charles mérard,salle de sports saint roch,euromédecine

 Charles Mérard avec Philippe Cazal, son coach en séance de musculation tirage-nuque

Mobilisé à 20 ans, trois ans durant vousparticipez à la libération de la France ? « J’ai 20 ans en 1943. Je suis affecté dans une compagnie de Force Terrestre Anti-aérienne de la 1ère Armée Française commandée par le général de Lattre de Tassigny. Après le débarq ?uement en Provence nous arrivons à Marseille pour effectuer un périple avec la 2e DB dans les Vosges et en Alsace. Nous redescendrons dans le Sud Ouest pour contenir, en appui des résistants FFI, les poches allemandes de Royan et l’ïle de Ré. Nous rejoignons ensuite les forces d’occupation en Allemagne. Février 1946, je suis démobilisé et c’est le retour au pays ! »

Et puis après le retour en Algérie viendra l’exil ? « C’estl’indépendance de l’Algérie. En 1963, avec mon frère nous réglons les problèmes de notre petite entreprise d’installation de sanitaires. Nous avons de la chance, nous ne partons pas en catastrophe. Après des années professionnelles difficiles à Paris, j’intègre une entreprise à Montpellier. Mais Oran, j’y pense toujours, mes souvenirs sont là-bas ! »

A l’heure de la retraite vous décidez d’entreprendre un parcours sportif remarquable ? « Je la prends pile poil à 60 ans, grâce à la mesure de François Mitterand. Je pratique le tennis au club de Juvignac 4 fois par semaine. Repéré par le professeur pour mon coup droit, mon revers et mon geste académique, il me propose de m’occuper des gosses très nombreux. A 66 ans, je passe avec succès les épreuves d’éducateur 1er degré pour les entraîner.

Ensuite je fais du VTT et du cyclotourisme avec des randos de 70/90 km, c’est vraiment sympa ! Je m’essaie aussi au ski dont j’ai tant rêvé, mais là je ne suis pas bon ! Je reprends la natation, la randonnée pédestre… Aujourd’hui j’entretiens ma forme en salle des ports. Jusqu’à quand ? Chaque année je prends l’avis de mon médecin !

 

16:07 Publié dans Associations, Loisirs/Culture, Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : charles mérard, salle de sports saint roch, euromédecine | | | |