UA-71725595-1 UA-71725595-1
Accueil Montpellier Malbosc Euromédecine | Tous les blogs de Montpellier | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


21/03/2018

Alco - Embarquement pour un périple de 84 jours en mer : le voyage au long cours des BTS de Jean Monnet

« Vous nous filez la patate ! Merci à vous tous ! »C’est le cri du cœur lancé aux étudiants du lycée Jean Monnet par Jean-Luc, skiper chevronné, qui prendra la barre de Luna Blu à Sète pour rejoindre Ushuaïa. Un périple de 84 jours de mer et quelque 8400 milles nautiques, soit la bagatelle de 15 500 km. « Vous savez, a-t-il poursuivi, en ces journées bien grises de l’hiver quand je vois tout ce que vous faites pour nous et notre projet, nous y croyons à notre aventure ».

FOTO1.jpg

Vincent Bobé, président de Planète en commun, et

Jean-Michel Diot, proviseur du lycée Jean Monnet

Cette superbe aventure s’inscrit dans un projet ambitieux initié par Jean-Luc et sa femme Sandrine et qu’ils ont développé au sein de l’association « Planète en commun »*. Ils veulent ainsi « Contribuer à l’éducation à la préservation de la planète au travers notamment d’une navigation à la voile, à la rencontre des habitants de la terre et des océans ». Pour le réaliser ils ont noué des partenariats avec entreprises collectivités territoriales, scientifiques et associations, ainsi qu’avec des établissements scolaires dont le lycée Jean Monnet.

Un embarquement virtuel mais un travail très concret

La signature de ce partenariat en février a été l’occasion de décliner l’ensemble de ses volets. Les étudiantes qui l’organisaient ont su mettre en valeur les apports de tous ceux qui s’y investissaient : un peu comme si les cinq classes de Jean Monnet s’embarquaient pour un voyage au long cours. Embarquement virtuel certes mais extrêmement concret et pratique. Les élèves de première STMG et de la classe de STS Communication 1ère année ont ainsi rédigé une kyrielle de notes pratiques de «Fiches escales » recensant toutes les informations indispensables aux navigateurs à chaque escale. Dans le même temps les 2e année du STS Communication élaboraient un plan de communication sur 2 ans ! Parallèlement 4 élèves de 1ère S réalisaient leurs travaux personnels encadrés (TPE) sur l'indépendance énergétique de l'île d'El Hierro de l'archipel des Canaries, où le bateau sera à l’automne 2018. Et enfin les étudiants de STS Design Graphique 2ème année tournaient des vidéos sur le thème du départ.

Autant dire que l’équipage du Luna Blu ne s’embarquera pas sans biscuit. En septembre les skippers Jean-Luc et sa femme Sandrine, accompagnés d’un petit mousse de 6 ans leur fils Gabriel, lèveront l’ancre. Le compte à rebours est déjà enclanché.

*http://planetenco.blogspot.fr/

16/03/2018

Euromédecine - Une journée au jardin du Père Soulas dimanche 18 mars

« Le printemps arrive ! Il est temps de se retrouver au jardin partagé » Telle est l’invite du Centre d’animation de proximité du Mas des moulins et des associations « Le Réseau des Semeurs de jardins » et « Compostons ». A la veille du printemps, une belle journée pour partager ensemble un moment convivial autour des chantiers printaniers…

Programme. Dimanche 18 mars, rendez-vous au jardin, 11h. Discussion sur l’emménagement des espaces : le compost, les accès, présentation du plan du jardin. Repas partagé,  12 h 30, ne pas oublier salade, tarte, un gateau… et couverts.  

13 h 30 : ateliers adaptés à tous les âges et toutes les envies : semis de saison : jeu de reconnaissance des graines, réalisation de semis en pleine terre et godets. Jeu du compost : découvrir et comprendre le fonctionnement et l’usage d’un composteur urbain. Bricolage : construction de composteurs en bois de récupération. Goûter bio, local et de saison offert par le Centre d’animation, 16 h. Discussion sur le jardin et son fonctionnement partagé 16 h 30 : quels espaces, pour qui et quel usage ?

