UA-71725595-1 UA-71725595-1
Accueil Montpellier Malbosc Euromédecine | Tous les blogs de Montpellier | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


19/04/2013

Malbosc – Passionné de l'art de la rocaille Jo Navarro enseigne cet art modeste aujourd’hui disparu

Après un essor au 18e siècle, l’art de la rocaille a aujourd’hui disparu. Animateur des jardins-écoles, Georges Navarro se passionne aussi pour l’art de la rocaille depuis bientôt 20 ans. « Cet art rustique vient du savoir faire des artisans maçons qui l’utilisaient pour créer des décorations et ornements de jardins avec l’arrivée en 1850 du ciment artificiel de Portland » 

P1190107.JPG

Une croix celtique, l'une des dernières oeuvres de Jo

Originaire de Lodève, Georges a eu la chance d’y rencontrer un artisan maçon qui pratiquait cet art à sa manière Francesco Diaz. Comme beaucoup de ses compagnons de métier Francesco utilisait son savoir faire pour réaliser jardinières, barbecues ou animaux pour les jardins de ses clients dont il bâtissait les maisons. Puis au fil du temps il a réalisé nombre de sculptures. « Ses créations m’ont vraiment émerveillé et cette rencontre a renforcé mon envie de m’investir dans ce domaine »  confie Jo Navarro.

P1190103.JPGJo qui a poursuivi sa quête d’information sur l’art de la rocaille est intarissable sur le sujet. Largement utilisée lors des expositions universelles, la rocaille a connu un essor remarquable. Les jardins des Buttes Chaumont (1866) en est un exemple des plus emblématiques, mais il sera beaucoup utilisé pour l’aménagement des jardins : rochers, grottes, bassins et ponts aux apparences de faux bois…

Jo s’informe mais apprend aussi en effectuant des stages auprès de rares professionnels. Et puis il expérimente et crée des bancs, tables et chaises en ciment ferraillé imitation bois qui viennent meubler les jardins. Les fleurs et arbustifs trouvent place dans des jardinières originales et uniques. « Le mortier dont ils sont faits est "vivant" ; il "respire", patine et évolue naturellement dans le temps ; ainsi les ouvrages en faux bois de même qu'en fausses pierres se fondent de plus en plus dans la nature ».

ROCP1190116.jpg

Aujourd’hui il propose des cours pour le plaisir de découvrir, et d’apprendre l’art de la rocaille. « A leur terme chacun part avec son œuvre pour agrémenter sa terrasse ou jardin ».

Contact 04 67 42 91 02 et http://biojartdin.blogspot.fr/

ROCP1190097.jpg

   Le jardin familial de Malbosc parsemé des oeuvres de JO

              P1190098.JPG                          P1190099.JPG

      

Les commentaires sont fermés.