UA-71725595-1 UA-71725595-1
Accueil Montpellier Malbosc Euromédecine | Tous les blogs de Montpellier | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


15/12/2017

Malbosc – Le Père Noël tant attendu au coeur de la fête. Audience de bon aloi au marché de Noël du comité de quartier

« Père Noël, Père Noël… », en fin d’après-midi les enfants s’époumonnent pour crier leur envie de le voir. Il se fait attendre. D’aucuns croient même le voir parmi l’un des musiciens de l’orchestre qui porte une vraie barbe de père Noël, mais ni houppelande, ni hotte. Le froid est mordant et la nuit s’annonçe quand, ô merveille, des enfants l’aperçoivent. Il prend tout son temps, saluant le public avec un mot gentil pour les tout petits, avant de s’asseoir souriant dans un confortable fauteuil. Les gamins s’en approchent, c’est bien lui ! Mais déception, curieusement il n’a pas sa hotte de cadeaux. Heureusement les bénévoles du comité de quartier disposent de tout ce qu’il faut, et à chaque enfant qu’il accueille ils lui tendent un beau sachet de friandises qu’il offre aux enfants ! Tout le monde sourit, les flashes crépitent. Quelque temps plus tard, la nuit tombée, les lanternes chinoises grimpent dans le ciel.

FOTO1P1.JPG

Les sachets de friandises du Père Noël

Le froid a certes frigorifié les chalands et exposants de ce ce marché de Noël, il a cependant connu un succès d’audience de bon aloi. A la veille des fêtes de fin d’année chacun pouvait faire son marché entre objets d’art : bijoux, création travail sur bois, sculptures sur pierre, perles japonaise, cuir… D’autres y trouvaient leur compte de chocolats, nougats. Et d’autres encore s’approvisionnaient en huitres et moules, ou dégustaient crêpes, soupes... Les enfants, au cœur de la fête, avaient la part belle avec la pêche aux canards, les ateliers de photophores et maquillages et le goûter. Tout ce monde a encore trouvé son compte lors du tirage de la tombola, toujours richement dotée en lots.

montpellier,malbosc,pere Noël,Malbosc Bouge,

08/12/2017

Malbosc – Le marché de Noël au coeur du quartier ce samedi 9 décembre

« Les artisans vous accueilleront : art, bijoux, création travail sur bois, atelier enfant sculpture sur pierre, bijoux,  perles japonaise, cuir, maquillage longue durée, vente de chocolas, nougats, huitres, moules, crêpes, soupes… ». Les animateurs du comité de quartier Malbosc-Bouge invitent ainsi le public à venir au Marché de Noël. L’éventail des chalandises a de quoi intéresser les familles à la veille des fête de fin d’année.

Les enfants auront aussi la par belle à cette occasion car ils pourront faire des tours de manège, s’adonner à la pêche aux canards, réaliser des photophores et participer au goûter qui leur sera servi (à réserver dès l’ouverture jusqu’à 14 h30 au stand du Comité de Quartier). Sans compter la présence annoncée du Père Noël qui viendra à la rencontre des petits et des grands. Surtout ne pas oublier pas l’appareil photos pour un merveilleux souvenir ; et puis encore pour clôturer cette fête le lâcher à 18 h 30 de lanternes chinoises dans le ciel, un moment toujours magique pour les tout-petits.

Samedi 9 décembre ouverture à 11 h 30 du Marché de Noël, apéritif offert par « Malbosc-Bouge » ; 17 h30, tirage de la tombola, nombreux lots à gagner, billets en vente toute la journée au stand du Comité de Quartier. Tram ligne 1 station Malbosc.

20:10 Publié dans Actualités, Associations, Famille, Loisirs/Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

28/11/2017

Euromédecine – Les Ateliers d'écriture des résidents d’Orpea : écrits et poèmes mis en musique présentés aux familles

Belle rencontre des pensionnaires et leurs familles ce début novembre à la Résidence ORPEA Les Monts d'Aurelle, un groupe de neuf résidents leur a présenté leur travail : « Écrire pour s'inscrire ». Le fruit d’ateliers d'écriture et de poésie organisés par l’animatrice Ocëane Degraeve sur des une série de thèmes.

Pour cette occasion cinq textes ont été sélectionnés : trois écrits inventés par les résidents et deux poèmes inspirés de référence littéraires comme les Fables de La Fontaine et Joachim du Bellay. Une fois rédigés, ces textes ont été habillés musicalement par les participants du projet, avec l'aide de Victor, musicothérapeute.

1FOTO.jpg

Pour ce faire, des ateliers de création musicale ont permis au groupe de se familiariser avec des instruments, puis d'adapter leur jeu autour de ces écrits. C’est ainsi que Guy, Armina, Paulette, Pierre, Ana, Lucienne, Carmen, Danielle, Colette ont présenté une prestation poétique mise en musique. Ce moment de partage et de création a valorisé des acteurs, créé une cohésion de groupe et favorisé le lien social.

Cette représentation s'est terminée autour du récit de grands classiques de la poésie française, engagé par un passionné littéraire motivé par cet élan culturel.

 

18:49 Publié dans Actualités, EHPAD, Famille, Loisirs/Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : montpellier, euromédecine, ehpad monts d'aurelle | | | |

18/11/2017

Malbosc – Atelier de permaculture au jardin partagé de VerPopa samedi 18 novembre

Après un premier atelier pour diagnostiquer et amender le sol, il s’agit cette fois-ci d’attirer la biodiversité au jardin. Comment ? En apprenant à reconnaître les plantes et les matériaux utiles au jardin, l’arbre multifonction, les mares, les refuges à insectes, les plantes à privilégier selon ses conditions de culture…

Organisés par le réseau des « semeurs de jardins », ces ateliers de permaculture permettent de devenir autonome dans son jardin. Ils sont conduits par Caroline Garrigues, conseillère et formatrice en jardinage naturel, productrice de plants et maraîchère en agriculture biologique

Inscriptions www.lesjardinsdecaroline.jimdo.com. Contact@semeursdejardins.org

AVERPOPA.jpg

Samedi 18 novembre à VerPoPa,de 14 h 30 à 17 h 30, au fond du parking qui est face à l'école François Mitterrand, accès Tram ligne 1 arrêt Malbosc.

16:48 Publié dans Actualités, Associations, Loisirs/Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

15/11/2017

Malbosc – Cinq judokas au championnat de France 1ere division le nouveau défi du Jita Kyoei judo 34

Jean Delonca, Mounir Mouh, et Farah Ansotegui-Garcia participeront aux championnats de France 1ère division qui réunissent les meilleurs judokas français. Le club Jita Kyoei judo 34, était déjà certain d’y être représenté puisque deux ses professeurs, Jean (24 ans) et Mounir (38 ans) avaient décroché leur qualification le 28 mai dernier respectivement en -90kg et -100kg.

Judokas1.jpg

Le club Montpellièrain a saisi l’occasion de la session de « rattrapage » du 21 octobre à Toulouse pour accroitre son contingent de qualifiés. Il y a engagé une douzaine de combattants pour décrocher un dernier sésame par catégorie aux combattants de la région. Farah Ansotegui-Garcia, la cadette du groupe, tout juste 20 ans, a décroché le quota régional, elle représentera son club et l’Occitanie en -52kg.

Farah une cadette de 20 ans déterminée

« C’est une belle récompense pour Farah dont le début de saison est bien chargé, souligne Mounir Mouh. En sus de ses études, entamées en septembre à l’IUT de Montpellier, Farah enchaine 3 à 4 entrainements de judo le soir entre 20 h et 22 h ». Et elle poursuit encore par deux séances hebdomadaires de musculation et préparation physique ! « indispensable dit-elle, pour faire face à des adversaires plus rugueuses en seniors ». Force est de constater que son travail et son opiniâtreté ont payé.

Pour se confronter à l’élite du judo français dans un mois, Farah dispose d’atouts non négligeables. Elle pourra s’appuyer dune part sur Lucie Saïdoun (+78kg) et Fréderic Cazaux (-100kg) respectivement qualifiés pour les France 2ème et 3ème division ; et d’autre part Jean et Mounir, rôdés aux joutes nationales en équipe et en individuel pourront lui faire partager leur expérience.

 

13/11/2017

Malbosc – Romancière, diseurs, slameurs, instrumentistes : les multiples facette du Café littéraire ce mardi

Nouveau café littéraire ce mardi 14 novembre organisé par le comité de quartier Malbosc Bouge et Régine Caféfoto.jpgNobécourt-Seidel avec l’aide de la Maison pour tous Rosa Lee Parks.

La romancière Danielle Helme native de Dijon, grenobloise mais montpelliéraine par intermittence, présentera son roman « Le Radin ». Une histoire de spéculateur de génie qui en oublie femme et enfant, une crise de couple, quelques coups du sort, un suspense inquiétant qui tient le lecteur jusqu’aux dernières lignes. Le public découvrira aussi un autre aspect de son talent avec son « Glossaire du ça ». Elle lui révèlera les secrets humoristiques, parfois féroces, de ses jeux poétiques avec les mots.

Langages poétiques et création artistique

Le deuxième invité de la soirée est un collectif « Les Relèvements poétiques » qui se présente ainsi. « Nous sommes une association de poètes et amateurs de poésie qui partageons des activités et créons des événements artistiques. Notre création est coopérative, collaborative et inte-rassociative. Nous nous intéressons à toutes les formes de poésie, à tous les langages poétiques et à la création artistique en général ».

FOTO1.jpg

« Les Relèvements poétiques » en mer comme à terre

Cette association héraultaise explore toutes les facettes de la poésie en militant pour une société dans laquelle le langage poétique règnerait en maître. Ses membres pratiquent la poésie immédiate, une poésie sans intermédiaire et avec le moins de complications techniques possible. Elle permet un communication d'individu à individu, d'émotion à émotion avec une place laissée à l'imprévu. Quelques-uns de ses membres ou/et collaborateurs, diseurs, slameurs, instrumentistes interviendront.

« Des personnalités bien trempées, de la littérature, de la fantaisie feront de cette soirée une rencontre talentueuse et originale » estime Régine Seidel. Elle rappelle que la soirée se terminera comme d’habitude dans la plus grande des convivialités : « surtout si vous n’oubliez pas le principe fondateur, celui du partage ».

Café littéraire, entrée gratuite,  mardi 14 novembre 19 h 30 Maison pour tous Rosa Lee Parks, Tram ligne 1 arrêt Malbosc

23/10/2017

Malbosc -Néerlandaise, ingénieure informatique puis traductrice littéraire, ELS Hekkenberg participe à l’aventure de"L'Homme Semence"

Elisabeth (Els) Hekkenberg, traduit en néerlandais la nouvelle « L'Homme Semence » de Violette Ailhaud*. Dans son premier parcours professionnel rien ne l’annonçait. Alors pourquoi et comment en est-elle arrivée là ?

DSC_0008.JPG

ELS Hekkenberg et l’éditeur Willem Donker avec la nouvelle BD

« Née aux Pays-Bas, j'ai travaillé 16 ans comme ingénieure en informatique dans le monde bancaire. En 1998, je choisis de vivre dans l’Hérault à Saint Gély puis à Montpellier. Je suis tombée amoureuse de cette ville si ouverte, si accueillante et j’y suis restée ». Avant de quitter les Pays-Bas Els a suivi une formation dûment labellisée de traductrice technique en néerlandais ». A ce titre elle traduit un éventail de documents : cours de néerlandais, analyse des textes très divers dont une encyclopédie informatique pédagogique, une encyclopédie  de l’art interactive, des articles pour des journaux régionaux néerlandais…

De l’univers informatique au texte littéraire

Dans le même temps l’excellent accueil qu’elle a reçu favorise une bonne intégration. Els fait ainsi du cyclotourisme, apporte bénévolement ses compétences informatiques à l’association AVF Accueil, rejoint Jalmav pour assurer l’accompagnement, l'écoute et le soutien des personnes en fin de vie…  « Toutes ces actions sont sources d’enseignements et me sont bien utiles pour mes traductions ». Elle entreprend enfin ce qu’elle n’osait pas : une formation de traductrice littéraire. Deux ans durant un travail acharné par séquences de six semaines en alternance à Amsterdam. « Grâce à ma famille qui m’a hébergée et à mes amis d’ici qui ont entretenu mon jardin », elle leur en ait reconnaissante.

Diplômé en 2013, elle consacre alors une partie de son temps à traduire quelques ouvrages littéraires. Le tout dernier « L’homme semence » Editions Paroles, sera publié en novembre sous le titre « De Zaaier" par les éditions ??.

« Aujourd’hui c’est un peu comme si je me retrouvais dans mes rêves d’enfant de 7 ans où j’écrivais et dessinais l’histoire familiale… » Els Hekkenberg savoure son bonheur d’avoir ainsi contribué à l’aventure de la nouvelle vie de ce livre.

La belle audience d’un texte universel

« Une ronde d’interprétations permet à ce texte universel de faire le tour de la Terre » dit son éditeur de «L’homme semence », publié en 2016. La traduction néerlandaise y participe en éditant la nouvelle, le CD « L’homme semence » dit par Agnès Dumouche ; une bande dessinée à deux faces de Mandragore et de Laetitia Rouxel Laetitia qui interprète le récit de Violette Ailhaud alors que, sur l’autre face, Mandragore raconte l’environnement historique.

AlbumBDBIS2.jpg

Sans compter la projection du film « Le semeur » de Marine Francen programmé au festival de CinéMed au Diagonal le jeudi 26 octobre 19 h 45.

Contact Els Hekkenberg : http://elsware.wixsite.com/elsware-fr