UA-71725595-1 UA-71725595-1

30/09/2012

Malbosc – « Mettez en scène votre quartier », l’invitation originale faite aux Malbosciens de participer à un atelier d’écriture video

« Mettez en scène votre quartier », telle est l’invitation faite aux Malbosciens par l’association *Développement Solidarité Durable dans le cadre des activités de la ATELIERecriture.jpgMaison pour Tous. « Ce travail se décline en 3 étapes : un atelier d’échange et d’écriture du scénario puis la définition du script et un travail sur le rôle des acteurs, et enfin l’interprétation en vidéo », précise Stéphane Canet qui conduit ce projet.

Jusqu’à présent 4 personnes se sont manifestées. Le souhait est que le groupe s’étoffe encore pour participer à cette aventure. Quelques pistes ont déjà été évoquées lors des premières rencontres. « Dans une première phase nous allons nous attacher à imaginer un scénario créatif en partant notamment de l’historique du quartier, en y intégrant les modes de vie et la perception du quartier de chacun. Ce qui permettra de dégager un fil conducteur et à terme d’a d’avoir une vision globale ». Ce travail s’effectuera dans une démarche d’échanges, où la parole sera libre. Les co-auteurs écriront ensemble le scénario ce qui permettra ainsi à chacun de se l’approprier. Il pourra se traduire par des supports artistiques et multimédias : théâtre, exposition, reportage, vidéo, BD, musique…

Valérie y a souscrit bien volontiers : « parce qu’il est novateur et que l’écriture m’intéresse. Et puis je crois qu’il peut créer du lien et donc contribuer au bien être individuel et collectif ».

Pour en savoir davantage sur cette démarche. Vous pouvez participer gratuitement à la séance de travail du jeudi 27 septembre de 18 h à 20 h ou rencontrer Stéphane Canet lors de la fête de la MPT du samedi 29 septembre à la MPT Rosa Lee Parks, Tram ligne 1 station Malbosc. Renseignements et inscription au 04 34 40 76 87 ou www.dsd-asso.com

Association Développement Solidaire et Durable (DSD) a pour objet de développer des projets collectifs, collaboratifs et participatifs autour du développement solidaire et durable pour « Construire ensemble l'avenir de chacun, partager les valeurs de l'écologie, la solidarité et l'entraide économique ». Contact : 04 34 40 76 87 ou 06 72 22 50 03 ; ou www.dsd-asso.com

28/09/2012

Malbosc – Dernière nouvelle : le mauvais temps annoncé entraîne l’annulation de La Fête de rentrée de la Maison pour Tous programmée ce samedi 29 septembre.

La décision d’annuler cette Fête de rentrée n’a été facile d’autant que toutes les associations s’étaient mobilisées pour présenter le programme d’activités de la saison. Hélas les bulletins météo ne laissaient espérer aucune éclaircie pour le samedi après-midi.

 Il est toujours possible de prendre connaissance du programme en consultant le guide des activités des Maisons pour Tous

GUIDEMPT.jpg

Télécharger le guide des activités 2012-2013 (pdf)

 

27/09/2012

Malbosc – Le verger et le potager partagés suscitent l’intérêt de nouveaux jardiniers

Le cercle des 30 jardiniers bénévoles du jardin partagé de Malbosc s’est considérablement élargi de 11 nouveaux membres ce samedi 22 septembre où l’association fêtait l’automne.malbosc,jardin partagé,cmai

A cette occasion l’association C’Mai proposait des visites et des animations et présentait l’historique, l’esprit du projet et les réalisations. « Le public a pu ainsi mesurer le travail engagé comme les ateliers de plantes sauvages et de gestion d’eau, avec un herbier qui prend forme et le beau travail collectif pour concevoir et creuser une baissière sur courbe de niveau au milieu du nouveau verger. Son but: freiner et stocker les eaux de pluie, protéger les buttes des groupes scolaires des ruissèlements importants, le terrain est pentu, et créer une nouvelle surface pour les cultures  sur la petite butte ». A ces initiatives s’ajoutent le soin des arbres, le désherbage, la “sculpture” du lieu, la culture sur butte, les jardins thématiques, les associations des plants, le verger rustique. Le travail ne manquera guère à la quarantaine de jardiniers d’aujourd’hui !

Séduite par ce projet, Chantal, une Malboscienne, y apporte son concours depuis le mois de janvier. « J’ai connu cette initiative grâce à l’atelier qu’a fait mon fils à l’école maternelle. J’ai eu vraiment un coup de cour pour ce travail collectif d’un jardin partagé et cogéré qui appelle au respect de la biodiversité ». Lors de la pause méridienne l’ensemble des jardiniers se sont retrouvés pour un pique-nique partagé (évidemment) et programmer les différents chantiers qui auront lieu tous les mois, chaque 1er et 3e dimanche et chaque 2e et 4e samedi.

