UA-71725595-1 UA-71725595-1
Accueil Montpellier Malbosc Euromédecine | Tous les blogs de Montpellier | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


27/03/2018

Malbosc – Après 20 ans dans la restauration, Ali Braik crée sa petite entreprise, une rotisserie présente sur 3 marchés

Chaque mercredi au cœur du marché, on ne peut rater la rôtisserie d’Ali Braik. Il s’en dégage des fumets arômatiques. Il accueille les clients du jour et ses abonnés, qui d’une semaine à l’autre lui commandent poulets fermiers label rouge, cuisses rôties, pavés de volaille ou coquelets et ses fameuses pommes de terres maison…

ALI1.JPG

Ali Braik présent sur les marchés de Malbosc, Grabels et Vailhauquès.

La rôtisserie pour lui c’est d’abord un vrai savoir-faire, au-delà de sa formation et de son expérience professionnelles, Ali Braik garde en mémoire ce que lui enseignait Fatla, sa maman, pour préparer le poulet familial. « Je choisis toujours des poulets de qualité. Je les présente à la cuisson enduits de jus de citron parfumé au gingembre, et je propose en accompagnement des pommes de terre rôties ou poivrons rouges et oignons confits dans le jus de cuisson ».

Voilà bientôt 10 ans qu’il tient sa rôtisserie. Auparavant il a travaillé une vingtaine d’année dans la restauration : de grillardin à cuisinier, puis maître d’hôtel dans des maisons de renommée telle Helen traiteur en Avignon ou au Mas de Saporta à Lattes. Un travail qu’il a vraiment aimé et pour lequel il s’est passionné. Mais il y avait aussi le revers de la médaille avec toutes ses contraintes horaires qui pesaient sur la vie familiale : « Je ne voyais pas grandir mes enfants. Alors j’ai décidé de créer ma propre entreprise. Ali Braik fait son premier marché à Vailhauquès. Il ne cache pas que ses débuts furent difficiles, il faut du temps pour se faire connaître. Et puis soudain c’est l’embellie lorsqu’il accède au nouveau marché de Grabels qui privilégie circuits courts et qualité.

« J’ai choisi les marchés parce que j’aime bien parler aux gens ». Affable, il sert ses clients, attentifs à leurs demandes. Comme celle d’une maman, qui renonce au poulet fermier et à la barquette de pommes de terre à cause de leur prix, et choisit un seul coquelet, au grand dam de son petit garçon. Discrètement Ali lui remet alors une petite barquette… « C’est encore un enseignement de ma mère : il faut toujours savoir être généreux ! »

Aujourd'hui, il est chaque semaine sur trois marchés. Sa petite entreprise fonctionne plutôt bien. « J’en suis fier, mais cette réussite je la dois beaucoup à mon épouse Djamila qui m’a toujours soutenu ».

Rôtisserie d’Ali Braik sur les marchés en matinée : mercredi Malbosc, samedi Grabels et dimanche Vailhauquès.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.