UA-71725595-1 UA-71725595-1
Accueil Montpellier Malbosc Euromédecine | Tous les blogs de Montpellier | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


13/10/2016

Malbosc - Le réseau Femmes Actives Mouv’ offre une dynamique de réussite professionnelle

Dominique, Lucette, Sophie, Alexandra, Christine, Catherine…, une vingtaine d’adhérentes de Femmes Actives Mouv' se retrouvent pour leur réunion mensuelle à la MpT Rosa Lee Parks. Qui sont-elles ? Les unes sont consultante, graphiste, expert comptable.. ; d’autres photographe, artiste peintre, créatrice de bijoux.. ; d’autres encore naturothérapeute, réflexologue… Si elles toutes représentent un éventail de professions dans des secteurs très différents, l’association Femmes Actives Mouv a su les réunir.

Un vrai réseau professionnel

A l’origine de sa création, Claudine Vergaert définit FAM : «Comme un réseau professionnel qui apporte un large panel d’activités et d’outils sur la communication et, de plus en plus, une approche des techniques commerciales ». Aujourd’hui, deux à trois rencontres par semaine sont organisées pour apprendre, travailler, échanger, se prodiguer des conseils. « Le tout se fait dans une ambiance conviviale et bienveillante qui sont le fondement de l’association pour permettre à toutes de travailler et, également, se recommander, cela fonctionne très bien ! »

Le nombre d’adhérentes ne cesse de progresser. Manifestement l’association répond aux attentes des femmes. Elles sont de toutes les régions de France mais viennent aussi de Belgique, Italie, Espagne, Mexique, Vénézuela…Pour répondre à cette affluence une antenne Nimes-Alès a été créée.

Femmes Actives Mouv marche bien et se développe au niveau professionnel. « Sa notoriété traduit une reconnaissance de son expertise. Les femmes créatrices d’entreprises en bénéficient, mais aussi les femmes chefs d’entreprises, installées depuis longtemps parfois, y trouvent de nouvelles ressources pour progresser encore ».

Un stand à la Foire Internationale

Ce réseau, même s’il est connu et reconnu, se veut toujours ouvert et dynamique. FAM et son réseau professionnel, le FAM CLUB Entreprises seront à la Foire Internationale de Montpellier, du 7 au 17 octobre. « Participer à cette manifestation, donne l’occasion aux adhérentes de découvrir une nouvelle manière de communiquer, dans des conditions rassurantes. Quand on crée une nouvelle activité, on doit, constamment, faire des choses pour la première fois ! Etre ensemble, dans de bonnes conditions et bien préparé, aide grandement », souligne Claudine Vergaert.

1FAMactiv.jpg

Cet événement offre une belle opportunité aux femmes, en recherche d’emploi ou salariées - porteuses d’un projet -, créatrice d’entreprise, chef d’entreprise, étudiante… Claudine Vergaert les invite à partager un moment de convivialité et de bienveillance.« Quelque soit votre âge et compétences. Vous serez, telle que vous êtes, la bienvenue au stand de Femmes Actives Mouv’ ».

Rendez-vous Foire Internationale de Montpellier, du vendredi 7 au lundi 17 octobre, stand n°01, entrée Hall 2. Contact 06 32 73 39 30 et www.femmes-actives-mouv.fr

 

18:08 Publié dans Actualités, Associations, Economie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : montpellier, femmes actives mouv, claudine vergaert | | | |

27/03/2016

Malbosc - La belle audience du réseau Femmes Actives Mouv’ : 150 adhérentes et autant de projets

Créée en 2011, l’association « Femmes Actives Mouv’ » compte quelque 150 adhérentes. « Toutes issues d’horizons différents, salariées, chefs d’entreprise et demandeuses d’emploi, précise Claudine Vergaert, directrice. FAM les aide à concrétiser et développer leur projet». L’exposition « Des Métiers et des Femmes », actuellement à la MpT, donne un visage à leur métiers. « En images, en mots, elles expliquent pourquoi elles l’ont choisi et comment elles veulent l’exercer ». 