Le jardin partagé de Malbosc s’inscrit dans le cadre du programme Main Verte de la ville de Montpellier, avec plusieurs partenaires : le Service des  Espaces Verts, la Maison pour Tous Rosa Lee Parks, les associations C’Mai, le Passe Muraille, et le Comité de Quartier Malbosc Bouge. Cet espace de 2300 m2 est préservé dans son état naturel dans le parc Malbosc. Plus de 70 arbres fruitiers enrichissent le lieu: pommiers, poiriers, pêchers, amandiers, noisetiers, cerisiers, kakis, figuiers, pruniers, muriers, et abricotiers.

Plus d’infos contact Kris French, Présidente, C’Mai : 06.82.07.70.93 ou verpopa.montpellier@gmail.com ou verger.cmai@gmail.com. Prochains rendez-vous jeudi 27 septembre à 19 h à la Maison Pour Tous Rosa Lee Parks, discussion sur les semis d’automne.

malbosc,jardin partagé,cmai      malbosc,jardin partagé,cmai     malbosc,jardin partagé,cmai 

11:28 Publié dans Actualités, Associations, Nature/Environnement | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : malbosc, jardin partagé, cmai | | | |

26/09/2012

Malbosc – L’initiative associative révèle le patrimoine caché de l’aqueduc Saint Clément

« Si l'aqueduc m’était conté : parties méconnues et fonctionnement de l'Aqueduc du 18e siècle », cette initiative, la première du genre aux journées du patrimoine, a rencontré un bon écho. Plus d’une trentaine de personnes était déjà au premier rendez-vous au Domaine d’Ô ce samedi matin pour une balade du château d’Ô à Alco.

P1170137.JPG

Ce circuit découverte était commenté par François Gaubert, Jean-Pierre Fredouille et Jo Pascal de l’association CEVEN. Après une présentation de l’ensemble de l’ouvrage réalisé par Henri Pitot de 1752 à 1765 pour alimenter en eau la ville de Montpellier, le groupe a suivi le tracé de l’aqueduc de la rue Saint Priest au Domaine d’Ô puis jusqu’à l’avenue des Moulins. Ce tracé est jalonné de bornes, ponctué de regards et comporte au Domaine d’Ô une cheminée d’aération. Outre les explications techniques sur ce remarquable ouvrage hydraulique, François Gaubert a donné quelques éléments sur le plan économique et politique, soulignant les intérêts de cette réalisation  pour le Montpellier d’hier et … d’aujourd’hui. De quoi mettre en appétit tous ceux qui ont envie d’en savoir davantage, le temps d’une balade ne s’y prête pas, alors peut-être qu’une conférence répondrait à cette attente ?

Cette initiative associative offrait une belle opportunité de découvrir dans sa globalité un patrimoine encore trop méconnu. Heureusement un sentier piétonnier devrait permettre, à terme, de suivre le tracé de l’aqueduc sur ses 14 km.

NB. Ces 5 visites guidées sur 3 itinéraires diiférents étaient organisées par les associations CEVEN (Comité pour l'Environnement Urbain et la Nature), Lez-Environnement et Non au béton. 

P1170120.JPG    P1170132.JPG  P1170145.JPG 

25/09/2012

Malbosc – « Instants Birmans » l'exposition du reporter-photographe Etienne Perra révèle le quotidien d’un pays

Lors du vernissage des « Instants Birmans » ce dernier vendredi, Etienne Perra, plutôt que de prononcer un discours, a délibérément choisi de converser, d’échanger avec les uns et les autres sur ce voyage en Birmanie. Il leur a ainsi présenté une sélection de photos en noir et blanc qui révèlent tout simplement le quotidien de la vie.

P1170089.JPGToutes ses photos de Birmanie relèvent de cette pratique, et l’une d’entre elles est emblématique de ce qu’il veut donner à voir. Il le souligne d’ailleurs dans un texte de son carnet de voyages : « Le destin d’une femme girafe ». Auprès du lac Inlé en particulier, elles travaillent dans des boutiques d’artisanat. « Mais vous réalisez vite que cette image de la tisseuse à l’ouvrage, n’est qu’une mise en scène pour touristes. On ne peut alors ignorer la réalité. Ces femmes, qui viennent d’une toute autre région, ne sont ici que pour vendre leur image ».

20111128100404-5122be30-310x150[1].jpg

Aujourd’hui Etienne Perra est reporter-photographe à Montpellier. Après avoir été, une décennie durant, chargé d’affaires dans une entreprise nationale de l’énergie, il a fait le choix de se reconvertir et de faire de sa passion de la photo son métier. « J’ai travaillé un temps sur l’actualité politique Française pour une agence de presse nationale. Je propose désormais mes services aux entreprises et aux particuliers ».Un voyage au Népal puis un autre au Cambodge ont précédé celui de la Birmanie. Etienne a déjà sa prochaine destination en tête : ce sera l’Inde du Nord.

