UA-71725595-1 UA-71725595-1
Accueil Montpellier Malbosc Euromédecine | Tous les blogs de Montpellier | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


03/10/2011

Malbosc – Au cœur d’un quartier tout neuf, la maison de retraite inaugurée

« C’est un bel honneur que vous me faites » s’exclame Jean-François Theulier en coupant le ruban de l’inauguration accompagné d’Hélène Mandroux, maire de Montpellier, et de Monique Pétard, conseillère générale. Ce jeune septuagénaire vient d’intégrer il y a peu la maison de retraite et ne cache pas son bonheur d’y vivre. De plus, ce jeudi 22 septembre il y flotte un petit air de fête. Des résidents et leur famille, des salariés, des intervenants associatifs et les invités se pressent autour du buffet.

 Inoguruban1.JPG

 Auparavant, alors que s’égrène le fil des discours des représentants institutionnels, François Rio, président de Languedoc-Mutualité Union hospitalisation et hébergement,P1110488.JPG choisit de donner la parole à Marilyn Varraut. « Cela fait 16 ans que je suis aide-soignante en gériatrie et je ne lasse pas d’exercer cette profession… ». Dans son témoignage* elle décrit très précisément son travail au quotidien : la toilette, les échanges, la mise en place des protocoles, la fin de vie, sans éluder les difficultés, le manque de temps, de personnel…

Cette relation du quotidien illustre et donne plus de force aux propos des institutionnels. François Rio insiste lui sur « La volonté du groupe Languedoc-Mutualité de tout faire pour l’accès égalitaires de tous aux soins, face à une médecine à deux vitesses ».

 MAXhermet.jpgMax Hermet, président du Groupe Languedoc Mutualité, souligne ses préoccupations : « Nous devons être vigilantsafin :d’offrir une offre de qualité au plus grand nombre. Et ce d’autant que le gouvernement propose de priver de protection sociale certains des plus fragiles, au moment où ils sont les plus exposés. »

Hélène Mandroux et Monique Pétard dénoncent ce désengagement de l’Etat et la volonté de la ville et du Conseil Général d’agir au mieux dans ce secteur

 EHPAD de Malbosc. Etablissement privé mutualiste de Languedoc Mutualité. Sa capacité d’accueil est de 56 résidents valides, semi-valides et dépendants dont 5 places pour un accueil temporaire. Par ailleurs 14 places sont dédiées à l’accueil de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Contact. 345, avenue de Fès, tel 04 99 63 72 32.

www.languedoc-mutualite.fr


Marilyn Varraut aide-soignante en gériatrie

MYriam2.JPGMarylin explique ici les raisons du choix de son métier, son arrivée récente à la maison de retraite de Malbosc, décrit par le menu son travail au quotidien, souligne l’importance de la relation avec les familles.

Aide soignante un métier choisi. Cela fait 16 ans que je suis aide soignante en gériatrie et je ne me lasse pas d’exercer cette profession Il y a 17 ans j’ai entrepris le diplôme d’infirmière. En participant aux différents stages de la formation, j’ai découvert la profession d’aide soignante : le contact humain, la relation avec le patient, et ce que peut apporter une soignante à la personne malade. J’ai alors arrêté mes études d’infirmières pour être aide-soignante.

L’aide soignante exerce son activité sous la responsabilité de l’infirmière. Elle réalise des soins liés aux fonctions d’entretien et de continuité de la vie visant à compenser partiellement ou totalement un manque ou une diminution d’autonomie de la personne. Son rôle s’inscrit dans une approche globale de la personne soignée et prend en compte la dimension relationnelle des soins. L’aide soignante accompagne cette personne dans les activités de sa vie quotidienne, elle contribue à son bien-être et à lui faire retrouver, dans la mesure du possible son autonomie.

Le travail au quotidien d’une aide soignante. Le temps que le soignant passe avec la personne âgée lui permet d’échanger, d’observer ce qui ne va pas au niveau psychique ou au niveau médical. J’apprends plein de choses sur sa vie, les problèmes qu’elle peut rencontrer (financiers, familiaux…). Cela me permet de juger de l’autonomie de la personne et me donne des indications pour mettre en place des protocoles de soins appropriés avec l’aide de l’équipe soignante.

Toutefois nous savons que la gériatrie est un milieu très difficile où tout n’est pas rose. Malheureusement la réalité du manque de personnel fait que le soignant n’arrive plus à faire son travail dans de bonnes conditions. Le temps de disponibilité à la personne âgée se restreint et elle en souffre. Mais il y a heureusement le moment du repas, assez convivial qui nous offre, à l’un et à l’autre, un moment de détente et de discussion appréciable.

La relation avec les familles. Les familles nous « confient » leurs parents et nous font confiance. Elles méconnaissent pour partie notre métier, et nous demandent parfois  des services qui ne sont pas de notre rôle. Elles n’ont pas toujours conscience du manque de personnel et attendent beaucoup de l’aide soignant qui lui ne peut être disponible en permanence. Cela crée parfois des tensions…

L’EHPAD, une deuxième famille. Il y a un an, ma famille et moi avons décidé de déménager sur Montpellier. Je suis Dijonnaise et le climat nous plaisait. J’ai alors quitté l’EHPAD où je travaillais depuis 15 ans avec l’impression de me séparer d’une deuxième famille car j’avais noué des liens forts avec mes collègues de travail et des familles. Aujourd’hui, 13 mois plus tard et malgré les 500 km qui nous séparent, je garde encore des contacts. Quand je suis arrivée à Malbosc, je découvrais une nouvelle maison, un nouvel emploi, en fait j’étais dans la même situation que les résidents qui entraient dans cette résidence. Mon adaptation s’est bien passée, ce qui n’est pas forcément le cas pour certains résidents.

Pourquoi j’aime ce métier. Certes la profession d’aide soignante est très difficile, très accaparante mais quel défi d’accompagner la personne âgée dans ses besoins et sa dépendance. Le recueil de vie que je tiens jusqu’à la fin m’apprend à comprendre la vie de la personne âgée que j’accompagne. Et puis un seul sourire peut parfois illuminer toute leur journée qui leur parait parfois si triste, si monotone.

P1110499.JPGP1110513.JPG

 

 

 

 

 

 

P1110525.JPGP1110463.JPG

Les commentaires sont fermés.