UA-71725595-1 UA-71725595-1
Accueil Montpellier Malbosc Euromédecine | Tous les blogs de Montpellier | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


09/03/2012

Euromédecine – Favoriser l’insertion professionnelle et sociale de personnes souffrant de handicap psychique

L’inauguration du Service de coordination des parcours d’insertion professionnelle et sociale de personnes souffrant de handicap psychique a eu lieu ce vendredi à la plateforme Wallon-Lainé de l’APSH34. Elle rassemblé des usagers, l’ensemble des partenaires* qui ont pris l’initiative de ce nouveau service et les institutions qui l’ont soutenue.

Ce service concrétise l’engagement des partenaires à « une complémentarité d’actions pour œuvrer sur le bassin d’emploi de Montpellier ». Les partenaires s’inscrivent dans ce processus avec la volonté de mettre en cohérence leurs ressources et compétences « pour promouvoir l’accès à l’emploi chaque fois que c’est possible, mais aussi envisager d’autres solutions ou étapes en fonction de la situation de chaque personne ».

Line Roméro, présidente de l’APSH34, a rappelé cet engagement de son association il y a 35 ans. « A l’époque, la seule réponse était celle du soin et ce n’était pas un mince défi que de soutenir la sortie de l’hôpital et de mettre en place un accompagnement social permettant de vivre dans la cité. Nous étions des précurseurs, des initiateurs et avons œuvré en pensant que notre action participait à l’évolution des réponses à construire ». Depuis la reconnaissance de la notion de « handicap psychique » a permis de consolider cette action. La Plateforme Henri Wallon - Tony Lainé offre ainsi un dispositif médico-social complet, adapté aux spécificités des besoins.

P1130789.JPG

Charles Foxonnet : "Il n’y a pas pire que la souffrance psychique".

Cependant certaines personnes, présentant souvent des problématiques plus importantes, ne parviennent pas à s’insérer professionnellement. « Leur parcours d’insertion s’avère parfois chaotique comme si elles étaient confrontées à un véritable labyrinthe du fait de sa discontinuité ou des cloisonnements institutionnels, a souligné Charles Foxonnet. Il n’y a pas pire que la souffrance psychique et la stigmatisation de ce handicap dans la société d’aujourd’hui l’accroit considérablement. Du fait de leur vulnérabilité, un accompagnement spécifique est indispensable pour faciliter leur démarche ».

Et déjà les premiers résultats (lire ci-dessous) de cette expérimentation s’avèrent positifs tant pour les usagers que pour les différents partenaires.

*Le CHU de Montpellier, APSH 34, Janus 34, CAP Emploi, Pôle Emploi, Maison des personnes handicapées de l’Hérault, Unités de soins et de réadaptation et l’Agence régionale de santé Languedoc Roussillon sont partenaires de cette initiative qui est soutenue par la Fondation de France, la Région Languedoc Roussillon et l’Etat

Commentaires

Le seul probleme qu'il existe si vous ne faite pas partie des structures concerné vous ne pouvez pas beneficier de l'aide que vous ecrivez dans votre Blog, et pour faire partie de ces structures que ceci sois le handicape mentale, ou le handicape physique, il faut etre au sein de la structure qui coute tres chere aux contribuables, mais ceci et un jeu du chat et du chien.

Écrit par : HEYWANG | 16/03/2012

Les commentaires sont fermés.