UA-71725595-1 UA-71725595-1
Accueil Montpellier Malbosc Euromédecine | Tous les blogs de Montpellier | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


12/06/2018

Euromédecine – Au village du Père Soulas des étudiants de Paul Valéry créent l’événement : « HIC » favorise le vivre ensemble

« HIC ! », l’événement multi artistique imaginé par l’association Lez’Arts et le Mas des Moulins a connu un beau succès d’audience début avril. Cette action est le fruit d’un partenariat des associations du Mas des Moulins et de Lez’Arts M3. Cette association regroupe une vingtaine d’étudiants du *Master 2 de l’université Paul Valéry. Ils se sont investis dans ce projet qui s’est révélé d’autant plus intéressant qu’il concernait le village du Père Soulas qui est en soi « Un bassin de vie et un pôle économique et social qui gère une Maison d’enfants à caractère social (MECS)» soulignent Fanny Cotte et Lucile Thiers, les étudiantes coordinatrices du projet.

P1060446.JPG

Fanny Cotte et Lucile Thiers, les étudiantes coordinatrices du projet

Ces étudiants, ont découvert l’importance d’un petit quartier au sein d’une grande ville. « Le village du Père Soulas, à la frontière d’Euromédecine occupe une situation stratégique au carrefour des lieux de vie de Malbosc,les Bastides, les Cévennes, le Petit Bard… S’y ajoute l’audience de l’association du Mas des Moulins qui fédère les activités de nombre d’associations ».

Une mise en situation professionnelle concrète

L’événement rassemble plusieurs formes artistiques et s’adresse à tout public, des tout-petits au plus âgés, et les implique. « Nous avons délibérément choisi un travail collectif pour amplifier ce projet ». Activités ou spectacles ont été déclinés en plusieurs pôles, avec des titres à faire rêver comme : Siestes Poétiques ; Spectacle en caravane ; Papier, le Ruban et ma Main » de la Compagnie Entre Deux Averses. S’y sont ajoutés un atelier de création en formes théâtrales, la réalisation d’une fresque avec les tout petits, un espace d’écriture pour se retrouver, créer, écrire… « Nous avons aussi innové en proposant un repas participatif, avec un menu à prix libre. Nombre de bénévoles se sont portés volontaires pour le préparer, et la convivialité s’en est trouvée renforcée ».

« Pour nous ce fut une mise en situation professionnelle très concrète au-delà de l’inventivité de ce nous avons proposé, même si leur réalisation nous paraissait évidentes, sur le terrain restait le petit détail qui à chaque instant peut tout remettre en cause ».

*Le Master 2 professionnel "Direction Artistique de Projets Culturels Européens" vise à former des cadres responsables de structures et de projets culturels.

04/06/2018

Malbosc - Exposition de 220 photos d’écoliers de Marguerite Yourcenar : une foule d’enfants et parents au vernissage

Rares ont été les expositions de la Maison pour tous à réunir une si grande foule. Ce jeudi 24 mai, enfants, parents, grands parents et amis se sont pressés au vernissage de l’exposition des petits écoliers de l’école maternelle Marguerite Yourcenar au terme d’une « semaine pas comme les autres » dédiée aux arts du langage.

P1060675.JPG

La directrice, Cécile Berquet, a remercié chaleureusement tous ceux nombreux, parents et partenaires, qui ont contribué à la réussite de cette initiative.

Au coeur de l’exposition quelques mots pour expliquer la démarche : « Les élèves ont choisi leur livre préféré, à la maison ou à l’école, puis l’ont présenté à leurs camarades. Ils ont expliqué pourquoi ils l’avaient aimé et choisi ». Ensuite est venu le moment de la photo, parfois mise en scène avec leur livre et des accessoires. Dans ce patchwork géant, ici ou là sur les murs des couloirs et escaliers de la Maison pour Tous, chacun a pu se reconnaître.

