UA-71725595-1 UA-71725595-1

26/02/2011

Malbosc – Accident mortel au carrefour de l’entrée principale

Une femme a été renversée par un camion de chantier ce mardi 22 février vers 11 h à l’entrée principale de Malbosc. Au sortir du Simply Market elle s’était engagée sur le passage piéton pour prendre le tramway et rejoindre ainsi sa résidence avenue des Moulins.Après avoir constaté le décès de cette femme de 52 ans, la gendarmerie a procédé au constat d’usage et entendu le chauffeur routier. L’enlèvement du corps a été effectué par les services des Pompes Funèbres.

P1070555.JPG

L’émotion était grande mais pleine de retenue parmi l’assistance de riverains et d’usagers de Malbosc. Ce qui n’empêchait pas cependant nombre d’entre eux de souligner les dangers de l’organisation de ce carrefour. Les porte-paroles d’associations, Comité de Quartier Malbosc Bouge et l’Association des riverains et usagers du parc, ont d’ailleurs depuis longtemps alerté et la SERM (qui a en charge cette ZAC) et les Services de la Ville de Montpellier.

P1070639.JPG

25/02/2011

Malbosc - Dépannage minute et conseils informatique

Rendez vous ce vendredi 25 février à ma Maison pour Tous Rosa Lee Parks 17 h. Un problème avec vos équipements informatique ou besoin d’un conseil ? L’équipe informatique du Comité de Quartier est là pour y répondre ! Des techniciens bénévoles essaieront répondront à vos questions et de remédiront à vos différents petits problèmes informatiques. Pour les problèmes pus importants, ils feront un diagnostic rapide et, si vous le souhaitez, vous conseilleront un prestataire informatique.

Pratique. Venir avec le matériel défectueux ou qui cause problème. Pour les ordinateurs fixes, merci d’apporter uniquement l’unité centrale. Les techniciens auront sur place les accessoires nécessaires pour l’utiliser. Si vous souhaitez des conseils, abonnement internet, garantie d’un équipement.., munissez-vous des papiers qui y sont liés

Contact raleman@Malbosc-bouge.fr

22/02/2011

Un chantier où se côtoient jeunes et anciens

Depuis le mois d’octobre 2010, des jeunes travaillent aux côtés des plus anciens. En effet, l'association CEVEN a engagé un partenariat avec l’Association de Prévention pour l’Enfance et l’Adolescence (APEA). Des jeunes se sont engagés à y participer pour effectuer un acte positif pour la société. Deux assistants sociaux, Jacqueline Tirel et Serge Roche, les y accompagnent : « D’évidence ce partenariat comporte tous les ingrédients nécessaires à sa réussite : c’est un acte citoyen, l’activité est d’intérêt général, ils donnent un coup de main pour un projet, ils côtoient des adultes qui travaillent bénévolement. Ils voient le résultat de leur travail qui immédiatement prend du sens. De plus comme c’est un lieu de balade et de randonnée (GR23 du chemin de Compostelle) les gens s’arrêtent et c’est l’occasion d’échanger… »

P1070350.JPG

L'aboutissement du travail des jeunes, la révélation d'une superbe allée de dalles.

En 1993, dans le cadre de la Prévention de la délinquance (1945), un dispositif spécifique détermine pour les mineurs des mesures alternatives à la sanction pénale en réponse à un acte délictueux. Cette mesure est de la responsabilité du juge des enfants et s’adresse le plus souvent à des primo-délinquants. Elle est alors proposée lors d’une rencontre commune au mineur et à ses parents. Le jeune prend alors l’engagement de réaliser un acte positif pour la société, et son appréciation sera ensuite transmise au juge des enfants

Contact. Si d’autres associations souhaitent établir ce type de partenariat qui nécessite une convention, il leur faut s’adresser à l’Association de Prévention pour l’Enfance et l’Adolescence au 04 67 42 66 44.

 

 

20:54 Publié dans Actualités, Associations, Education, Famille, Nature/Environnement | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : montpellier, malbosc, apea, ceven | | | |

20/02/2011

Malbosc – L’aqueduc Saint Clément bientôt réhabilité

Muni de pioches, fourches, bêches et sécateurs, un petit groupe d’une dizaine de personnes s’active à mettre en valeur l’Aqueduc Saint Clément. Certains enlèvent la terre et les herbes qui au fil des ans ont complètement recouvert l’aqueduc. Le fruit de leur labeur est déjà remarquable. Il révèle au pied d’un if comme une belle allée de grandes dalles qui disparaît, après une courbe, un peu plus loin sous des broussailles impressionnantes. Mais plus pour longtemps car une autre équipe s’y attaque de part et d’autre du Verdanson. En effet, pour franchir cet obstacle, l’aqueduc effectue une courbe, l’aborde perpendiculairement, le traverse souterrainement et rejoint le Domaine d’Ô de l’autre côté de la ligne de tramway.

