UA-71725595-1 UA-71725595-1

20/11/2012

Euromédecine – Un stage d’activités physiques adaptées de pleine nature

« C’était sympa la randonnée, j’ai pris de belles photos, je garderai un bon souvenir de cette journée randonnée avec Ingrid et Laetitia ». Au terme d’une marche de 9 km dans les collines d’Octon, un petit village situé sur les bords du lac du Salagou, ces propos d’Alfred traduisent le sentiment général de l’ensemble des randonneurs. Un groupe qui était constitué de résidents de la Plateforme Wallon-Lainé (APSH34) ainsi que des patients de l’Unité psychiatrique de soins en réadaptation de la clinique St Clément en stage d’activités physiques adaptées (APA) de pleine nature de 3 jours.

RandoWL.JPG

Un stage sportif pour prendre la mesure de ses ses capacités

Ensemble avec leurs professeurs d’APA et de 2 éducateurs sportifs de la Mairie de Montpellier, patients et résidents ont marché ensemble près de 9 kilomètres , sous un soleil radieux. Ils ont ainsi découvert la diversité de la végétation. Essentiellement peuplée de chênes verts et de chênes blancs mais aussi de châtaigniers, d’oliviers, de figuiers ou encore d’amandiers sauvages, elle offrait une palette de couleurs ou les rouges et jaunes, l’ocre et le roux des feuilles épousaient les verts des conifères, une multitude de couleurs qui en faisait un véritable tableau naturel.

Après avoir emprunté des chemins boisés ils ont débouché sur la plaine dédiée autrefois à l’élevage et aux cultures, puis, du côté du lac du Salagou, ils ont découvert ce paysage rouge hors du commun, fait de « Ruffes » roches formées par la combinaison de sédiments argileux et d'oxydes de fer. Un repas tiré du sac dans les jardins de l’Église Notre Dame de Roubignac, église romane du XIIe siècle, leur a ensuite permis à d’échanger et de partager un moment convivial. Et puis au lendemain de cette rando, les stagiaires ont expérimenté le tir à l’arc, la marche d’orientation puis l’escalade.

Ce stage, effectué fin octobre, avait pour objectif d’inscrire des patients et des résidents des deux établissements dans un projet socioculturel et sportif commun. Il offrait à tous l’opportunité de partager un moment de vie agréable, et à chacun de prendre la mesure de ses capacités dans la pratique de nouvelles activités physiques et dans sa rencontre avec l’autre.

Les commentaires sont fermés.