P1170079.JPG

« Instants Birmans » exposition photos d’Etienne Perra. jusqu’au vendredi 28 septembre Maison pour tous Rosa-Lee Parks. Station Malbosc, tram ligne 1.

Etienne Perra décline son carnet de voyage sur son site à la rubrique voyages http://www.epphoto.fr

Birmanie04[1].jpg

Birmanie12[1].jpg

Birmanie03[1].jpg

20111128100411-94389cbb[1].jpg

 

09:40 Publié dans Actualités, Maison pour tous, Photos/Dessins, Traditions | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

21/09/2012

Malbosc – Les riverains dénoncent les nuisances, insécurité et bruits, de la rue Aglaë Adanson qui traverse le parc. Les élus de la ville leur répondent par un grand silence !

Nombre de courriers, recommandés et courriels, de l'association des usagers et riverains du parc Malbosc, adressés à Mme le Maire, à des élus de la ville et à la conseillère générale, restent aujourd’hui sans réponse. Dans le même temps la ville continue à reprendre en boucle les propos de promotion de la ZAC : « Le parc de Malbosc est un poumon vert exemplaire de 30 ha, lieu d’expression d’une nouvelle forme d’aménagement respectueuse du contexte et des dynamiques écologiques». Des propos pour le moins décalés par rapport à l’appréciation de l’association des riverains.

« En plus du mépris et du déni que nous opposent nos élus, c'est leur incapacité à faire PierreGarcia.jpgrespecter le code de la route et assurer un minimum de sécurité dans le Parc qui nous scandalisent, souligne Pierre Garcia. Nous leur demandons tout simplement de respecter leurs engagements ». Il n’a cessé de les alerter sur les portiques ouverts en permanence ; le trafic routier intense et encore aujourd'hui à vive allure malgré la présence de ralentisseurs ; la circulation des motos et scooters à longueur de journée sur le trottoir longeant la voie forestière…

La demande de l’association porte sur 2 points : « Dans un premier temps et sans délai faire respecter la sécurité des usagers du Parc en interdisant tout circulation sur le trottoir longeant la « voie forestière » ; dans un deuxième temps, interdire complètement toute circulation sur cette voie en fermant définitivement les deux portails d’accès pour respecter la volonté des usagers en redonnant à cette voie, son statut initial de « voie forestière » réservée aux piétons et cyclistes ou aux seuls usages ponctuels des services techniques et de secours ».

Reste une interrogation, les élus retrouveront-ils la plume ou la parole pour y répondre ?

Voieforestiere2.jpg

Des portiques ouverts en permanence

A propos d'un commentaire

« Dommage de ne pas donner une information complète aux lecteurs du Midi Libre, l'article étant à charge sans avoir vérifié les propos du représentant de l’association des riverains et usagers du parc Malbosc».

Ce commentaire d’un élu de la ville suite à l’article publié par Midi Libre le samedi 15 septembre appelle quelques précisions qui valident les propos de l’association.

Le texte de l'article pouvait prêter à confusion car il y a 2 éléments à prendre en compte : d’une part les portails qui doivent interdire toute circulation de véhicules les nuits et le dimanche dans le parc ; et d’autre part les portiques qui limitent l’accès des camions d’une certaine hauteur.

L’association reconnaît que: « Les deux portails sont bien fermés tous les soirs et le dimanche mais à des heures un peu aléatoires… ». Quant aux portiques « Ceux-ci  ne sont pas fonctionnels, les camions les forcent  et  passent en nombre depuis plusieurs mois. »

Par ailleurs l’association confirme: « La seule et unique réponse à nos courriers date du 29 juillet 2009 ; depuis, nos 9 courriers et mails suivants sont restés sans réponse ».

NB. Tout récemment, l’association a été informée par la ville de la commande de nouveaux portiques.

18/09/2012

Malbosc-Le vide-garages du quartier : Une belle expérience à renouveler"

« Très bonne initiative, merci aux organisateurs. A refaire avec plus de pub. C’est super !... ». Alors qu’elle passait d’un étal à l’autre pour recueillir les appréciations de chacun, Yvette Seghieri, vice présidente du comité de quartier n’en revenait pas : « Je ne recueille que des compliments ! »

1videgarages.jpg

D’évidence ce *vide-garages a connu un beau succès d’audience tant auprès des exposants, les 75 espaces étaient réservés, qu’auprès des visiteurs. Le niveau de transactions, apparemment nombreuses, a permis à chacun d’y trouver son bonheur.

A l’aune de ce succès et de ces appréciations, les bénévoles du comité de quartier pensent à renouveler cette manifestation éminemment populaire. Ce pourrait être en début d’année, au lendemain des étrennes, ou alors aux beaux jours du printemps.

*Vide-garages, petit clin d’œil aux difficultés récurrentes de stationnement à Malbosc où, dit-on, les garages seraient davantage des espaces de stockage que d’accueil des véhicules.