P1060681.JPG

Lire et partager ses émotions

De tous ces instantanés se dégage une grande fraîcheur, comme un bonheur d’avoir su partager le plaisir de lire. On le comprend d’ailleurs en découvrant comment les écoliers ont superbement illustré, avec des techniques différentes, les émotions : peur, colère, joie ou tristesse suscitées par la lecture de livres.

P1060666.JPG

Et puis, discrètement affichés, émergent, façonnés par les écoliers,  quelques haïkus, ces petits poèmes japonais: « Petit papillon, va jouer avec ta copine, la coccinelle »; « J’ai mal à tête, un escargot m’a soigné, tout heureux » ; « Avec les oiseaux, j’écoute les histoires, sous les oliviers »...

Au lendemain de ce vernissage, cette semaine des arts du langage allait se poursuivre encore ce vendredi 25 mai à la Comédie du livre. Les écoliers ont fabriqué un livre géant et dessiné les personnages  qu’ils présenteront à Alex Sanders et ses héros. Comment ? Vous ne connaissez pas Lulu le petit lapin et ses aventures dans la vie de tous les jours ? Demandez-le à vos enfants.

Exposition jusqu’au vendredi 1er juin la MpT Rosa Lee Parks, Tram ligne 1 arrêt Malbosc.

P1060697.JPG

23/05/2018

Malbosc – Exposition des créations des écoliers de maternelle à la MpT ce jeudi 24

L’école Marguerite Yourcenar vient de vivre une semaine dédiée aux arts du langage. Cette démarche associait des parents pour venir lire des histoires aux enfants et les accompagner pour les balades contées. Et le programme s’est aussi construit avec plusieurs partenaires : des élèves de l’école élémentaire Rabelais, des étudiants, services civiques, l'EHPAD et son projet intergénérationnel, l’association de quartier Malbosc Bouge, la médiathèque Jean-JacquesRousseau.

Au lendemain de cette semaine pas comme les autres une exposition à la maison pour tous Rosa Lee Parks présente des portraits d'enfants avec leur livre préféré, un mur de la poésie et d'autres travaux.

Vernissage de l'exposition ce jeudi 24 mai à 18 h à la MpT Rosa Lee Parks, jusqu’au vendredi 1er juin.

 

17/05/2018

Malbosc – « Que d’histoires » à l’école Marguerite Yourcenar ! Une semaine des arts du langage jusqu'au 18 mai

La toute première école du quartier Malbosc va vivre des jours exceptionnels autour de la lecture avec toute « une semaine pas comme les autres » dédiée aux arts du langage. Elle va se traduire selon un programme spécifique à chaque classe.

Les parents disponibles ont été associés à cette démarche pour venir lire des histoires aux affiche.jpgenfants et les accompagner pour les balades contées. Et le programme s’est construit avec plusieurs partenaires des élèves de l’école élémentaire Rabelais, des étudiants, services civiques, l'EHPAD et son projet intergénérationnel, l’association de quartier Malbosc Bouge, la médiathèque Jean-Jacques Rousseau.

Il se traduira par un goûter littéraire, la création de mini-livres et des animations autour d'albums avec la médiathèque, des«Tipis» ou coins de lecture animés par les mamans, une lecture cadeau aux résidents de l’Ehpad par des élèves de grande section…

Mais ce n’est pas tout. Les écoliers rencontreront trois auteurs/illustrateurs de livres pour enfants : Pailine Comis, Chlotilde Staes et Perrine Boyer. Françoise Cadène, conteuse, effectuera des balades contées avec les neuf classes. Et s’y ajoute encore le dispositif "Silence : on lit" pour tous ; l’aménagement de la BCD autour de quelques auteurs (albums BCD et/ou malle de livres ) avec des enseignants supplémentaires ; et enfin une exposition de livres " Lire c'est partir". A noter aussi l’exposition à la Maison pour tous d’une exposition faite de portraits d'enfants avec leur livre préféré, un mur de la poésie et d'autres travaux.

