UA-71725595-1 UA-71725595-1
Accueil Montpellier Malbosc Euromédecine | Tous les blogs de Montpellier | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


15/11/2017

Malbosc – Cinq judokas au championnat de France 1ere division le nouveau défi du Jita Kyoei judo 34

Jean Delonca, Mounir Mouh, et Farah Ansotegui-Garcia participeront aux championnats de France 1ère division qui réunissent les meilleurs judokas français. Le club Jita Kyoei judo 34, était déjà certain d’y être représenté puisque deux ses professeurs, Jean (24 ans) et Mounir (38 ans) avaient décroché leur qualification le 28 mai dernier respectivement en -90kg et -100kg.

Judokas1.jpg

Le club Montpellièrain a saisi l’occasion de la session de « rattrapage » du 21 octobre à Toulouse pour accroitre son contingent de qualifiés. Il y a engagé une douzaine de combattants pour décrocher un dernier sésame par catégorie aux combattants de la région. Farah Ansotegui-Garcia, la cadette du groupe, tout juste 20 ans, a décroché le quota régional, elle représentera son club et l’Occitanie en -52kg.

Farah une cadette de 20 ans déterminée

« C’est une belle récompense pour Farah dont le début de saison est bien chargé, souligne Mounir Mouh. En sus de ses études, entamées en septembre à l’IUT de Montpellier, Farah enchaine 3 à 4 entrainements de judo le soir entre 20 h et 22 h ». Et elle poursuit encore par deux séances hebdomadaires de musculation et préparation physique ! « indispensable dit-elle, pour faire face à des adversaires plus rugueuses en seniors ». Force est de constater que son travail et son opiniâtreté ont payé.

Pour se confronter à l’élite du judo français dans un mois, Farah dispose d’atouts non négligeables. Elle pourra s’appuyer dune part sur Lucie Saïdoun (+78kg) et Fréderic Cazaux (-100kg) respectivement qualifiés pour les France 2ème et 3ème division ; et d’autre part Jean et Mounir, rôdés aux joutes nationales en équipe et en individuel pourront lui faire partager leur expérience.

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.