Journée ouverte à tous. Pour des raisons logistiques signaler votre venue par un message au 07 84 08 73 08 ou un mail à animation@mecsbonsecours.fr. Pour se rendre au jardin : Village du Père Soulas, association Mas des Moulins, 2492 avenue du Père Soulas à Montpellier, arrêt domaine d’Ô Tram ligne 1. Rejoindre  le jardin au Village du Père Soulas, association Mas des Moulins, 2492 avenue du Père Soulas à Montpellier (arrêt domaine d’Ô de la ligne 1 du tramway

23:18 Publié dans Actualités, Associations, Loisirs/Culture, Nature/Environnement | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pere soulas | | | |

13/03/2018

Malbosc – L’Amérique Latine avec Diaz Cardenas et Sanchez Rojas au Café littéraire ce mardi 13 mars

Ce mardi le café littéraire propose une soirée dédiée à l’Amérique Latine toute en musique, chansons et poésie avec deux invités : Hugo Diaz Cardenas, connu au-delà de nos frontières,et Patricio Sanchez Regine18.jpgRojas poète bien ancré dans le Montpelliérain.

« Guitariste, auteur, compositeur argentin Hugo Diaz Cardenas nous fait l’honneur d’une amicale visite, chez nous à et non pas à la salle Pétrarque un de ses derniers récitals en notre ville », précise Régine Seidel à l’origine de ces cafés littéraires. Elle souligne aussi : « Sa voix chaude et sa guitare qui envoûteront le public sur des rythmes tantôt langoureux de la Huella, de la Zamba, tantôt plus emportés de la Chacarera ». Nul doute que la magie opérera encore d’autant qu’il se définit, lui-même : « Comme un guitariste de la pampa ouverte aux vents sauvages du sensuel candombe ou de la guincheuse chacarera… »

La ferveur d’une écriture

Patricio Sanchez Rojas, lui, est d’origine chilienne et de nationalité française depuis 1993. Il arrive en France avec les siens en 1977 à Paris. Actuellement il enseigne l’espagnol sur Nîmes, Avignon et Montpellier et anime des ateliers d’écriture. Il est l’auteur de plusieurs recueils de poésie dont le Parapluie Rouge qui l’a fait connaître en région. Il se propose de lire quelques textes choisis de ses ouvrages : Les Disparus et Terre de feu, ou encore un poème qui est un livre d’artiste : La Mer est ma Boussole. Il sera heureux de transmettre la ferveur de son écriture avec l’accompagnement improvisé de la guitare d’Hugo.

Ses dernières publications. La Mer est ma Boussole, Collection Rivières, 2018, La Clé, poème publié dans l’Anthologie Passagers d’exil, Editions Bruno Doucey, 2018.

Café littéraire, entrée gratuite, mardi 13 mars 19 h Maison pour tous Rosa Lee Parks, Tram ligne 1 arrêt Malbosc.

AfficheBLOG.jpg

12/03/2018

Euromédecine – "Les capes qui décapent" : les créations de Julien, Pauline et Isabelle au Festival de Fil en Aiguille

«Cette année encore les jeunes de  l’atelier Arts Plastiques » du Foyer de vie de L’Archipel de Massane participent à la 9e édition de Festival de Fil en Aiguille*. Depuis leur première participation en 2010 ils restent toujours fidèles à ce rendez-vous. Tous : Christine, Dorothée, Christophe, Pauline, Isabelle, Julien,Yousra, Benjamin, Abdelhadi, Patrick, Françoise se sont investis dans un nouveau projet.

PhotoArchipel1.JPG

Julien, Pauline et Isabelle, les créateurs fiers de leurs sculpture

avec Sylvie Morel et Agnès Desprez, animatrices sur l’Accueil de Vie

« Avoir travaillé sur les accessoires (chapeaux, ombrelles, éventails…), et présenté l’an passé des robes, nous amènent d’un point de vu créatif à poursuivre le travail de détournement de la matière », expliquent Sylvie Morel et Agnès Desprez, animatrices sur l’Accueil de Vie.  « C’est ainsi que Julien, Pauline et Isabelle ont travaillé en associant et valorisant des matières disgracieuses (divers papiers et friperies) pour inviter à porter un autre regard sur ces dernières ».