 

P1070346.JPG

En défrichant cet amoncellement de broussailles, Jean-Pierre Fredouille, François Gaubert et Joseph Pascal de l’association CEVEN ont de plus mis à jour un superbe jardin de rocailles ou ruisselle une arrivée d’eau. Difficilement accessible aujourd’hui, promeneurs et randonneurs pourront le découvrir et y accéder d’ici peu.

P1070323.JPG

« Notre souhait est d’assurer la continuité d’un sentier pédestre longeant l’aqueduc au-delà du château d’Ô », souligne François Gaubert. L’urbanisme a certes bouleversé le paysage d’autrefois mais on y retrouve des vestiges du passé. « La valorisation de la partie aérienne de l’aqueduc étant bien engagée, nous avons pris l’initiative de découvrir ici son cheminement en surface, jusqu’au Domaine d’Ô. La jonction jusqu’à la rue Saint Priest devrait se faire ensuite naturellement par la traversée du domaine du château d’Ô puisque le conseil Général s’y est engagé ».

Cette initiative reçoit le soutien d’associations diverses. Aujourd’hui Jean Michel de SOS Lez apporte ainsi son aide aux côtés des bénévoles de CEVEN. Si les seniors sont bien présents sur chantier, des jeunes y interviennent aussi très régulièrement.

17/02/2011

Euromédecine. Un « Lieu Ressource » pour personnes en situation de souffrance psychique

 Ce « Lieu Ressource » de l'Association pour personnes en situation de handicap (APSH34) s’adresse aux personnes en situation de souffrance psychique. Dans les structures d’hébergement et des services de maintien à domicile de la Plateforme Henri Wallon–Tony Laîné les résidents bénéficient d’accompagnement et de soins.

1Wallon.JPG

Aux côtés de Michel Dumas, directeur de la Plateforme Wallon-Lainé, l’équipe du « Lieu Ressource » : Audrey Prolhac, Philippe Jouary, Chantal de Lépine, Mathys Dervaux, Ingrid Julian, Marina Gauvrit.

Le « Lieu ressource » lui est organisé autour de trois pôles : culture, soins et activités physiques adaptées. Dans cet espace commun les résidents disposent de salles d’activités, d’un espace informatique, d’une salle polyvalente. Ils peuvent aussi se restaurer à la cafeteria ou tout simplement se rencontrer et échanger autour d’un bar dont ils assument la responsabilité.

Les uns développent leur création artistique au sein d’ateliers de bijoux, de peinture, de Land’ Art, de modelage d’argilane. D’autres randonnent, jouent au football ou s’entraînent à la course à pied. D’autres encore réalisent des photos, vidéos ou, dans le cadre du développement durable, réalisent une fiche explicative et un diaporama pour expliquer le tri des ordures.

 Des foyers ouverts sur le quartier et la ville

MichelDUMAS.jpgCes établissements se caractérisent entre autres par deux spécificités : les foyers sont ouverts et les résidents ont la liberté d’aller et venir ; des liens sont tissés avec les réseaux d’échanges culturels, sociaux et médicaux accessibles sur l’agglomération. Concrètement le tram tout proche facilite l’accès à la ville et la proximité de Malbosc. Directeur de l’établissement Michel Dumas l’explicite : « Les résidents peuvent ainsi sortir dans la cité et de s’y intégrer un tant soit peu. Nous apprécions particulièrement les liens qui se sont créés avec des commerçants, des institutions du quartier comme la Maison pour Tous, le Domaine d’Ô et des associations, tel le Comité de Quartier ».

Et puis, le livret d’accueil le souligne. La prise en compte des personnes souffrant de handicap psychique demande entre autres : d’accepter la différence sans pour autant faire preuve de tolérance excessive et d’accueillir des propos parfois décalés tout en sollicitant la capacité de penser. « Lorsqu’il y a des difficultés, ou des soucis avec certains résidents, cette proximité nous permet d’intervenir rapidement et de ne pas laisser traîner les choses. C’est aussi un plus en terme de sécurité ».

Mais, Michel Dumas insiste : «  Dans notre esprit cette ouverture fonctionne dans les deux sens. Ainsi comme nous avons une petite salle polyvalente libre sur certains créneaux, nous la mettons à disposition d’un groupe de musiciens pour leurs répétitions. En contrepartie ils joueront pour les résidents. Alors si des associations souhaitent disposer de cet équipement nous pouvons nouer ce type de partenariat ». D’autres projets avec des associations sont aussi évoqués participer à une randonnée commune ou organiser avec des partenaires un vide grenier.

 La Plateforme Henry Wallon.

L’équipe responsable du « Lieu Ressource » compte un éducateur, des moniteurs-éducateurs, un ergothérapeute et plusieurs intervenants extérieurs. Elle s’adresse aux résidents des trois structures d’hébergement et des deux services de maintien à domicile de la Plateforme Henri Wallon–Tony Laîné. Cet ensemble est géré par l'Association pour personnes en situation de handicap (APSH34) précédemment APAJH34.