12/05/2018

Lycée J.Monnet - Alexandre Amiel présente son film aux lycéens : « Pourquoi nous détestent-ils, nous les Juifs ? »

A entendre leurs applaudissements, les lycéens de Jean Monnet ont manifestement été passionnés par le film « Pourquoi nous détestent-ils, nous les Juifs ? ». Ce vendredi Alexandre Amiel leur présentait ce documentaire co-réalisé avec Amelle Chahbi et Lucien Jean Baptiste. Une projection suivie d’un débat avec le réalisateur et animé par Elias Belassal, médiateur culturel et social d’UNI’SONS*.

3.jpg

Alexandre Amiel réalisateur (à gauche), Elias Belassal médiateur d'UNI'SONS

Invités à s’exprimer les lycéens n’ont pas hésité à prendre la parole, nullement intimidés devant les institutionnels dont le préfet Pierre Pouessel. Avec une grande spontanéité et fraîcheur ils ont su fait part à Alexandre Amiel de leurs sentiments et questionnement générés par le film. Ainsi à la question du pourquoi avait-il fait ce film, il en a fait la genèse. « Au lendemain de l’attentat de l’hyper Cacher de Versailles (janvier 2015) mon fils me demande pourquoi on nous déteste, nous les juifs ? Après réflexion j’ai réalisé que ce sentiment était partagé chez les juifs français. J’ai alors décidé de faire un film pour montrer le racisme dans sa globalité ». A un autre question de savoir s’il a subi le racisme dans sa vie. ? Il précise : « Non pas trop ou alors je ne voulais peut-être pas le voir. Mais ce n’est pas parce que suis pas victime que ça n’existe pas ! »

Le sentiment de n’avoir plus leur place en France

Ce film a été fait à trois : un cinéaste noir, une humoriste arabe, un réalisateur-producteur juif, tous français avec la volonté de porter la parole raciste à l’écran. « Parce que ce qui a changé c’est la libération de la parole, quand j’étais jeune le racisme était d’extrême droite. Aujourd’hui en un clic on y est immédiatement confronté avec internet et les réseaux sociaux. Parallèlement ce qui a changé c’est la peur et le repli sur soi ». Et de préciser que délibérément ce film ne se veut militant, ou moralisateur, mais donne à voir simplement la réalité de l’outrance de certains comportements et paroles. D’évidence à entendre ces propos discriminants nombre de personnes peuvent ressentir le sentiment de n’avoir plus leur place en France, mais ils peuvent aussi alimenter la réflexion de tous.

UNI'SONS. L’association organise des rencontres éducatives et débats citoyen avec des artistes. Dans un esprit d’échange et de proximité, elles visent la sensibilisation artistique culturelle par la rencontre avec l’avec l’artiste dans un cadre différent de celui de la représentation scénique. Autour de leur création, les artistes viennent discuter, échanger librement de leur métier, leurs parcours, la création artistique et ce qu’elle englobe. Contact. Elias Belassal 04 99 77 00 19

19/04/2018

Euromédecine – Exposition de la plateforme Wallon Laîné APSH 34 : des photos qui interrogent sur le regard de l’autre

Il y a 8 ans, parmi l’ensemble des activités du Foyer Wallon Lainé, l’atelier photos offrait aux résidents un apprentissage des appareils de prise de vue mais pas uniquement « Nous leur avons ainsi proposé de travailler de manière ouverte sous forme de shooting. Cette proposition a d’ailleurs donné une première exposition » précise Mathis Dervaux, leur moniteur-éducateur.

FOTO1.JPG

Ils ne sont pas tous sur la photo mais Cathy, François, Jérémy, Laurence,

Laurent ont tous oeuvré à cette exposition avec leur éducateur Mathis

Cette fois-ci, à l’occasion des 40 ans du Centre Henri Wallon et des 10 ans de la plateforme Wallon-Lainé, les résidents étaient invités à un autre travail. Implantée sur le quartier Malbos, cette structure se veut un espace privilégié pour le travail autour de la citoyenneté et la réhabilitation sociale de personnes étant ou ayant été, de par la maladie psychique, en rupture avec la cit,. « Ensemble nous leur avons fait un travail autour de l’image avec l’objectif de favoriser du lien ».

Des regards qui interrogent

Cathy, François, Jérémy, Laurence, Laurent, tous résidant dans les foyers logements de l’APSH 34, y ont souscrit. Le quartier Malbosc c’est leur quartier, leur lieu de vie qu’ils se sont appropriés au fil du temps, chacun à sa façon. Les images réalisées évoquent leur intégration et la singularité du centre de ressources. Elles répondent aussi à toute une série de questions : comment je me sens, comment on me voit, comment je suis perçu… ; et interrogent aussi sur le regard de l’autre, leur voisin. Le texte qui présente l’exposition le laisse entendre. « Tu m’as vu(e) ? Là caché derrière l’arbre ! Un tronc d’arbre cache des personnages. Ceux-ci de dos, certains vus de face, ceux-là assis se masquent mutuellement les yeux. Malbosc et sa maison sont bien pour tous !... »

Aller à la rencontre de l’autre

« Quand nous avons travaillé ensemble, les participants se sont découverts sous un autre jour, devant ou avec l’appareil photo. ». Ainsi François retient bien des enseignements de cette démarche : « ça m’a rapproché des gens, je me suis impliqué dans la vie de l’institution, cela m’a aidé à aller à leur rencontre. Faire ce travail sur Malbosc m’a permis de faire abstraction de ma pathologie. Je me suis senti beaucoup plus léger. Je sais mieux où j’en suis aujourd’hui ».

Exposition « "Tu m'as vu(e) ? », Lieu Ressource de la Plateforme Wallon-Lainé APSH 34, 285, rue Robert Koch, Tram ligne 1 arrêt Euromédecine. Contact 04 99 13 34 21.

07/04/2018

Euromédecine – « HIC », événement artistique ce samedi 7 avril au Mas des Moulins

HIC ! est un événement multi artistique imaginé par l’association Lez’Arts et le Mas des Moulins. Il s’adresse à tout public des tout-petits au plus âgés, et ô merveille le prix de l’entrée est libre et peut donc convenir à toutes les bourses ! Les activités ou spectacles se déclinent en plusieurs pôles, les plus nombreux sont ouverts à tous.

Fresque2016.jpg

A la fresque des adolescents s'ajoutera celle des tout-petits lors de ce festival

Il en est ainsi des « Siestes Poétiques », un moment de détente présenté par GEM Lesseps 34 et les étudiants de l’ENSAD, de 14 h à 16 h. De plus, toute la journée, la Compagnie Entre Deux Averses présente « Spectacle en caravane : Le Papier, le Ruban et ma Main », (sur inscription). Et dans le même temps le Lab’ d’Expression Artist’HIC offre un espace non seulement pour se retrouver, créer, écrire, mais aussi réciter, jouer et partager!

Une place réservée pour les tout-petits

Les tout-petits et enfants ont aussi toute leur place avec la Sphère Oblik qui propose un atelier de création en formes théâtrales pour les 10 ans et + de 10 h à 13 h ; la confection d’une fresque avec Art & Eveil pour les 2 ans et +, de 11 h à 12 h ; Un spectacle participatif « Bobby et Mistinguette contre le crime » dès 5 ans et + à 15 h 30.

Deux autres temps forts ponctueront cette journée : le repas Collaboratif organisé à 12 h par le centre d’animation VDPS ; et à 19 h le concert de jazz New Orleans avec Canibal Dandies : du Blues, de l’énergie, et de la joie!

Samedi 7 avril dès 10 h Contact et réservations contact.lezartsm3@gmail.com. Mas des Moulins 2452 Avenue du Père Soulas. Tram ligne 1 arrêt Château d’Ô

10:25 Publié dans Actualités, Associations, Education, Famille, Loisirs/Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mas des moulins, festival hic | | | |