UA-71725595-1 UA-71725595-1

16/06/2012

Malbosc – Manifestation pour obtenir la régularisation d’une famille arménienne

« Mkritch ,Astrik, Moves et Ani, vous resterez avec nous à Montpellier ! ». Affichés au-dessus de la pétition, ces quelques mots donnent tout le sens de la manifestation organisée par les parents solidaires du quartier Malbosc et le Réseau Education Sans

P1160138.JPG

Jérôme Medeville, accompagné du père des enfants

Carine Gourmaud, parente d’élève, rappelle brièvement la situation de précarité de la famille d’origine arménienne Manoukyan-Nercesyan, en France depuis 3 ans et menacée d'expulsion du territoire. « Pourtant, souligne-t-elle, cette famille a tout fait pour s'intégrer dans notre pays, malgré une situation plus que difficile, des conditions de vies compliquées liées à l'incertitude permanente concernant l'hébergement. Les 2 enfants de 3 et 9 ans sont coûte que coûte à l'école, ont fait d'énormes progrès de langage et commencent à s'épanouir au sein de leurs classes…».

P1160145.JPG

Des parents et des enseignants, affichant solidarité et compassion, s’étaient déjà mobilisés le 21 octobre 2011 pour annuler la décision de reconduite à la frontière qui menaçait cette famille. Aujourd’hui, ils refusent l'idée de voir ces enfants quitter l’école. Ils souhaitent obtenir des autorités compétentes une régularisation rapide de la situation de cette famille très impliquée dans la vie de l'école Marguerite Yourcenar. « Nous voulons croire en la solidarité des gens et nous espérons voir arriver la promesse d'embauche qui fait défaut dans le dossier d’Astrik, qui a une une formation en archéologie et parle 4 langues ».

La mobilisation est toujours forte, une délégation se rendra au plus tôt en Préfecture pour faire avancer le dossier de régularisation et faire en sorte « qu’il n’y ait pas 2 chaises vides à la rentrée ». 

Les commentaires sont fermés.