UA-71725595-1 UA-71725595-1
Accueil Montpellier Malbosc Euromédecine | Tous les blogs de Montpellier | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


15/12/2017

Malbosc – Le Père Noël tant attendu au coeur de la fête. Audience de bon aloi au marché de Noël du comité de quartier

« Père Noël, Père Noël… », en fin d’après-midi les enfants s’époumonnent pour crier leur envie de le voir. Il se fait attendre. D’aucuns croient même le voir parmi l’un des musiciens de l’orchestre qui porte une vraie barbe de père Noël, mais ni houppelande, ni hotte. Le froid est mordant et la nuit s’annonçe quand, ô merveille, des enfants l’aperçoivent. Il prend tout son temps, saluant le public avec un mot gentil pour les tout petits, avant de s’asseoir souriant dans un confortable fauteuil. Les gamins s’en approchent, c’est bien lui ! Mais déception, curieusement il n’a pas sa hotte de cadeaux. Heureusement les bénévoles du comité de quartier disposent de tout ce qu’il faut, et à chaque enfant qu’il accueille ils lui tendent un beau sachet de friandises qu’il offre aux enfants ! Tout le monde sourit, les flashes crépitent. Quelque temps plus tard, la nuit tombée, les lanternes chinoises grimpent dans le ciel.

FOTO1P1.JPG

Les sachets de friandises du Père Noël

Le froid a certes frigorifié les chalands et exposants de ce ce marché de Noël, il a cependant connu un succès d’audience de bon aloi. A la veille des fêtes de fin d’année chacun pouvait faire son marché entre objets d’art : bijoux, création travail sur bois, sculptures sur pierre, perles japonaise, cuir… D’autres y trouvaient leur compte de chocolats, nougats. Et d’autres encore s’approvisionnaient en huitres et moules, ou dégustaient crêpes, soupes... Les enfants, au cœur de la fête, avaient la part belle avec la pêche aux canards, les ateliers de photophores et maquillages et le goûter. Tout ce monde a encore trouvé son compte lors du tirage de la tombola, toujours richement dotée en lots.

montpellier,malbosc,pere Noël,Malbosc Bouge,

01/12/2017

Malbosc – Suppression brutale d’une ATSEM à l’école François Mitterand : émoi et protestation des parents

 Dès le 11 novembre les parents d’élèves ont, en vain, alerté l’élue de la ville en charge de ces problèmes au sujet d’une éventuelle suppression d’un poste d’ATSEM* de la classe à deux niveaux : grande section de maternelle et CP. La réponse est tombée ce lundi : confirmation de la suppression du poste. Cette décision les interroge. Tout simplement « Parce que la création de cette classe GS / CP n’a été décidé que lorsque l’attribution d’une ATSEM a été confirmée ».

 montpellier,malbosc,ecole françois mitterand,suppression atsem

Ouisseme Bennigh, Jean-Baptiste Raynaud  et Alexandre Pueyro, des parents d’élèves préoccupés par la suppression d'un poste  d'ATSEM

Elle remet donc en cause l’organisation de la classe et du reste de l’école. Au-delà des tâches élémentaires (goûter, hygiène des enfants) du quotidien, elle crée un réel problème de sécurité pour les écoliers. D’où une double interrogation. « Les temps de récréation des enfants de Grande Section et de CP ne sont pas les mêmes et ne se déroulent pas aux mêmes endroits. L’ATSEM assurait jusqu’à présent la sécurité des enfants lors des temps de transition. Comment l’enseignante seule pourra-t-elle gérer les récréations ? D’autant que cette classe accueille également un enfant en fauteuil roulant. Sans ATSEM, comment faire ?

Egalité de traitement pour tous

A ces deux questions légitimes s’ajoute un autre en terme d’enseignement et d’apprentissage. « Le double niveau GS/CP demande un travail spécifique que l’enseignante de nos enfants mène avec une grande qualité. Comment pourra-t-elle continuer à enseigner avec le même niveau de qualité si elle doit prendre à sa charge toutes les tâches confiées auparavant à l’ATSEM ? » Et de conclure que cette absence va dégrader considérablement les conditions de travail et d’apprentissage des enfants. De plus cela pose également un problème d’égalité de traitement, entre les élèves puisque les autres classes continuent à bénéficier de la présence d’une ATSEM dans leur classe.

Montpellier « Ville amie des enfants » ?

Relevant que l’UNICEF a décerné le titre de «Ville amie des enfants» à Montpellier pour son action en matière de réussite éducative, les parents d’élèves « attendent que cette politique se traduise concrètement en faveur du bien être de nos enfants, de leurs conditions d’apprentissage, du respect de leurs enseignants et de tous les adultes qui les accompagnent au quotidien à l’école ».

*Agent technique spécialisé des écoles maternelles

19/11/2017

Malbosc – Le succès de la volonté d’entreprendre de Youness Assbaï : restauration rapide avec « So you Sandwich Factory »

« So you Sandwich Factory », ce commerce de restauration rapide a ouvert ses portes. Ses premiers clients ont déjà exprimé leur satisfaction. « Nous avons eu un très bon accueil comme s’il était très attendu. Nos clients ont manifesté une curiosité bienveillante ». Ces premiers compliments font espérer des retours possibles à son propriétaire Youness Assbaï.

1FACTORY.JPG

L'accueil avec le sourire de Stéphanie et Youness

Son ambition : offrir à tous un snacking de qualité, fait maison. « Nous voulons donner des lettres de noblesse à la restauration rapide parfois décriée ». Il utilise un concept innovant dissociant pain et garniture. « Les sandwichs, assemblés à l’instant de la commande, garantissent ainsi une fraîcheur tant au pain qu’aux ingrédients du contenu. Du fait maison qui privéliégie la production de proximité ».

L’éventail de l’offre de restauration est large du sandwich à 4,5 €, au burger à 8,90 €, ou encore une formule avec boisson et dessert à 7,50 €. De quoi répondre à tous les appétits du cercle très large des clients potentiels sur le quartier.

Une volonté d’entreprendre

Après un DUT de techniques de commercialisation, Youness Assbaï poursuit sa formation par un parcours en Gestion stratégique ressources humaines et l’obtention d’un master 2 Expertise socio-économique, emplois et compétences. Il est un temps chargé de mission « handicap » au conseil général puis fait de l’accompagnement à la création d’entreprise. « Ma formation et mon parcours professionnel m’ont donné des idées et nourri ma volonté d’entreprendre ».

Se présente alors l’opportunité d’ouvrir un commerce à Malbosc. Il monte alors un projet familial, avec ses parents, : une offre complémentaire de restauration. Cette initiative lui tient à cœur car ce projet, Youness Assbaï le porte depuis 2009 ! Il a dû le différer du fait des aléas de l’aménagement de l’entrée de Malbosc. Aujourd’hui il savoure cette ouverture longtemps attendue… « Malgré ces retards, je n’ai pas abandonné ! ».

Adossé à La Poste, « So you Sandwich Factory » est modeste de par sa superficie. Son propriétaire a porté une attention particulière à son identité visuelle. Du Tram ou d’une voiture, il capte votre attention par la fraîcheur de la couleur de son mobilier vert et le soir enseigne multicolore et éclairage intérieur sont du plus bel effet.

« So you Sandwich Factory ». Restauration rapide sur place ou à emporter. Ouvert tous les jours de 11 h 30 à 22 h 00 sauf le lundi soir.

20:51 Publié dans Actualités, Commerces services, Economie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : malbosc, restauration rapide, so you sandwich factory | | | |

13/11/2017

Malbosc – Romancière, diseurs, slameurs, instrumentistes : les multiples facette du Café littéraire ce mardi

Nouveau café littéraire ce mardi 14 novembre organisé par le comité de quartier Malbosc Bouge et Régine Caféfoto.jpgNobécourt-Seidel avec l’aide de la Maison pour tous Rosa Lee Parks.

La romancière Danielle Helme native de Dijon, grenobloise mais montpelliéraine par intermittence, présentera son roman « Le Radin ». Une histoire de spéculateur de génie qui en oublie femme et enfant, une crise de couple, quelques coups du sort, un suspense inquiétant qui tient le lecteur jusqu’aux dernières lignes. Le public découvrira aussi un autre aspect de son talent avec son « Glossaire du ça ». Elle lui révèlera les secrets humoristiques, parfois féroces, de ses jeux poétiques avec les mots.

Langages poétiques et création artistique

Le deuxième invité de la soirée est un collectif « Les Relèvements poétiques » qui se présente ainsi. « Nous sommes une association de poètes et amateurs de poésie qui partageons des activités et créons des événements artistiques. Notre création est coopérative, collaborative et inte-rassociative. Nous nous intéressons à toutes les formes de poésie, à tous les langages poétiques et à la création artistique en général ».

FOTO1.jpg

« Les Relèvements poétiques » en mer comme à terre

Cette association héraultaise explore toutes les facettes de la poésie en militant pour une société dans laquelle le langage poétique règnerait en maître. Ses membres pratiquent la poésie immédiate, une poésie sans intermédiaire et avec le moins de complications techniques possible. Elle permet un communication d'individu à individu, d'émotion à émotion avec une place laissée à l'imprévu. Quelques-uns de ses membres ou/et collaborateurs, diseurs, slameurs, instrumentistes interviendront.

« Des personnalités bien trempées, de la littérature, de la fantaisie feront de cette soirée une rencontre talentueuse et originale » estime Régine Seidel. Elle rappelle que la soirée se terminera comme d’habitude dans la plus grande des convivialités : « surtout si vous n’oubliez pas le principe fondateur, celui du partage ».

Café littéraire, entrée gratuite,  mardi 14 novembre 19 h 30 Maison pour tous Rosa Lee Parks, Tram ligne 1 arrêt Malbosc

23/10/2017

Malbosc -Néerlandaise, ingénieure informatique puis traductrice littéraire, ELS Hekkenberg participe à l’aventure de"L'Homme Semence"

Elisabeth (Els) Hekkenberg, traduit en néerlandais la nouvelle « L'Homme Semence » de Violette Ailhaud*. Dans son premier parcours professionnel rien ne l’annonçait. Alors pourquoi et comment en est-elle arrivée là ?

DSC_0008.JPG

ELS Hekkenberg et l’éditeur Willem Donker avec la nouvelle BD

« Née aux Pays-Bas, j'ai travaillé 16 ans comme ingénieure en informatique dans le monde bancaire. En 1998, je choisis de vivre dans l’Hérault à Saint Gély puis à Montpellier. Je suis tombée amoureuse de cette ville si ouverte, si accueillante et j’y suis restée ». Avant de quitter les Pays-Bas Els a suivi une formation dûment labellisée de traductrice technique en néerlandais ». A ce titre elle traduit un éventail de documents : cours de néerlandais, analyse des textes très divers dont une encyclopédie informatique pédagogique, une encyclopédie  de l’art interactive, des articles pour des journaux régionaux néerlandais…

De l’univers informatique au texte littéraire

Dans le même temps l’excellent accueil qu’elle a reçu favorise une bonne intégration. Els fait ainsi du cyclotourisme, apporte bénévolement ses compétences informatiques à l’association AVF Accueil, rejoint Jalmav pour assurer l’accompagnement, l'écoute et le soutien des personnes en fin de vie…  « Toutes ces actions sont sources d’enseignements et me sont bien utiles pour mes traductions ». Elle entreprend enfin ce qu’elle n’osait pas : une formation de traductrice littéraire. Deux ans durant un travail acharné par séquences de six semaines en alternance à Amsterdam. « Grâce à ma famille qui m’a hébergée et à mes amis d’ici qui ont entretenu mon jardin », elle leur en ait reconnaissante.

Diplômé en 2013, elle consacre alors une partie de son temps à traduire quelques ouvrages littéraires. Le tout dernier « L’homme semence » Editions Paroles, sera publié en novembre sous le titre « De Zaaier" par les éditions ??.

« Aujourd’hui c’est un peu comme si je me retrouvais dans mes rêves d’enfant de 7 ans où j’écrivais et dessinais l’histoire familiale… » Els Hekkenberg savoure son bonheur d’avoir ainsi contribué à l’aventure de la nouvelle vie de ce livre.

La belle audience d’un texte universel

« Une ronde d’interprétations permet à ce texte universel de faire le tour de la Terre » dit son éditeur de «L’homme semence », publié en 2016. La traduction néerlandaise y participe en éditant la nouvelle, le CD « L’homme semence » dit par Agnès Dumouche ; une bande dessinée à deux faces de Mandragore et de Laetitia Rouxel Laetitia qui interprète le récit de Violette Ailhaud alors que, sur l’autre face, Mandragore raconte l’environnement historique.

AlbumBDBIS2.jpg

Sans compter la projection du film « Le semeur » de Marine Francen programmé au festival de CinéMed au Diagonal le jeudi 26 octobre 19 h 45.

Contact Els Hekkenberg : http://elsware.wixsite.com/elsware-fr

 

19/10/2017

Malbosc - Une ZAC qui n’en finit pas…d’être terminée ! Il y a 13 ans les premiers résidents s’y installaient

L’édification de la ZAC de Malbosc fut un temps très généreuse en poses de premières pierres et inaugurations diverses. Parions qu’une évaluation au doigt mouillé dépasserait la cinquantaine ! Bien nombreuses, mais pourquoi pas après tout car elles annonçent quand même de bonnes nouvelles. Elles sont d’autant plus appréciées quand il s’agit de réalisations parfois bien longtemps attendues comme le récent bureau de poste.

montpellier,malbosc,Bureau de poste,maison pour tous,

Cheminement piéton de la rue de Malbosc à l'avenue de Fès à l'état brut

D’ailleurs aujourd’hui se profilent peut-être d’autres manifestations de ce genre. Une petite revue de détails permet d’en noter quelques unes. Tenez par exemple le chemin piétonnier, face à la crèche de la Petite Sirène, qui devrait rejoindre la rue de Malbosc. Jamais aménagé et même pas débroussaillé, alors qu’il est au pied de l’ultime immeuble flambant neuf de la ZACtout juste livré.

Communication minimaliste sur des chantiers d’importance

Plus important reste l’avenir de la maison pour tous Rosa Lee Parks. Amputée de la moitié de ses locaux depuis trois ans par l’épisode cévenol de l’automne 2014 qui l’a inondée (ainsi que l’Ehpad et une dizaine d’immeubles de l’avenue de Fès). Aujourd’hui la seule réponse se limite à « Oh vous savez c’est une question d’assurances… ». L’audience de la MPT s’en ressent, elle perdu des activités et le nombre de ses adhérents a fondu de moitié.

L’autre chantier annoncé est celui de la réalisation d’un réseau spécifique des eaux pluviales. La seule information connue des malbosciens se résume aux indications roses posées sur les trottoirs de l’avenue de Fès et les rues adjacentes.

L’accessibilité aux handicapés de ce quartier tout récent reste une préoccupation des résidents concernés. Si des chemins adaptés ont été réalisés sur le parc, certains d’entre eux ne leur sont plus, accesibles, des dalles avec le temps se sont soulevées. Plus étonnant le tout récent bureau de poste ne respecte pas l’obligation d’accès aux personnes handicapées. Les élus, niant l’évidence, réfutent ce constat !

Ce relevé parcellaire souligne pour le moins un certain manque de suivi de l’état du quartier, et une communication minimaliste. Un peu curieux quand on sait que Philippe Saurel, un temps élu responsable de ce quartier, un temps adjoint à l’urbanisme, connaît ce quartier dans ses moindres détails.

La réunion publique du quartier Hôpitaux-Facultés de ce jeudi apportera peut-être quelques informations

10:27 Publié dans Actualités, Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : montpellier, malbosc, bureau de poste, maison pour tous | | | |

15/10/2017

Malbosc - Dialogue à deux voix entre Érick Lenguin et Pierre Thiollière, Café littéraire ce mardi 17

« Nouvelle saison, nouveau défi ! Nouvelles découvertes de talents toujours d’ici ! Et de vrais talents ! », Régine Seidel présente ainsi le premier café littéraire de la saison 2017/2018. comme un heureux dialogue entre deux voix. « L’une, celle d’Érick Lenguin qui chante à la manière des troubadours, accompagné de sa guitare -parfois bleue- et l’autre est celle de Pierre Thiollière qui dit la vie telle qu’il la perçoit, la défend, la vit avec conviction et bien-sûr talent ».

Une autre approche du monde avec Erick Lenguin

ErikL.jpg

Erick Lenguin instituteur puis professeur de collège a enseigné les lettres et la musique. Auteur de textes poétiques, il a publié un recueil « D’une terre, l’autre » aux éditions Kirographaires. « L’écriture lui permet une autre approche des questions qui traversent le monde de l’humain au croisement des domaines métaphysique, politique, historique ou esthétique sans oublier le mystère de l'amour et celui de l'écriture ! »

 Les poèmes de Pierre Thiollière « A à tous ceux qui ne se résignent pas »

PierreT.jpg

Pierre Thiollière lui a publié, début 2017, un nouveau recueil de poèmes, dédié « à tous ceux qui ne se résignent pas. Un livre marqué par l’engagement social, écologique, politique, et finalement humaniste ». Ses 40 poèmes s’organisent en 4 parties : « Ici » évoque le désespoir des chômeurs ou des migrants et déplore la dévastation de la nature. « Les gens d’ici », fruit d’une pratique particulière de poète public, rassemble des textes de récits de vie. Les poèmes de « La-bas » transportent dans les espaces de Lampedusa , la Lybie, la Kanaky, Cuba. Et enfin « Les chansons d’hier pour demain » soulignent les permanences des luttes de résistance.

Et Régine Seidel de conclure : « Avec cette affiche, l’équipe renouvelée du Café littéraire espère une belle audience pour ces retrouvailles de début d’automne ». La formule ne change pas : les participations culinaires de chacun sont toujours les bienvenues au moment des échanges de fin de soirée !

Café littéraire, entrée gratuite,  mardi 17 octobre 18 h 30 Maison pour tous Rosa Lee Parks, Tram ligne 1 arrêt Malbosc.