UA-71725595-1 UA-71725595-1
Accueil Montpellier Malbosc Euromédecine | Tous les blogs de Montpellier | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


19/10/2017

Malbosc - Des inaccessibilités dénoncées mais toujours pas reconnues. Le déni de la ville face au quotidien des handicapés

Philippe Goumand, résident du quartier et handicapé, est particulèrement sensible aux inaccessibilités. D’autant que trois ans durant il a travaillé au sein de l’Association tourisme et handicaps du Gard, délivrant le label des prestations touristiques adaptées. Aujourd’hui, il met naturellement son expertise pour améliorer le quotidien de cette population. A Malbosc comme ailleurs la loi pour « l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées » (2005) impose aux Etablissements Recevant du Public (ERP) d’être accessibles à tous les usagers et ce quel que soit le type de handicap ».

P1330314.JPG

Philippe Goumand face aux difficultés d'ouverture

de la porte battante du Bureau de Poste

L’expertise de Philippe Goumand

Il a ainsi relevé des inaccessibilités au niveau du tout récent bureau de poste : « Pas de bandes podotactiles au droit des passages piétons. Pas de bandes podotactiles et contrastées de ces passage piétons à la porte du bureau de poste*. Boîte aux lettres trop haute. Porte battante impossible à manoeuvrer en fauteuil roulant et difficile à manoeuvrer pour une personne valide mais encombrée (caddie de course, poussette, etc.). Salle au premier étage sans élévateur pour y accéder…» Il a renouvelé ces observations à nombre d’élus. Certains lui ont dit les avoir relayées, d’autres ont tout simplement nié ses assertions, et rien n’a changé !

P1330312.JPG

Seul recours l'aide bienvenue d'un usager de La Poste

Une invitation à vérifier ensemble

Philippe Goumand, homme affable et réservé, s’est ému de ce déni qu’il qualifie de « faux et archi-faux ». N’en déplaise aux édiles les handicapés ont des droits, comme tous les citoyens, ils entendent qu’ils soient respectés tout simplement. Il leur a donc adressé une invitation : « Retrouvons nous à l'heure et au jour qui vous conviendront devant le bureau de poste! (Je vous recommande de louer une canne blanche et un fauteuil roulant). Et vérifions ensemble si ce bureau de poste est bien aux normes ! » Manque de civilité ? Aucun d’entre eux n’a pris la peine de répondre à son invitation.

*A noter que la nouvelle mairie est dotée de ces bandes podo-tactiles.

* Lire l'édition de Midi Libre du mercredi 18 octobre "Accéder à La Poste ? Mission impossible pour les handicapés".

NB.Philippe Goumand rappelle les textes en vigueur imposants aux communes de prévoir des bandes podotactiles au droit des passages piétons et souligne « qu’en cela la ville de Montpellier est en infraction (Décret 2006-1657 du 21 décembre 2006 et arrêté de 2007 L'implantation des bandes podotactiles est rendue obligatoire aux abaissés de trottoir des passages piétons lors de travaux sur voirie) ».

Voir aussi : http://www.cotita.fr/IMG/pdf/accessibilite_reglementationvoirie.pdf

 

10:40 Publié dans Actualités, Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.