UA-71725595-1 UA-71725595-1

05/06/2014

Malbosc – Mohed Altrad rencontre des lycéens de SES de Jean Monnet

C’est un événement pour les élèves de Sciences économiques et sociales de Jean Monnet ce mardi : ils rencontrent Mohed Altrad, dirigeant d’une multinationale du secteur du bâtiment, propriétaire du Montpellier Hérault Rugby et écrivain*. Seul sur la scène de la Géode, il va leur consacrer de son temps 3 heures durant. L’auditoire est particulièrement attentif à son histoire qu’il déroule d’une voix tranquille, sereine, alors même que son parcours est hors du commun.

ALTRAD2.jpg

Né en Syrie dans une tribu nomade, il n’est scolarisé que tardivement, mais il réussit cependant à obtenir le bac. Il rejoint ensuite la France où il entreprend des études supérieures. Devenu docteur en informatique, il travaille comme ingénieur chez Alcatel puis chez Thomson et enchaîne avec une mission de 4 ans. à Abud-Dhabi. Après cette présentation succincte, Mohed Altrad laisse la parole aux jeunes lycéens qui l’interrogent entre autres sur l’origine de créationdu groupe Altrad à partir de l’achat d’une PME d’échafaudage et son développement multinational, son investissement dans le MHR… Un questionnement auquel il répond toujours très précisément. Organisée à l’initiative des professeurs de SES, ces échanges « permettent aux élèves d’aborder d’un point de vue pratique les notions sociologiques et économiques qu’ils étudient ».

ALTRAD3.jpg

 

Dirigeant d’une multinationale, il leur consacre 3 heures de son temps.

Mohed MOHED1.JPGAltrad est ensuite questionné sur son vécu du racisme auquel il a bien évidemment été confronté tout d’abord dans son pays d’origine en tant que nomade puis en France. Il y répond par une métaphore : « Avant c’était un peu comme si j’étais à la porte d’entrée d’une salle de cinéma, aujourd’hui j’ai payé mont ticket et je suis avec les autres à l’intérieur ». Mais il reste discret sur le prix de ce ticket obtenu par un parcours hors norme à force de travail.

Interrogé sur le pourquoi de l’attention qu’il porte aux élèves et du temps qu’il leur consacre, il confie : « Pour moi, au regard de mon parcours de vie, c’est simplement un devoir ».

*Mohed Altrad est l’auteur de romans et d’essais dont « Badawi », Actes Sud, une fiction inspirée de son parcours qui met en évidence le rôle de l’école dans son ascension sociale.

Les commentaires sont fermés.