UA-71725595-1 UA-71725595-1
Accueil Montpellier Malbosc Euromédecine | Tous les blogs de Montpellier | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


15/04/2014

Lycée Jean Monnet : échange franco-allemand sous le signe des expressions imagées

Les germanistes de Jean Monnet accueillent dix jours durant des lycéens d’Heidelberg. Si les Français utilisent l’expression « Être au bout du tunnel », les Allemands le disent à leur façon : « Être de l’autre côté de la montagne » ; ou encore « Ne pas mettre tous les œufs dans le même panier » devient en allemand « Ne pas miser tout sur une seule carte" ; « Tourner autour du pot » devient « Tourner autour de la bouillie chaude » ; et plus prosaïquement : « Ce n'est pas tes oignons » devient « Ce n'est pas ta bière »…. Autant d’images qui surprennent ou amusent et sur lesquelles les lycéens du Hölderlin Gymnasium et de Jean Monnet ont travaillé ensemble, réalisant pour chacune un mini roman photo.

Cette réflexion sur les expressions imagées de chaque langue et leur représentation artistique est l’axe du projet pédagogique de cet échange. Au-delà du plaisir et du bonheur de ce travail de création collective, il participe à ce que cette rencontre soit encore plus authentique, et les élèves s’y impliquent davantage bien volontiers. Ainsi les Montpelliérains ont-ils réalisé un remarquable carnet de voyages. Ils y ont croqué, non sans humour, des instantanés de leur séjour à Heildelberg.

Austausch 2014_04_02 Géode.JPG

L'accueil s'est fait dans la Géode du lycée

A Montpellier les retrouvailles avec leurs correspondants ont été chaleureuses. Dix jours Heildelberg,Montpellier,Gerhardt Stenger, "Diderot le combattant de la liberté",durant ils ont partagé la vie familiale, et les cours du lycée avec leurs enseignants et accompagnateurs allemands et français : Beate Heinrich, Marlene Buselmeier, Luc Andral, Hélène Romann, Rainer Wannicke, Annette Traub. Le programme leur fait aussi découvrir Montpellier et le musée Fabre ; Nîmes, ses arènes et la Maison Carrée…Deux événement ont d’autre part ponctué le programme : la réception à Maison de Heildelberg et une conférence de Gerhardt Stenger "Diderot le combattant de la liberté".

« Ce type d’échanges est un élément important tant pour les élèves que les enseignants, souligne Rainer Wannicke, professeur d’allemand. C’est en quelque sorte un moment de grâce, c’est la vraie vie que nous partageons. L’apprentissage de la langue se fait dans la réalité, et nos élèves ne sont plus les mêmes ! »

Les commentaires sont fermés.