Ces œuvres, de véritables sculptures somptueuses aux coloris chatoyants, réunies sous le titre « Les capes qui décapent », ont toute leur place au sein de l’exposition du festival de Fil en Aiguille tous ces jours à la MpT Mélina Mercouri. Une exposition riche des œuvres de bien d’autres créateurs.

Expositions. Matières détournées par les résidents de l'Archipel de Massane (Association Développement Animation Gestion Etablissement Spécialisés, Adages). Collection privée des bustes de Mélina : créations de Mimouni, Mickaël Wong, Marie-jeanne Lorenté et Patch et Tchatche. Croquis : extraits des carnets de Félicia Alphonse. Photos : Atelier photo de la Maison pour tous. Impressions graphiques, expressions textiles de Michèle Fiol. « Histoire d’être… où la matière à ma manière » tenues de Patricia Fortunè. « Au fil du pinceau » par les élèves de l’atelier peinture de l’UTT.

*Festival de Fil en Aiguille. Jusqu’au dimanche 25 mars. Maison pour tous Mélina Mercouri, 842 rue de la Vieille Poste,  Montpellier 04 99 92 23 80.

08/03/2018

Aqueduc Saint Clément –Découvrir et promouvoir un patrimoine encore méconnu : des bénévoles associatifs se mobilisent

Militant associatif Jean-Pierre Fredouille avait, chevillé au cœur, le souci du bien commun : la mise en valeur de l'Aqueduc Saint Clément et de son tracé comme sentier de promenade était une cause majeure. Après son décès il y a bientôt un an, François Gaubert et des bénévoles associatifs de Montpellier, Montferrier et St Clément de Rivière, veulent rendre hommage à son action. « Nous allons nous mobiliser sur plusieurs créneaux ».

P1170351.JPG

Ainsi trois 3 demi-journées de promenades commentées sont programmées les samedi 26 et dimanche 27 mai. « Une belle occasion de découvrir la richesse architecturale souvent méconnue de l'ouvrage du 18° siècle entre le Peyrou et la source de St Clément de Rivière ».

"Une Cuvée de l’aqueduc" !

« Et puis, toujours soucieux d’apporter notre pierre à l’aménagement du sentier de l’aqueduc, nous allons CUVEE1.jpgpromouvoir une « cuvée de l'Aqueduc » avec trois viticulteurs de Montferrier et Saint Clément de Rivière ». Cette initiative permettra de financer des travaux d'entretien de l'ouvrage, et participera à la promotion du vignoble local. D’autre part au-delà de l’engagement, très significatif, des services municipaux de Montpellier, Montferrier et St Clément dans l'entretien de tronçons de promenade, le Crédit Agricole apportera une aide financière pour la remise en état d'un petit ouvrage du 18° ayant souffert des attaques des « figuiers maudits ». Enfin  l’expérimentation de chantier de réinsertion de jeunes adolescents sera poursuivie pour l’aménagement du sentier.

Qu'en est-il du classement de l’aqueduc ?

Coauteur de deux ouvrages*, François Gaubert se réjouit de programme d’actions et manifestations citoyennes. Il souligne cependant : « Qu’elles n'auront de réelles efficacité et perennité dans la mesure où les maires des trois communes continuent de s'intéresser au projet d'utiliser l'Aqueduc comme sentier de randonnée et comme support pour un tourisme « vert ». Militant de longue pour réhabiliter ce patrimoine, François Gaubert, par ailleurs conseiller régional, insiste sur l’indispensable action publique pour sauvegarder ce bien commun : « Cela passe entre autre par le classement de l'Aqueduc dans son intégralité et par un effort de communication, auquel France Bleu Hérault est déjà partie prenante ».

*Renseignement sur promenades et ouvrages « Défense et illustration de l'Aqueduc St Clément » et « Si l'Aqueduc ST Clément m'était conté » 06 11 66 15 36 et francoisgaubert@orange.fr

L'aqueduc  Saint Clément, que l'on devine sous la neige,

émerge face au Domaine d'Ô, tout proche du tramway

entre les arrêts Malbosc et Euro-Médecine

P1060206.JPG

 P1170363.JPG

26/02/2018

Euromédecine – Le blues des bénévoles du Comité Féminin après avoir œuvré pour un dépistage précoce de cancers

Aujourd’hui elles se sentent quelque peu orphelines, les deux Claudine, Marie-Ange, Annie et Marcel, Evelyne, Monique, Michèle, Christine, Gigi, Yvette, tous bénévoles du Comité Féminin plusieurs années durant. L’inactivité du Comité Féminin de l’Hérault depuis bientôt deux ans leur pèse. « Il n’y a pas eu d’assemblée générale du Comité féminin en 2017. Aujourd’hui nous nous réunissons une ou deux fois l’an pour papoter de tout et de rien. Là on s'est donné rendez-vous au Printemps… »

Une démarche pour informer

Longtemps tous ont participé aux actions du Comité Féminin pour faire connaître les modalités de Prévention et le Dépistage des cancers du sein et du côlon.

FOTO4.jpg

Des bénévoles fiers de leur travail, mais quelque peu désenchantés

« Notre bénévolat consistait entre autres à des campagnes d’affichages dans les villages annonçant le passage du Mammobile ; organiser des journées de sensibilisation ; déposer chez les médecins généralistes les documents d’information ; ou encore aller sur les marchés pour sensibiliser le public … » Une démarche pour informer, inciter, convaincre les femmes à  participer aux dépistages régulièrement.

Une équipe fière de son action

Cette dynamique d’actions a contribué à faire du Comité l’un des maillons du programme de Dépistage national du cancer du sein et du cancer du côlon. Toute l’équipe de bénévoles ressent de la fierté de leur action, avec quand même ce sentiment d’être mise sur la touche parce que les temps ont changé, la prise en charge institutionnelle a pris de l’ampleur et parallèlement le bénévolat du quotidien a été supplanté par des manifestation événementielles. Ainsi va la vie !

20:04 Publié dans Actualités, Associations | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : montpellier, euromédecine, comité féminin 33 | | | |

22/02/2018

Malbosc – Des échanges franco-espagnols pour apprendre. Un oranger en cadeau pour les pérenniser

L’effervescence des 70 collégiens a fait place à une écoute attentive des mots de bienvenue de Kristell Aubin, principale du collège Rabelais. Les collégiens Montpellièrains accueillent une semaine durant leurs homologues de Valence. Dans ses propos elle a souligné tous les intérêts d’un tel échange que ce soit de la rencontre, de l’accueil dans les familles, de la découverte de la ville et sa région, et bien sûr de l’apprentissage réciproque des langues espagnole et française. Remerciant la délégation espagnole pour l’oranger reçu en cadeau, Kristelle Aubin a indiqué qu’il sera planté en bonne place, non loin de l’olivier de l’échange franco-allemand, symboles tous deux de la pérennité des liens ainsi noués.

collège rabelais,valence,echange franco-espagnol,mobtpellier

Chaque élève de Rabelais a ensuite remis un sachet cadeau à son correspondant. Ils se rencontrent pour la première fois, mais se connaissent bien déjà pour avoir effectué en amont tout un travail d’échanges avec leurs professeurs respectifs, facilité par les outils d’internet.

collège rabelais,valence,echange franco-espagnol,mobtpellier

Une video pour participer au concours "Voyage"

Au-delà du rituel des cadeaux, le programme de leur séjour est intense. Il compte entre autres la visite à Nîmes des arènes, de la Maison Carré avec un jeu de pistes dans le centre historique (par groupes), et la visite du centre historique de Montpellier avec questionnaire et rallye photos. Cette découverte du patrimoine s’accompagne d’une réalisation d’une partie de la vidéo qui sera présentée au « concours voyages 2017-2018» du Conseil départemental de l’Hérault. Il leur restera encore à parcourir Sète, l’île singulière, avec une visite guidée en espagnol. Une balade qui leur offrira l’occasion de réaliser un clip où ils chanteront les uns et les autres « La mauvaise réputation » de Brassens dans la langue de leurs correspondants.

Leurs professeurs, Mar Bresson et Nathalie Borona, ont organisé ce programme aux multiples facettes « pour que les élèves concrétisent ce qu'ils apprennent en cours, qu'ils mesurent leur capacité à communiquer en espagnol. Qu'ils s'ouvrent ainsi au monde avec de jeunes en partageant points communs et différences ». Tous rêveront probablement de se retrouver ensemble à Valence en avril.