UA-71725595-1 UA-71725595-1

13/04/2015

Malbosc – Premières vacances pour des résidants de l’Ehpad qui partent pour le Lubéron accompagnés d’étudiants de Sup de CO

C’est un grand jour ce mardi 7 avril pour sept résidants de la maison de retraite de Malbosc, établissement de la Mutualité Française du Languedoc. Ce soir ils seront en vacances dans un gîte à Rustrel, un village du Lubéron, non loin d’Avignon. L’an dernier déjà un premier groupe avait effectué un séjour en Aveyron. Animatrice de l’Ehpad, Cécile Charles souhaitait reconduire ce type de projet encore rare dans la majorité des établissements. Et pourtant le fait de sortir du cocon de la maison de retraite rompt le rythme de vie des résidants qui se fait parfois monotone. Cette rupture leur procure du dynamisme et participe au maintien de leur autonomie. Pour autant la mise en œuvre d’un tel séjour reste complexe du fait des pathologies ou handicaps dont souffrent les personnes âgées. 

Selfie.jpg

Le soutien d’une équipe d’étudiants de Sup de Co

En fait ce projet se réalise grâce à l’aide d’Alexis, Coline, Gabin, Jamila, Kelly, Oumaima, Simon et Xabi, une équipe d’étudiants. Leur porte-parole Jamila décrit précisément cette action inscrite P1260691(1).JPGdans le Projet Prométhée* de Sup de Co et réalisée par des groupes d’étudiants constitués par tirage au sort. « Ne pas se connaître représente une réelle difficulté pour travailler ensemble, souligne Jamila, mais c’est aussi un vrai challenge pour un projet collectif, et une démarche formatrice en terme de cohésion ».

Et pourquoi avoir opté pour ce projet d’organisation de vacances ? « Le choix s’est fait facilement du fait de la dimension humaine d’un projet social concret pour des femmes et des hommes d’une génération que nous connaissons peu ou pas du tout ». L’aide de Cécile Charles leur a été essentielle pour le construire. Après le premier contact et la visite de l’Ehpad, est venu le temps des rencontres et des échanges. Et puis les discussions se sont faites plus légères, jusqu’à rire ensemble. Pour Jamila : « Ces liens intergénérationnels qui se sont tissés ont d’autant plus de sens que nous avons travaillé ensemble ». Ce fut ainsi le cas pour la réalisation de Monsieur et Madame carnaval construits avec les enfants du centre de loisirs.

En partant ce mardi tous rêvaient déjà au programme de leurs vacances et entre autres aux visites du musée du fruit confit, des carrières d’ocre ou encore d’un moulin à huiler…

* Le projet Prométhée de Sup de CO se fait au service d’associations citoyennes de Montpellier.

 

Les commentaires sont fermés.