UA-71725595-1 UA-71725595-1

24/05/2010

Hôpitaux-Facultés Les appels à projets votés à l'unanimité

La réunion de concertation pour l'affectation des crédits de proximité s'est déroulée dans un climat consensuel et  à son terme les crédits pour les appels à projet retenus ont été votés avec une belle unanimité. Une cinquantaine de représentants d'associations  y ont participé ce mercredi 19 mai à la Maison pour Tous Rosa Lee Parks.  Auparavant les appels à projets ont été présentés, argumentés, discutés. Il en restait 26 sur les 46 déposés en début d'année, 20 d'entre eux ayant été pris en charge en amont par les services de la ville.

 

HOPFACappel3.JPG

Les bénévoles associatifs ont davantage perçu la facette militante que notable de Patrick Vignal, Philippe Thinès et Philippe Carabasse appelant les uns et les autres à s'engager dans cette démarche participative. Le climat de la réunion s'en ressentait : dynamique et constructif, avec des explications sur le pourquoi de la non-prise en charge immédiate, certaines demandes relevant de la Communauté d'agglomération ou du Conseil Général ou encore d'autres instances, ce qui nécessite un délai plus long.

A noter cependant un bémol pour la demande d'aménagement de la rue Saint Priest, quartier Les Bastides. L'intervention d'Alain Beausserand, président du Comité de Quartier, qui souligne l'urgence de cet aménagement du fait des risques de la circulation pour les résidents, se heurte à une fin de non-recevoir : « C'est un dossier important que l'on doit étudier dans le cadre global du plan de déplacement ; c'est un dossier lourd financièrement qu'on ne peut traiter dans le cadre des crédits de proximité... » Une réponse qui désespère le président du Comité de Quartier. En effet, en 2007 déjà, l'aménagement avait été promis et son enveloppe financière programmée. Mais rien ne s'est fait ! Ce crédit aurait été reporté sur un autre projet. Les résidents ont quelque part l'impression de s'être fait « voler » et ne comprennent  pas cet engagement non-tenu, d'autant qu'il s'agit d'un problème de sécurité important.

HOPFACappel1.JPG

Alain Beausserand (à gauche) déçu : la promesse d'aménager la rue Saint Priest n'est toujours pas tenue.

Le climat plutôt consensuel n'a cependant pas empêché d'évoquer les dysfonctionnements du conseil consultatif de secteur Hôpitaux Facultés. Pour preuve, ces 26 appels à projets qui émanent seulement de 7 associations alors que ce secteur de 40 000 habitants en compte quelque 250 ! Ce qui pose d'évidence un problème de représentativité et de légitimité. Patrick Vignal et Philippe Thinès en conviennent : « Cette situation ne peut perdurer. Il est impératif d'y remédier dès cette année en informant toutes les associations du secteur, au besoin en les démarchant pour qu'elles s'y impliquent ». Vincent Thuin, président du CCS, s'y engage. Une commission spécifique au sein du CCS pourrait effectuer ce travail.

Des dossiers « bétons » complimentés et validés

Après avoir patienté 7 mois durant, les représentants de l'association Non au Béton » ont enfin intégré une commission fin 2009. Les dossiers d'appels à projets qu'elle a déposé début 2010 lui ont valu les compliments de Patrick Vignal « sérieux, argumentés, illustrés... » et de plus trois d'entre eux ont été validés et crédités d'un montant total de 30 000 €.

HOPFACappel2.JPG

Porte parole de l'association Non au Béton, Frédéric Guibal et Estelle Picard ont su se faire entendre

Quartier Plan des quatre seigneurs. Association Non au Béton. Entretien de l'aqueduc de La Lironde. Intervention rapide de mise en sécurité de l'ouvrage en supprimant uniquement la végétation nuisible. 15 000 €. Valorisation du Parc Rachel. La création d'une aire de jeux peut être envisagée avec la pose de bancs. 10 000 €. Ecole rue des Quatre Vents. Création d'une plate bande végétalisée le long de la cantine de l'école de la rue des Quatre vents. 5 000 €.

Association Justice Hirondelle. A l'angle des avenues de Castelnau et Reine d'Italie (terrain récemment acquis par la ville de Montpellier), aménagement d'un jardin avec banc, éventuellement avec un espace enfants ou un petit boulodrome. Le lieu devrait être clôturé. 6 000 €

Quartier Malbosc. Association C'Mai C'Cru. Mise en place de bancs et tables en bois près du futur verger partagé. 5 000 €. Quartier Malbosc. Trottoir de l'avenue de Fès: pose d'un plot supplémentaire au niveau de la résidence "Le Castel d'O" 1 000 €

Les commentaires sont fermés.