0FAMact.jpg

Ce vendredi 14, une quinzaine d’adhérentes se retrouvent pour leur petit déjeuner mensuel qui précède une vraie séquence de travail : le temps de mieux se connaître, communiquer et noter rendez-vous professionnels… 

Des réponses à de vrais besoins pour des projets 

Invitées à s’exprimer sur le pourquoi de leur adhésion, toutes se font prolixes. « Quand on se lance dans un projet, on ne sait par quel bout commencer. Rencontrer des femmes qui ont fait cette démarche rassure et permet d’apprendre et surtout d’oser démarrer ». Certaines insistent sur l’intérêt de ces rencontres : « Nous côtoyons des femmes créatrices, leur écoute, leur compréhension nous apportent la dynamique nécessaire pour entreprendre. Cela donne envie de continuer sur d’autres projets ». D’autres soulignent aussi la qualité des propos tenus qui sont toujours respectueux et bienveillants, sans omettre la convivialité merveilleuse. 

11 mars -reunion information 01.jpg

Celles qui ont réalisé leur projet y trouvent aussi leur compte. Une photographe indépendante depuis une vingtaine d’années : Je suis sortie de la solitude d’un tel métier FAM c’est pour moi un point d’ancrage extérieur à mon activité ». Un coach consultant au début de son activité : «J’ai senti le besoin de cette ressource de réseau et d’échanges qu’offre FAM. On en sort toujours grandi ! ». D’autres, praticienne thérapeute, assistante administrative, conseillère en images…, renchérissent sur les intérêts de FAM : «Je suis de toutes les rencontres, j’ai pu faire évoluer mon projet. Echanges et partage m’ont boostée. Ecouter le point de vue des autres me fait avancer ».

Non, ce n’est pas un exercice de communication. Ainsi parlent Alexandre, Catherine, Cécile, Christine, Dominique, Geneviève, Isabelle, Laure, Leila, Lisa, Lydie, Murielle, Viviane. Elles sont tout simplement heureuses et fières de dire leur travail et projet.

 3 mars - preparation EXPO FAM 01.jpg

Exposition jusqu’au 31 mars à la MpT Rosa-Lee Parks. Tram ligne 1, station Malbosc. Contact : 06 32 73 39 30 et www.femmes-actives-mouv.fr

 

 

12:59 Publié dans Actualités, Economie | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : monpellier, malbosc, femmes actives, claudine vergaert | | | |

26/12/2015

Aqueduc – Première évocation historique des 250 ans par CEVEN

Organisée au lendemain du premier tour des régionales, cette manifestation publique est passée inaperçue. François Gaubert et Jean-Pierre Fredouille président de l’association CEVEN* ont organisé, jour pour jour, une évocation historique de l’arrivée de l’eau courante à Montpellier.

Le lundi 7 décembre 1765 l’inauguration rassemblait des milliers de Montpelliérains et les responsables politiques de ce temps : comte de Saint Priest, intendant du roi, Mgr Dillon, président des Etats du Languedoc, Jean-Antoine de Cambacérès maire de Montpellier.

P1290515.JPG

Première évocation historique des 250 ans de l'aqueduc de CEVEN

par François Gaubert (à droite) et Jean-Pierre Fredouille (à gauche) 

Ce lundi 7 décembre 2015 ils ont été une trentaine à commémorer cet événement. François Gaubert a retracé l’histoire de cette construction et tous les enjeux politiques et économiques d’alors. Si aujourd’hui ces enjeux ne sont pas du même ordre et n’ont pas la même ampleur, il considère que la conservation et la valorisation de ce patrimoine doit être une priorité.

Et de rappeler que l’association CEVEN a déposé un dossier d’inscription de l’aqueduc Saint Clément à l’Inventaire supplémentaire des monuments historiques (ISMH). Il reste aux politiques à prendre en compte cette démarche citoyenne relayée par plusieurs associations rassemblées au sein d’un collectif*. 

* CEVEN ou Comité pour l’Environnement Vrbain, les Équipements et la Nature. Le Collectif réunit des habitants de Montpellier et son agglomération ; des membres des comités de quartier Arceaux, Saint Clément et Malbosc ; des associations environnementales SOS Lez Environnement, APIEU, Non au béton, CERGA.