Contact  accueil et admissions résidents/usagers 04 67 58 69 32

http://lieu-ressource34.over-blog.com/

13/02/2011

Malbosc - Souvenirs d’enfance de Céline et Thérèse

montpellier,malbosc,urbanisme,famille galindo,joseph delteil,tuilerie massane,domaine gimel,la pailladeChamps de blé que l’on moissonne, parcelles de vignes que l’on vendange, le Malbosc d’avant la ZAC, était un quartier de Montpellier essentiellement agricole jusqu’en l’an 2000. Les souvenirs d’enfance des décennies 60 et 70 de Céline et Thérèse permettent de connaître quelques aspects de la vie d’alors. « Quand tous ces matins je vois le givre sur l’herbe de la voie du tram je me revois écolière. J’attends le car de ramassage devant la maison familiale dans le froid, tapant des pieds pour me réchauffer, et je suis éblouie par le tapis blanc qui recouvre tout le paysage… »

Cette première image débute le récit de Céline et Thérèse,qui précisent : « En fait nous vivions à la campagne. Ce n’était pas le bout du monde, mais presque ». Leurs parents et auparavant leurs grands parents, travaillent depuis 1920 la terre de Malbosc et de La Paillade, champs de blé et vignes.

Montpellier,malbosc,vignes,

 Un immense et superbe terrain de jeux

Au fil de la conversation les souvenirs d’enfance affluent. Tout d’abord la pêche aux têtards dans les mares aux grenouilles, à la hauteur de la Maison de retraite, lorsque munies d’un épuisette elles les atrappent pour les observer se transformer. Un peu plus haut sur la colline, deux grands ormeaux de belle taille s’élèvent sur la colline (entre les immeubles Xanadû et Primavera). Chaque année Céline y retrouve une chouette qui vient s’y nicher. Un peu plus loin, à droite sur la route de Grabels, il y a la Tuilerie de Massane, une propriété viticole où vit l’écrivain Joseph Delteil. En face c’est le domaine de Gimel un peu mystérieux : « On nous disait qu’un lionceau y vivait en liberté ». C’est la première limite de leur terrain de jeux, qui s’étend encore vers Montpellier.

Isabelle, Marc-Pierre, Th+®r+¿se, C+®line MAI 1983.jpeg

Isabelle, Marc-Pierre, Thérèse et Céline

Le Domaine d’Ô, demeure d’été du Préfet, est un lieu très clos, on ne peut guère y pénétrer. « Heureusement  comme j’étais à l’école avec la fille du concierge j’y étais parfois invitée. J’ai ainsi assisté au tournage de quelques scènes de l’Emmerdeur (1973) avec Jacques Brel».

Enfin, dernière frontière avant la ville, ce n’est pas encore le rond-point du Château d’Ô le carrefour des Lions en référence aux statues de la porte du domaine. Au-delà c’est déjà la grande ville. Ce que Thérèse et Céline en connaissent ? Le marché place Jean-Jaurès où leur mère se rend à pied chaque semaine ; et puis leur école maternelle et primaire ainsi que le collège, avenue d’Assas près des Arceaux. « Les collégiens y vont à vélo, alors que les écoliers bénéficient du car de ramassage scolaire ».

Une brassée d’images leur revient en mémoire : le boulanger qui chaque matin remplit la corbeille à pain, la moissonneuse batteuse dans la chaleur de l’été, les Montpelliérains qui le dimanche viennent en nombre piqueniquer… De quoi alimenter bien d’autres conversations.

 Le grand oubli du travail des hommes

Ce récit à deux voix, ponctué parfois de quelques pointes de nostalgie, émaillé d’anecdotes, de rires partagés décrit le quotidien « ordinaire » de la famille Galindo,et révèle une histoire de vie qui dessine le Malbosc d’avant, déjà oublié, déjà effacé.

la moisson.jpg

C’est un peu comme si les urbanistes, les architectes et même certains élus ont tiré un trait sur ce passé de Malbosc. A-t-il seulement été évoqué lors des inaugurations ? On y parle de souci écologique, de biodiversité, sujets certes très sérieux et de grand intérêt ; bien sûr des traces seront conservées avec quelques pieds de vignes et des oliviers. Reste le grand oubli du labeur des hommes et des femmes ouvriers agricoles des domaines ou propriétaires de petites parcelles. N’est-ce pas eux qui ont travaillé cette terre de vignes et de blé et façonné un paysage qu’ils ont donné en héritage ?

Lire la suite

12/02/2011

Euromédecine - Les artistes du Lieu de Ressource font leur expo

L’exposition des résidents de la Plateforme Henry Wallon-Tony Laîné a constitué un petit évènement. Les œuvres des artistes ont été réalisées au sein d’ateliers de création de bijoux, de peinture, de Land’Art, de modelage d’argilane, de photos, de courts-métrages vidéo. Les unes s’inspirant de l’Asie, d’un voyage en Afrique, ou de Soulages, d'autre comme la video relatant la récente inauguration de leurs lieux de résidence.

P1070424.JPG

Réalisations de l’atelier de Land’ Art.

 2EXPO.jpg1EXPO.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5EXPO.jpg

 

4EXPO.jpg

7EXPO.jpg

6EXPO.jpg8EXPO.jpg

20:58 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |