UA-71725595-1 UA-71725595-1

26/10/2013

Aménagement de l’entrée de la ZAC : une réunion de concertation qui promet !

D’évidence la réunion publique de concertation sur l’aménagement de l’entrée de la ZAC était nécessaire, voire indispensable. Deux heures durant, Michaël Delafosse, adjoint à l'urbanisme et PETMreunionpublique.jpgPhilippe Thinès, adjoint à la qualité de l'espace public, ont présenté ce projet et en ont débattu avec le public pour répondre à ses préoccupations. Une assemblée d’une soixantaine de personnes où l’on dénombrait des commerçants, des résidents, une représentante de l’Ehpad, des parents d’élèves, des membres du comité de quartier…

La finalité de ce nouveau chantier est « d’achever les aménagements de l’entrée du quartier Malbosc, d’offrir avec le bureau de Poste un service public complémentaire aux habitants du quartier mais également aux riverains et entreprises du secteur et de permettre l’accueil du marché de plein air dans de meilleures conditions ». Ce projet se traduira par un bâtiment de 334 m2 d’un étage pour la poste et d’une place pour le marché avec une ombrière. 

L’expression d’une exaspération face aux nuisances 

Cet aménagement d’un endroit particulièrement névralgique du quartier a évidemment suscité nombre d’interrogations concernant les nuisances du chantier, la circulation, le stationnement, l’accessibilité, la nécessité de disposer de toilettes publiques et enfin l’aménagement de la place du marché. Les élus y ont répondu précisément La circulation pourrait être améliorée par des sens uniques sur 2 portions de rues, et le stationnement facilité par une réglementation autour de la place centrale Tous deux ont insisté sur leur volonté de concertation, en précisant cependant les limites du possible.

P1210557.JPG

Les participants ont exprimé  leur doéances, bien nombreuses !

Invités par les élus à s’exprimer sur la vie au quotidien dans le quartier, au-delà de cette place centrale, les participants ont donné libre cours à leurs questions, récriminations et réclamations. Ont ainsi été évoqués, entre autres, la sécurité, la non-verbalisation, la propreté, les loisirs des jeunes, le bruit, les nuisances subies en bordure du parc… Le ton et les échanges qui se sont faits plus vifs ont révélé une réelle exaspération. Michaël Delafosse et Philippe Thinès ont pris note de tous ces problèmes, donnant parfois des éléments de réponse comme celle de mettre en place un système de vidéo verbalisation. Concernant le problème d’insécurité des habitations près du parc, ils ont pris l’engagement d’une concertation rapide afin de prendre des mesures pour y remédier rapidement.

Les commentaires sont fermés.