26/11/2014

12 lycées de la région créent un partenariat européen

Favoriser la mobilité des étudiants à l’étranger et en France. La nouvelle charte européenne ERASMUS + gère les mobilités des étudiants et des personnels de l’éducation nationale depuis 2014. Deux journées de rassemblement ont été organisées début novembre au Lycée Jean Monnet à l’initiative du service des relations internationales de CCI Sud Formation de Nîmes et des coordinateurs des lycées Jean Monnet et Georges Frêche. A cette occasion les 2 établissements publics du second degré ont accueilli leurs homologues  européens.  

lycée jean monnet,partenariat européen,erasmus,lycée georges freche,cci sud formation

Créer un dispositif de solutions pratiques était l'objectif premier de cette rencontre pour favoriser les placements d’étudiants dans le cadre de stage. Le concept se fonde sur une réciprocité de service. « Nous accueillons vos étudiants étrangers en Languedoc Roussillon est trouvons des entreprises d’accueil pour leur épanouissement professionnel, culturel et linguistique. Vous faites de même lorsqu’un étudiant local souhaite mener un stage à l’étranger ». Ce projet a séduit huit partenaires étrangers d’Angleterre (3), d’Espagne (2), d’Italie (1) et des Pays Bas (8) qui ont échangés avec douze établissements français du Gard, l’Hérault et la Lozère.

Des organisations professionnelles ont été associées à ce projet : COMIDER, CGPME, MEDEF, Office de Tourisme de Lunel, Cci de Nîmes. Malgré le contexte économique actuel, elles ont exprimé leur volonté de de faciliter l’insertion de jeunes étudiants étrangers dans les entreprises. Responsable du département des relations internationales au rectorat, M. Lecars a salué l’intérêt d’une telle manifestation. Une découverte des territoires et de leur gastronomie a conforté les universités étrangères de la pertinence de relations durables. Le succès de cette manifestation laisse augurer d’une suite positive de ce projet dans l’intérêt des étudiants.

05/09/2014

Vivent les produits locaux avec les marchés paysans de l’Hérault !

Programme des dates des marchés et rendez-vous marquants qui ont pour intérêt de sensibiliser les consommateurs aux produits locaux et de mettre en avant les atouts d'une filière courte, directe et éco-citoyenne.

8ème Festival de la Tomate le dimanche 07 septembre à Clapiers, toute la journée. Retrouvez plus de cinquante producteurs de la Région et de nombreux passionnés qui mettront à l'honneur la tomate, des ateliers gratuits (pour les grands et les petits), des expositions et animations musicales - Restauration et buvette sur place - Plusieurs temps forts et la présence du système expérimental d'identification des produits et des producteurs proposé par l'association des marchés paysans.

4ème Festimarché des Dolmens de Vailhauques, le dimanche 28 septembre, toute la journée. Retrouvez les producteurs et artisans du réseau AMPH sur ce marché : safran, charcuterie, vin, huile d'olive, miel, fromages, etc. un espace sera dédié aux créateurs : peinture, céramique, etc. Ce jour-là, une animation assurée par une association antillaise, exposition, concert, buvette, et restauration sur place. Présence du système expérimental d'identification des produits et des producteurs proposé par l'association des marchés paysans. Demande d'inscription au marché 06 38 02 79 19.

5ème Grande fête des jardins partagés et métiers vivriers, le dimanche 05 octobre à Pignan, toute la journée.
Le Domaine de l'abbaye de Vignogoul accueille un marché bio, animé de chants et danses occitanes - semences et plants paysans, activités enfants, tables militantes écologie pratique, vieux métiers et petite agriculture, conférence, table ronde jardins partagés, visites guidées du jardin et de l'abbaye. Renseignements 06 70 82 14 65.

05/06/2014

Malbosc – Mohed Altrad rencontre des lycéens de SES de Jean Monnet

C’est un événement pour les élèves de Sciences économiques et sociales de Jean Monnet ce mardi : ils rencontrent Mohed Altrad, dirigeant d’une multinationale du secteur du bâtiment, propriétaire du Montpellier Hérault Rugby et écrivain*. Seul sur la scène de la Géode, il va leur consacrer de son temps 3 heures durant. L’auditoire est particulièrement attentif à son histoire qu’il déroule d’une voix tranquille, sereine, alors même que son parcours est hors du commun.

