UA-71725595-1 UA-71725595-1

11/12/2011

Malbosc, Cévennes, Rebes, Alco. CEVEN agit pour préserver l’environnement, la nature et le patrimoine

 Si l’association CEVEN fait preuve de discrétion dans les médias, elle privilégie sa présence sur le terrain pour informer, proposer et agir. Il faut citer entre autres, l’implication de ses membres dans la concertation proposée par la Ville pour l’aménagement du parc Malbosc. Parallèlement ils ont proposé à Michaël Delafosse, adjoint à l’urbanisme, une rencontre sur le terrain pour échanger sur l’aménagement et la cohérence de la future ZAC du Coteau. A cette occasion ils ont présenté tous les intérêts d’un chemin piétonnier pour desservir des quartiers riverains et les établissements scolaires. 

2CEVENcoteau.JPG

François Gaubert, Jean-Pierre Fredouille et Joseph Pascal

sur le terrain avec Michaël Delafosse.

Plus tard ils ont arpenté le chemin de l’aqueduc Saint Clément du rond-point de la Lyre à l’avenue Hémingway en compagnie de l’adjoint à l’urbanisme et de Philippe Thinès, responsable des espaces verts. Une rencontre faite d’échanges pour apprécier les travaux réalisés par la ville qui ont été précédé du débroussaillage des bénévoles, et mesurer tout ce qui reste à faire. La valorisation l’aqueduc Saint Clément leur tient à cœur. Poor faire découvrir ce patrimoine trop méconnu, CEVEN a organisé en avril, avec un beau succès d’audience, une balade familiale commentée.

Un programme qui ne manque pas de cohérence

Autant dire que l’assemblée générale du 2 décembre avait du grain à moudre en matière de comptes-rendus des interventions mais aussi en terme de prospectives et d’objectifs. Quelques axes de travail lui ont ét proposées : veiller à compléter la bonne réalisation de Malbosc avec une liaison verte sur le plateau en direction des quartiers Cévennes et Alco ; poursuivre la réhabilitation du chemin de l’aqueduc ; veiller à l’aménagement du rond-point d’Alco (plantations, espaces verts)...

4CEVENcoteau.JPG

Sur le chemin de l'aqueduc Saint Clément,

près du rond-point de la Lyre.

Ces axes de travail rejoignent les objectifs plus généraux de CEVEN : « limiter l’usage de la voiture avec le tramway, le vélo, la course et la marche à pied ; mettre en valeur les paysages autour des grands collectifs résidentiels en favorisant les zones de transition vertes entre les différents type d’habitat ; relier ces zones vertes entre elles avec des parcours de santé et des chemins de grande ; s’impliquer en action citoyenne pour la propreté des espaces public et l’embellissement, demander l’application de la loi de Ségolène Royal sur la protection des paysages ». D’évidence ce programme ne manque pas de cohérence.

Les commentaires sont fermés.