ALTRAD2.jpg

Né en Syrie dans une tribu nomade, il n’est scolarisé que tardivement, mais il réussit cependant à obtenir le bac. Il rejoint ensuite la France où il entreprend des études supérieures. Devenu docteur en informatique, il travaille comme ingénieur chez Alcatel puis chez Thomson et enchaîne avec une mission de 4 ans. à Abud-Dhabi. Après cette présentation succincte, Mohed Altrad laisse la parole aux jeunes lycéens qui l’interrogent entre autres sur l’origine de créationdu groupe Altrad à partir de l’achat d’une PME d’échafaudage et son développement multinational, son investissement dans le MHR… Un questionnement auquel il répond toujours très précisément. Organisée à l’initiative des professeurs de SES, ces échanges « permettent aux élèves d’aborder d’un point de vue pratique les notions sociologiques et économiques qu’ils étudient ».

ALTRAD3.jpg

 

Dirigeant d’une multinationale, il leur consacre 3 heures de son temps.

Mohed MOHED1.JPGAltrad est ensuite questionné sur son vécu du racisme auquel il a bien évidemment été confronté tout d’abord dans son pays d’origine en tant que nomade puis en France. Il y répond par une métaphore : « Avant c’était un peu comme si j’étais à la porte d’entrée d’une salle de cinéma, aujourd’hui j’ai payé mont ticket et je suis avec les autres à l’intérieur ». Mais il reste discret sur le prix de ce ticket obtenu par un parcours hors norme à force de travail.

Interrogé sur le pourquoi de l’attention qu’il porte aux élèves et du temps qu’il leur consacre, il confie : « Pour moi, au regard de mon parcours de vie, c’est simplement un devoir ».

*Mohed Altrad est l’auteur de romans et d’essais dont « Badawi », Actes Sud, une fiction inspirée de son parcours qui met en évidence le rôle de l’école dans son ascension sociale.

25/12/2013

Le village du Père Soulas : une structure dédiée à l’économie sociale et solidaire

Le village du Père Soulas abrite une maison d’enfance et propose un habitat solidaire. Ce village du Père Soulas, qui au carrefour des quartiers Malbosc, Euromédecine et Cévennes intrigue nombre de passants, a toute une histoire. A l’occasion de du 30e anniversaire de son Resto-Self, Anne-Marie Fort, présidente de l’association Mas des Moulins qui le gère l’a PresiudentemasdesMOulins.jpgremise en perspective. « Pour éclairer le présent et surtout rappeler le sens que nous avons voulu donner à notre projet, associatif et institutionnel. Son objectif est de promouvoir l’épanouissement, l’autonomie et l’insertion des enfants et des jeunes ». Elle a souligné l’engagement et le travail du conseil d’administration qui lors de l’urbanisation du quartier a fait le choix d’être avec les enfants accueillis, des partenaires d’une ville qui se développait et d’un quartier qui se créait.

Cette Maison d'Enfants à Caractère Social (MECS) a été au cœur de ce projet. « Parce qu’il faut un village pour éduquer un enfant, l’association a donné corps à cette utopie : réaliser un village dans la ville ». Pour répondre à cette conviction l’association a construit sur les terrains appartenant à la congrégation des sœurs de l’Alliance un complexe immobilier à mixité sociale de 270 logements. Il y accueille des familles, des étudiants et des personnes âgées.

L’ouverture de la Maison d’enfants vers l’extérieur a aussi contribué à « aider les enfants à se construire en tant que personne au cœur de la société ». Des méthodes et activités pédagogiques innovantes ont été mises en place pour éviter le « piège » de l’enfermement institutionnel et le danger de l’installation dans l’assistance. Cette ouverture s’est faite progressivement par l’utilisation partagée des équipements avec des groupes sportifs et culturels, la création d’une piste routière et d’un centre de loisirs. Et souligne encore Anne-Marie Fort : « Le pôle d’animation autour du centre de loisirs pour les besoins d’un quartier en développement et pour les enfants de MCES a été le fondement du centre d’animation du village ».

Parallèlement le pôle économique, restaurant-self et blanchisserie au sein de l'Union Montpellieraine d'Econoie sociale, sont au service d’un objectif social et pédagogique. La présidente a rappelé avec force que l’association comme ses structures économiques s’inscrivent dans le champ de l’économie sociale et solidaire. « Si l’activité restauration et d’autres dégagent des excédents, ils ne sont pas distribués à des actionnaires mais participent notamment au financement du Centre d’animation ». 

Stéphane Sanchez, directeur de l’UMES, présente l'exposition des dessins

d'enfants de la MCES et l'historique en photos de la construction du village

10masdesMoulin.jpg

Pour en savoir davantage :  

http://villageduperesoulas.org/index.php et